Français

C’est ce soir qu’ICI ARTV a revêtu ses plus beaux habits, paillettes et robes de soirées pour célébrer le meilleur (et parfois le pire) du petit écran d’ici lors du gala des Zapettes d'or. Encore une fois cette année, la saison de l’émission C’est juste de la TV s’est clôturée en grand avec cette 11e édition du gala en direct de l’Usine C. Vous avez été nombreux à voter pour vos personnages et moments télévisuels marquants et ils ont été récompensés en direct sur nos ondes. 

Notons d’abord le retour énergique de l’animatrice Anne-Marie Withenshaw qui fut remplacée par Chantal Lamarre durant son congé de maternité. Nous avons tout de même pu revoir, pendant la vidéo d'ouverture, celle qui a brillament pris le relais cette saison. Faisant référence à la regrettée émission Demain des hommes, ce numéro a donné le ton à la soirée où l’autodérision et le plaisir ont été au rendez-vous. 

 

Entourée des collaborateurs de la saison - Nathalie Petrowski, Thérèse Parisien et Dave Ouellet - l’animatrice a ensuite lancé les festivités en annonçant que l'émission sera de retour pour une 13e saison. Sous les applaudissements du public en studio, on a ensuite remis le prix du « Fou rire de l’année ». Ne pouvant pas être présent, c’est dans une vidéo que Louis-José Houde a accepté cet honneur pour la première fois grâce à son numéro d’ouverture du 40e Gala de l’ADISQ. 

 

M’entends-tu?, série marquante et acclamée

Le prix « Espoir de l’année », récompensant une personne s’étant illustrée lors de ses débuts au petit écran, a été remporté par Mélissa Bédard. L’ancienne candidate de Star Académie s’est vue remettre cet honneur pour le rôle de Fabiola dans la série M’entends-tu?, diffusée sur les ondes de Télé-Québec.

C’est Simone Phaneuf, jeune interprète de Caro dans la série Une autre histoire, qui lui a annoncé qui remportant la Zapette d’or du haut de ses 10 ans. Pour accepter le prix, Ève Landry a rejoint Anne-Marie et a adressé quelques mots très touchants à la lauréate en plus d'une chanson. 

C’est justement la série M’entends-tu?, écrite et portée par Florence Longpré, qui est repartie de l’Usine C avec le grand honneur. Pour accepter le prix « Ça m’allume » de l’année, c’est Ève Landry, Christian Bégin et la réalisatrice Miryam Bouchard qui sont montés sur scène. On a alors souligné l'audace du diffuseur d'avoir permis à cette histoire atypique de toucher les gens dans notre écran. C'est ensuite une Florence Longpré tout sourire qu'on a rejoint en direct du punch club : « C'est tellement inattendu, c'est comme un rêve qui se produit. En plus, c'est toute l'équipe qui est récompensée. »

 

District 31 repart avec la plus grosse récolte de la soirée

C’est toutefois District 31 qui a attiré le plus d’attention pendant la soirée. Remportant trois Zapettes d’or, impossible de nier l’engouement du public québécois pour cette série. D'abord, Patrice Godin a été nommé « Méchant de l’année » pour le personnage de Yannik Dubeau. Ensuite, c’est la scène d’arrestation du policier meurtrier qui a remporté le « Moment dramatique fictif de l’année ». Finalement, Sophie Desmarais a été sacrée « Nouveau personnage fictif de l’année » pour le rôle de Charlène Baribeau. Selon Michel Charette, qui était sur place, il faut s'attendre à du « gros stock » et des chocs inattendus dans la prochaine saison. 

 

Pour Patrice Godin, ce premier prix est une très belle reconnaissance envers ce personnage qu'il a beaucoup aimé construire :

« C'est un énorme compliment. Le public avait hâte que je (Yannik Dubeau) sois arrêté et ensuite ils demandaient : Tu restes, tu vas revenir? On aime ça les méchants, on est fasciné par ces personnages. »

 

La télé québécoise ne laisse pas indifférente, des émotions sincères aux réparateurs

Plusieurs moments très forts en émotions étaient en compétition pour le prix « Moment d'émotion de l'année », mais c'est le discours d'Annik Lemay, livré pendant le Gala Mammouth, qui a remporté les honneurs et le coeur des québécois. Sous les applaudissements de la foule, c'est une Annik encore une fois extrêmement inspirante, touchée et bien en santé qui est venue accepter sa toute première Zapette d'or.

« Je n'ai pas de mots. Je pense que j'ai touché les gens alors que je ne m'y attendais pas et que ce n'était pas le but. Au Gala Mammouth, ça a vraiment été un moment hors du temps. [...] Je m'étais préparé une minute de texte, mais avec la charge qu'il y avait dans cette salle, c'est devenu cet espèce de discours que je regarde et que je ne m'explique pas. »

 

En ce qui concerne le fameux prix « Spécial du réparateur », c’est la téléréalité amoureuse XOXO qui en a hérité. C’est un Cary Tauben plein d’humour qui a accepté la Zapette d’or via une vidéo préenregistrée.

 

Pour voir ou revoir le Gala des Zapettes, il sera disponible ici dès lundi le 8 avril.