Français

Visuel_Portrait-Sophie-Bedard

J’ai découvert le travail de Sophie Bédard grâce à Facebook où le lien vers son feuilleton BD Glorieux Printemps s’est répandu comme une trainée de poudre,  accompagné de critiques élogieuses. Je n’ai pas résisté à la vague et j’ai découvert avec délices les aventures d’Émilie à l'école secondaire. Il doit y avoir quelque chose d’universel dans cette période de la vie qu’est l’adolescence, car malgré le fait que je ne sois pas de la même génération que l’auteure, j’y ai retrouvé les mêmes préoccupations que celles qui m’habitaient au même âge. L’audacieuse maison d’édition Pow Pow a eu l’excellente idée de publier l’ensemble de la série en quatre tomes.

1- Comment êtes-vous devenue auteure de BD? 

Vers treize ans, je suis tombée sur les premiers blogs bd (Boulet, Chabd, Mélaka…) Ça me faisait tripper, alors j’ai décidé de m’en partir un, moi aussi. J’avais un carnet que je traînais à l’école, et je dessinais des anecdotes comiques en mettant en scène mes amis, puis je mettais ça sur internet. C’était super niaiseux. C’est un peu les prémisses de Glorieux Printemps. Glorieux Printemps aussi, c’est ben niaiseux.

2- Qu’est-ce qui vous allume dans votre métier?

Imaginer des histoires. Ce que je préfère, c’est prendre des grandes marches et imaginer des dialogues. Je suis super gros dans ma tête quand je fais ça, je fais pleins de faces bizarres pis c’est à peine si je me parle pas à moi-même. Ça doit être un peu épeurant à voir.

3- Quelle facette de votre travail vous déplaît ?

Dessiner. C’est pas que ça me déplaît, c’est juste que je suis vraiment pas bonne. J’ai un dessin super limité. J’essaie de le pousser, et en même temps je suis SUPER paresseuse. Je progresse lentement.

4- Si vous n’aviez pas de limites,
quelle serait la BD que vous rêveriez de réaliser?

J’écrirais mon journal intime en BD. Ça me prendrait super gros de temps. Pis je le montrerais à personne. Ben, mes hypothétiques enfants pourraient le lire après ma mort. Ça serait malade. Je vais jamais faire ça.

5- Ce qui vous inspire?

Les gens.

6- Un album qui vous a marquée?

Tokyo Girls Bravo de Kyoko Okazaki. Je suis tombée là-dessus à la Grande Bibliothèque, quand j’étais au Cégep. Wow. L’histoire, c’est pas mal n’importe quoi. Le dessin aussi. Mais L’ÉNERGIE qu’il y a dans ce livre-là m’a fait CAPOTER. L’auteure a du fun. Elle s’en sacre de se perdre dans l’histoire, de rater un dessin. Elle a du fun. Pis j’en ai autant qu’elle en la lisant.  Quand j’ai eu fini de lire ça, je me suis mise à sauter sur mon lit tellement je me pouvais plus. Je me suis dit : « C’est ça que je veux faire. »

7- Un auteur à découvrir?

8- Votre blogue BD préféré?

Je pense que je suis vraiment en retard sur le reste du monde, mais je viens de commencer à lire Boire du Mercure, pis je trouve ça débilement bon.

9- Si vous aviez un conseil pour un jeune qui rêve de faire la BD
ça serait lequel?

Arrête de rêver d’en faire, pis fais-en.

10- La question qu’on ne vous pose jamais,
mais à laquelle vous aimeriez répondre?

Veux-tu du chocolat ? Oui, je veux du chocolat.

Visuel_Sophie-sur-le-web
Blogue | tumblr
 Facebook | Glorieux Printemps  |

SophieBedard-652px-fantome
SophieBedard-652px-lonelyboys
SophieBedard-652px-page007
SophieBedard-652px-couverture_glorieux_printemps_01
SophieBedard-652px-couverture_glorieux_t3
SophieBedard-652px-page045
SophieBedard-652px-page046
SophieBedard-652px-pagetest
SophieBedard-652px-sugarcoated