Français

Portrait-Stephanie-Leduc

J'ai posé dix questions à Stéphanie Leduc, auteure de bande dessinée que j’ai découverte avec la série pour enfant Titi Krapouti, éditée chez Glénat. Depuis, Stéphanie a élargi son terrain de jeu. Aimant relever des défis, elle éditera sa nouvelle série érotique Dryade via la plateforme de socio-financement Sandawe. Ça prend beaucoup de détermination pour développer un projet de cette nature!

1- Comment êtes-vous devenue auteure de BD? 

Simplement, j'ai pris une feuille de papier et un crayon et j'ai commencé à illustrer mes histoires. C'est ce que j'ai toujours fait. Officiellement, je publie chez des éditeurs depuis 2010, mais mon premier album, je l'ai réalisé à l'âge de 10 ans et c'était un album de Garfield! Bref, pour moi, la question ne s'est jamais posée et j'ai eu la chance d'avoir accès à des programmes d'étude qui m'ont beaucoup aidée à me rendre là où je voulais aller.

2- Qu’est-ce qui vous allume dans votre métier?

Notez que je suis l'équivalent en BD d'un auteur-compositeur-interprète, c'est-à-dire que je fais à la fois le scénario, le dessin et la couleur. Bref, je ne dessine pas pour dessiner, mais pour illustrer une idée. Ce qui m'allume dans ce métier est d'extirper mes histoires du néant et les matérialiser sur papier. C'est ça qui est génial, donner forme à des idées abstraites et me divertir en le faisant. Je suis mon premier lecteur, je réalise les albums que je souhaite moi-même lire. Je fais de la BD avant tout pour divertir.

3- Quelle facette de votre travail vous déplaît ?

Le plus difficile est de démarcher pour trouver soit un éditeur, soit du financement. Car notez bien que éditeur et financement sont deux choses distinctes! Toute cette énergie dépensée simplement pour monter mes dossiers et présenter mon travail, tous ces efforts que je dois fournir pour promouvoir mon travail plutôt que me concentrer à la réalisation de mes albums. J'appelle ça la «poutine». Sinon, j'adore tout ce qui relève de la création !

4- Si vous n’aviez pas de limites,
quelle serait la BD que vous rêveriez de réaliser?

À ce niveau, je suis comblée, je ne me limite pas. Vous pouvez déjà le constater avec ma BD érotique Dryade, je réalise exactement les livres que je souhaite faire. Et Dryade est crunchy, bien crunchy !

5- Ce qui vous inspire?

La vie est pour moi un remue-méninge. Tout m'inspire, absolument tout! Ce peut être un voyage comme une remarque anodine lâché par un inconnu dans la rue. Je suis une véritable éponge et un rien me stimule. Et comme j'ai tendance à tout noter, à collectionner les images que je trouve, je dois faire attention à ce que mon chez-moi ne devienne pas un capharnaüm. Une "boîte à idées" ne suffirait physiquement pas à tout contenir.

6- Un album qui vous a marquée?

La trilogie de fantasy «Légendes des contrées oubliées» de Ségur et Chevalier.

7- Un auteur à découvrir?

Laurell K. Hamilton, sans hésitation. Mais c'est une auteure de roman. Pour la BD, je dirais Bernet avec Torpedo.

8- Votre blogue BD préféré?

Comme j'en connais très peu et sans vouloir prêcher pour ma galerie, je dirais Sandawe.com car c'est un site très dynamique qui bouge beaucoup. Vous ne risquez pas de vous ennuyer en allant le visiter !

9- Si vous aviez un conseil pour un jeune qui rêve de faire la BD
ça serait lequel?

En ce qui me concerne, je serais l'ombre de moi-même si je ne faisais pas ce métier. C'est mon oxygène. En même temps, c'est un métier très dur que je ne recommanderais à personne à moins que leur bonheur en dépende. Bref, si pour ce jeune, faire de la BD n'est pas une question de vie ou de mort, je lui recommanderais de choisir une autre orientation de carrière. Je dis souvent en atelier qu'on peut faire de la BD sans en faire sa carrière.

10- La question qu’on ne vous pose jamais,
mais à laquelle vous aimeriez répondre?

Bonne question. On pourrait me demander quel genre de BD je fais. Et je répondrais à cela que je fais de la BD pour toute la famille... mais pas en un seul livre. J'ai une série jeunesse avec Titi Krapouti et cie, je fais une série de fantasy tout public avec Terre sans dieuxet je fais aussi une série érotique très chaude pour adulte avec Dryade. Et les trois séries sont dessinées dans des styles différents, cartoon pour Titi Krapouti, semi-réaliste pour Terre sans dieux et plus réaliste pour Dryade. Et encore ! si je faisais une autre série, ce serait d'un genre différent des trois premières avec un dessin différent aussi ! J'ai l'impression parfois d'être une auteure qui se plie aux histoires que je dessine plutôt que de plier ces histoires à mon style. Saurez-vous me reconnaître dans chacune de ces séries ? À vous de me le dire.

Stephanie-sur-le-web
Site officiel
  | 
Sandawe Blogue La contrebande
Page Fan Facebook Dryade | Blogue Dryade 

Biographie
Stéphanie se passionne pour la bande dessinée depuis sa plus tendre enfance. Fait peu commun lié à cette profession, elle fait des études universitaires en bande dessinée, précédées d’études collégiales en dessin animé au Québec. Peu après, elle se fait remarquer en Europe avec quelques histoires courtes à titre d'auteur complet pour l'hebdomadaire Spirou et le
magazine Lanfeust. En 2010, elle nous fait découvrir l'univers mirifique de Titi Krapouti publié aux éditions Glénat Québec. Jonglant entre l'univers de Titi Krapouti & cie et celui de fantasy tel Terre sans dieux ou Les reliques du dragon blanc et encore celui du conte érotique, Dryade, elle n'a pas fini de nous faire rêver.

Bibliographie
- Titi Krapouti et cie, T.1, Les 3 règles, Glénat Québec, 2010
- Titi Krapouti et cie, T.2, L'exode des cerveaux, Glénat Québec, 2011
- Terre sans dieux, T.1, L'éveil du fléau, Premières Lignes, 2013

" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen>
Dryade, thème de Flore musique : Valérie Delaney

" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen>
Dryade, thème des envoûteurs musique : Valérie Delaney

" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen>
Le chant des Dryades musique : Yannick Long

StephanieLeduc-CouvDryade
StephanieLeduc-exlibris6
StephanieLeduc-exlibris8
StephanieLeduc-xlibris9
StephanieLeduc-Sexylibris3

StephanieLeduc-FigurineDryade-v2
Sculpteure, Vickie Laflamme de Vixie design Photo : Thierry Labrosse

StephanieLeduc-CouvTiti2

StephanieLeduc-CouvTerreSansDieu

Toutes les illustrations de l’article : copyright 2014STÉPHANIE LEDUC