10 choses à savoir sur Angèle

10 choses à savoir sur Angèle
Xavier Leoty/Getty Images

Cet article est en lien avec la diffusion du documentaire Angèle

Aller à la fiche de l'émission

Chanteuse pop originaire de Belgique, Angèle Van Laeken, dite Angèle, a conquis la scène musicale francophone dans les dernières années. L’autrice-compositrice-interprète née le 3 décembre 1995 a cumulé les succès avec ses chansons énergiques et engagées, et elle s’est imposée comme l’une des musiciennes les plus connues du moment. Voici 10 choses à savoir sur Angèle. 

 

1. Elle vient d’une famille d’artistes qui l’a toujours encouragée.

Célèbres en Belgique, sa mère et son père sont l’actrice Laurence Bibot et le chanteur Serge Van Laeken, plus connu sous le pseudonyme Marka. Angèle est également la petite sœur du rappeur Roméo Elvis. Dès l’enfance, ses parents la poussent à s’exercer au piano et l’encouragent quand elle s’inscrit dans une école de jazz à Anvers. En 2004, elle fait ses premiers pas sur scène avec son père, qui l’invite à chanter une chanson avec lui aux Francofolies de Spa.

 

2. C’est sur les réseaux sociaux qu’elle se fait connaître. 

Comme plusieurs artistes émergents de sa génération, ce sont les réseaux sociaux qui lui ont permis de diffuser son travail et de s’émanciper des canaux traditionnels. À partir de 2015, la musicienne belge commence à publier des vidéos courtes sur Instagram où elle interprète surtout des reprises et ne manque pas d’autodérision. Son ancienne gardienne, Sylvie Farr, qui a rapidement cru en son talent et l’a aidée à s’investir dans sa musique, devient alors son agente. Sa popularité en ligne lui permet de décrocher quelques contrats dans des cafés et des bars de Bruxelles.

Par la suite, l’ascension de la chanteuse est fulgurante, et sa première chanson, La loi de Murphy, sortie en 2017, atteint rapidement plusieurs millions de vues sur YouTube. En 2023, Angèle est toujours aussi active sur son compte Instagram, désormais suivi par plus de 3,5 millions de personnes abonnées. D’ailleurs, quelques-uns de ses titres abordent l'hyperconnectivité et l’effet parfois néfaste des réseaux sociaux : dans Victime des réseaux, La thune et Amour, haine et danger.

 

3. Ses paroles sont engagées et humoristiques.

Dotée d’une personnalité frondeuse, Angèle utilise sa musique pour dire ce qu’elle pense. Féministe et très engagée dans la communauté LGBTQIA+, à laquelle elle appartient, elle n’hésite pas à s’attaquer aux préjugés et aux discriminations dans ses chansons. Les paroles qu’elle écrit sont parfois incisives et souvent teintées d’une bonne dose d’humour et de légèreté qui vient contraster avec le sérieux des sujets qu’elle aborde. En phase avec les préoccupations sociales du moment, des titres comme Balance ton quoi, qui dénonce les agressions faites aux femmes, ou encore Ta reine, qui raconte une idylle lesbienne, connaissent un vif succès et témoignent de son envie de lier intimité et universalité.

 

4. Son univers musical est un mélange de styles.

Divers styles musicaux façonnent les sonorités de ses chansons : pop, R&B, électro, rap, mais aussi jazz. Ces différentes influences ont sans doute permis à sa musique de se hisser au sommet des palmarès, en plus de séduire plusieurs groupes d’âge.

 

5. Angèle multiplie les collaborations.

Depuis ses débuts, l’artiste belge enchaîne les duos avec d’autres interprètes : Philippe Katerine, Orelsan ou encore Dua Lipa, avec qui elle enregistre le titre « Fever » en plein confinement pour Future Nostalgia, l’album de la célébrité londonienne. 

Au début de sa carrière, Angèle assure la première partie des concerts du duo féminin Ibeyi, mais aussi de Damso, un choix qui surprend beaucoup le public du rappeur, qui va même parfois jusqu’à l’a huer. Quelques années plus tard, l'icône pop et le rappeur collaboreront à nouveau. 

 

6. Ses deux albums sont des succès populaires.

Brol, son premier album en carrière, ne tarde pas à être certifié double disque de diamant à sa sortie, en 2018. « Brol » signifie « désordre » en Belgique. Plus de 500 000 exemplaires sont vendus moins d’un an après sa parution, faisant passer Angèle du statut de chanteuse amatrice qui se produit dans de petites salles bruxelloises à celui de vedette populaire. Son second opus, Nonante-cinq, qu’elle fait paraître en 2021, reçoit pour sa part la mention triple disque de platine. 

Ses concerts affichent fréquemment complet, et l’artiste belge participe à de nombreux festivals de musique en Europe et Amérique du Nord. Au printemps dernier, Angèle a rempli le Centre Bell deux soirs de suite.

 

7. Ses vidéoclips sont colorés, percutants et parfois même militants.

La musicienne désire un univers visuel fort autour de ses chansons. À quelques reprises, elle fait d’ailleurs appel à la photographe et cinéaste belge Charlotte Abramow pour la réalisation de ses vidéoclips, notamment pour celui de Balance ton quoi, en 2019. La chanson contre le sexisme fait écho au mouvement de dénonciations #BalanceTonPorc. Tout aussi féministe que les paroles qu’il sert, le vidéoclip met en scène Angèle dans différents rôles au sein d’un centre de formation anti-sexiste où sont offerts des cours à des personnes sexistes, notamment sur le consentement. Deux acteurs français y apparaissent : Antoine Gouy et Pierre Niney.

 

8. Elle a plusieurs récompenses à son actif.

Angèle avec son trophée, lors de la cérémonie des Victoires de la musique en 2023.
Angèle lors de la 38e cérémonie des Victoires de la musique, en février 2023. Crédit : Marc Piasecki/Getty Images.

Après seulement cinq ans de carrière, la musicienne belge compte plusieurs prix prestigieux, notamment cinq Victoires de la musique, dont celles de l’artiste féminine de l'année et de l’album féminin le plus écouté sur les plateformes de diffusion en ligne pour Nonante-cinq, en février 2023. En 2019 et 2022, elle est aussi sacrée artiste féminine francophone de l'année lors des NRJ Music Awards.

 

9. Elle compte quelques rôles au grand écran.

C’est le doublage qui la fait entrer dans l’industrie cinématographique. Dans le dessin animé Histoires de jouets 4, elle prête sa voix au personnage de Gabby Gabby pour l’Europe francophone. Plus tard, au cinéma, elle joue un petit rôle aux côtés de Marion Cotillard et Adam Driver dans le long métrage musical Annette (2021), puis elle incarne le personnage de Falbala dans le film Astérix et Obélix : l’empire du milieu (2023).

 

10. Le milieu de la mode s'intéresse à elle.

Deux photos d'Angèle dans des tenues Chanel.
Angèle lors de la campagne Chanel printemps-été 2020, crédit : François Guillot/Getty Images. Angèle en concert, habillée par Chanel, crédit : Julien De Rosa/Getty Images.

Angèle devient une égérie de Chanel en 2020, un partenariat qui dure cinq ans. Non seulement la vedette belge prête son visage à la marque pour plusieurs campagnes publicitaires, mais Chanel est également son habilleur officiel pour sa récente tournée Nonante-cinq Tour. Sur scène, elle porte plusieurs ensembles tirés des collections des années 1990 de l’enseigne de luxe. La chanteuse aurait touché environ 4 millions d’euros pour cette collaboration.

 

Vous pensez bien connaître Angèle? Faites le test! 

Pour en savoir plus sur le parcours de l’autrice-compositrice-interprète belge, ne manquez pas la diffusion du documentaire Angèle le lundi 31 juillet à 20 h sur ICI ARTV.