Français

La 34e édition du Festival international du film sur l'art commence aujourd'hui, et l'événement propose une programmation des plus alléchantes. Pourquoi n'y a-t-il que 24 heures dans une journée? Sur quels films, dans ces conditions, jeter son dévolu? En voici cinq parmi les nombreux qui ont retenu notre attention. Vous pouvez consulter l'ensemble de la programmation ici.

Fitzgerald Hemingway : une question de taille de Claude Ventura

F. Scott Fitzgerald (1896-1940) et Ernest Hemingway (1899-1961), deux archétypes de la figure de l’écrivain. Que se cache-t-il derrière la légende léguée à la postérité par Hemingway dans Paris est une fête, qui brosse un portrait peu flatteur de Fitzgerald? La réponse est peut-être dans ces lettres que s’échangèrent les deux hommes, qui racontent l’histoire d’une amitié complexe.

https://youtu.be/SOrKHqGCeTQ

 

La censure à Hollywood de Clara et Julia Kuperberg 

Si de 1930 à 1934, les films dits « pré-code » abordent ouvertement des thèmes comme l’adultère, l’homosexualité, la drogue et le crime organisé, l'instauration du code Hays change la donne. Les metteurs en scènes tels que Billy Wilder, Ernst Lubitsch, Frank Capra, Alfred Hitchcock rivalisent dès lors d'ingéniosité pour déjouer la censure.

https://youtu.be/BrD5cfii4JA

Voir l'invisible de Louise Lamarre

Voir l’invisible donne la parole à des Inuits et montre comment leurs peurs et leurs projets d’avenir pourraient s’implanter dans le paysage nordique à long terme. Le film s’intéresse à leur art, leur culture, aux paysages réels ou imaginaires du Grand Nord, à la transformation de leur mode de vie et aux enjeux liés aux changements climatiques.

https://youtu.be/A-a6z8mKOCI

Jeff Koons Diary of a seducer de Jill Nicholls

Le directeur artistique de la BBC Alan Yentob a rencontré l'artiste le plus cher au monde au début de sa rétrospective au Whitney Museum à New York. Il tente de percer ce qui se cache derrière le phénomène Koons.

https://youtu.be/GglHemyZNbA

 

Nous autres, les autres de Jean Paul Coulbois 

Ce film choral, qui ouvre le festival, suit le parcours de cinq créateurs à travers leurs activités théâtrales dans différents quartiers de Montréal de l’automne 2014 à l’été 2015. En découvrant les coulisses de Polyglotte d’Olivier Choinière, de Moi, dans les ruines rouges du siècle d’Olivier Kemeid et de Un, deux, trois, la trilogie identitaire de Mani Soleymanlou, le film brosse le portrait d’une nouvelle génération d’auteurs, auxquels s'ajoutent Emmanuel Schwartz et le comédien Sasha Samar, soucieux de traduire les complexités du monde contemporain.

https://youtu.be/knbi3rLfp0U