5 choses à savoir sur Yannick Nézet-Séguin

5 choses à savoir sur Yannick Nézet-Séguin
Crédit photo : Hans van der Woerd

Ce jeune chef d’orchestre, parmi les plus grands talents du Canada, est une personnalité incontournable du monde de l’art et de la musique. Derrière son sourire contagieux se dévoile un artiste de génie qui assume pleinement son style décontracté et qui n’hésite pas à promouvoir la diversité. En juin 2021, le chef a une fois de plus brillé en dirigeant l'Orchestre métropolitain (OM) à la Maison symphonique de Montréal dans un spectacle rendant hommage au fleuve Saint-Laurent dont la captation sera diffusée le lundi 22 août à 20 h à ICI ARTV.

 

Découvrez cinq faits saillants sur cet artiste hors du commun.

 

1 - Il dirige non pas un, mais trois prestigieux orchestres

Il est directeur musical de l’Orchestre métropolitain de Montréal depuis 2000, troisième directeur musical du Metropolitan Opera (Met) de New York depuis septembre 2018 et directeur musical de l’Orchestre de Philadelphie depuis 2012. C’est d’ailleurs grâce à son brio avec ce dernier ensemble lors de l’enregistrement des Première et Troisième Symphonies de la compositrice Florence Price, qu’il a mis la main sur son premier Grammy dans la catégorie de la meilleure prestation par un orchestre classique en avril dernier.

En plus de cela, il collabore avec les orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne, ainsi qu’avec l’Orchestre symphonique de la Radio bavaroise (Munich) et l’Orchestre de chambre d’Europe, et il a été chef invité principal de l’Orchestre philharmonique de Londres de 2008 à 2014.

 

2 - Il a signé un contrat À VIE avec l’Orchestre métropolitain

Amoureux de Montréal, la ville qui l’a vu grandir, où il a fait ses études au conservatoire et dirige l’Orchestre métropolitain (OM) depuis ses 25 ans, Yannick Nézet-Séguin a annoncé en 2019 qu’il renouvelait à vie son contrat avec l’OM. Son entente avec l’équipe de musiciens et musiciennes, le niveau d’excellence auquel il a réussi à élever l’institution et la confiance mutuelle établie depuis 20 ans l’ont conforté dans ce choix de carrière.

 

3 - On lui a décerné sept doctorats honorifiques en musique

Sa maîtrise artistique, sa carrière exceptionnelle et son enthousiasme à transmettre sa passion lui ont valu de nombreuses reconnaissances universitaires, notamment par l’Université du Québec à Montréal en 2011, l’Institut Curtis de Philadelphie en 2014, l’Université Rider à Princeton en 2015, l’Université McGill à Montréal en 2017, l’Université de Montréal en 2017, l’Université de Pennsylvanie en 2018, et enfin, l’Université Laval à Québec en 2021.

 

4 - Il a été nommé « Artiste de l’année » en 2016

Le magazine Musical America spécialisé en musique classique et en arts de la scène a élu le chef prodige « Artiste de l’année ». Ce prix qui lui a été décerné le 8 décembre 2016 à Carnegie Hall, à New York, honore l’ensemble de sa carrière.

 

5 - Yannick: An Artist’s Journey : un documentaire en l’honneur du maestro

Le documentaire bilingue Yannick: An Artist’s Journey, produit par le Metropolitan Opera et réalisé par Susan Froemke, retrace la vie et le parcours du jeune chef d’orchestre. Comment a-t-il trouvé sa vocation? Que pensent de lui sa famille et les gens qui l’ont formé? Comment a-t-il travaillé sur La traviata, de Giuseppe Verdi, ou sur Dialogues des carmélites, de Francis Poulenc, deux opéras au programme du Met, en 2018-2019? Quel est son processus de création? À travers des entrevues avec sa famille, des images d’archives de sa jeunesse, des extraits d’émissions ou encore un riche entretien avec l’artiste, nous découvrons le portrait de ce chef québécois atypique qui a déjà atteint les sommets du monde de l’opéra.

 

Voyez le spectacle Yannick Nézet-Séguin et l’Orchestre métropolitain, la symphonie du fleuve le lundi 22 août à 20 h, sur ICI ARTV.

Vous pouvez également lire le compte-rendu de lentrevue