Français

Chantal Lamarre, une obstineuse assumée

Laurence Godcharles

10 janvier 2019

Chantal Lamarre / Crédit : Louis-André Bertrand, Radio-Canada

C’est juste de la TV débarquera à nouveau sur les ondes d’ICI ARTV, et ce, le vendredi 25 janvier. Anne-Marie Withenshaw étant en congé de maternité, c’est Chantal Lamarre qui assurera l’animation. Si ses opinions ont parfois fait réagir au temps où elle occupait le siège de chroniqueuse, elle se dit aujourd’hui prête à endosser pleinement ses positions.

« Je n’ai pas le choix de m’assumer, explique Chantal Lamarre. Tu ne peux pas participer à ce genre d’émission à moitié. Tu le fais ou tu ne le fais pas. » Elle admet avoir écorché certains de ses collègues lors de la première saison de C’est juste de la TV, de 2007 à 2008. Elle agissait alors à titre de collaboratrice aux côtés de Lise Payette, de Marc Cassivi et de Monique Simard.

« Je n’ai jamais eu l’intention de blesser qui que ce soit. Je me rappelle cependant m’être fait accoster dans les corridors par des gens qui espéraient obtenir des explications de ma part. » Bien qu’elle concède ne pas s’accoutumer à la critique, celle qui collabore depuis longtemps à l’émission Infoman garantit qu’elle ne sera pas frileuse au cours des prochains mois.

Au contraire, Chantal Lamarre a plutôt hâte d’évoquer ses impressions à propos des différentes émissions qui seront diffusées cet hiver. Après tout, chaque prise de position se vaut, tant qu’elle est communiquée dans le respect et la bienveillance, croit-elle. « Je suis fondamentalement une petite obstineuse. Dans un souper de famille, je ne suis pas du genre à m’effacer. J’adore faire valoir mon point et j’aime bien tenir mon bout. »

De toute façon, tout devrait bien aller pour elle, qui a assurément moins de chances de se trouver dans de vilains draps que ses confrères chroniqueurs. « Mon rôle principal consiste à faire le ménage dans les positions et à veiller au bon fonctionnement de l’émission. J’aurai certainement l’occasion de donner mon avis, mais ce n’est pas mon principal objectif. »

La camaraderie au premier plan

Après plus de dix ans d’absence à C’est juste de la TV, Chantal Lamarre se montre très enthousiaste à l’idée de retrouver la camaraderie qu’elle estime spécialement présente sur ce plateau. « C’est vraiment “tripant” de prendre part à cette émission quand tu es une personne jaseuse comme moi. »

Cet as de la répartie aura également le plaisir de discuter avec l’un de ses fidèles partenaires, Dave Ouellet, alias MC Gilles. « Dans la vie, MC et moi nous obstinons sans arrêt, sur tout et n’importe quoi. Est-ce que ce sera bon télévisuellement parlant? Cela reste à voir », dit-elle l’air amusé. Selon elle, les meilleures conversations ne se produisent pas nécessairement entre amis. L’animatrice juge d’ailleurs que les entrevues les plus intéressantes qu’elle a menées dans sa carrière, notamment à l’émission Les lionnes, se sont déroulées avec des gens qu’elle « ne sentait pas ».

Même si Chantal Lamarre ne partage pas toujours les idées de Nathalie Petrowski, elle semble néanmoins lui vouer un grand respect. « C’est une polémiste d’expérience. Elle est exceptionnellement éloquente et a une superbe plume. » Son admiration pour Thérèse Parisien se ressent de même. « Elle est la pierre angulaire de C’est juste de la TV. Thérèse aime, écoute et suit la télévision de la façon qui, je crois, correspond le plus à nos auditeurs. C’est la parfaite. »

Au fil de la saison hivernale, celle qui remplacera Anne-Marie Withenshaw promet d’être à l’affût des nouveautés télévisuelles. Elle entend entre autres suivre avec intérêt Une autre histoire et la deuxième saison de Lâcher prise, qui seront toutes deux diffusées sur ICI Radio-Canada Télé, ainsi que Les invisibles à TVA.

Chantal Lamarre préfère les séries, qu’elles soient fictives ou documentaires. Elle souligne aussi apprécier certains téléromans, tels queLes pays d’en haut, et les thrillers psychologiques à la Black Mirror, en plus de quelques émissions de divertissement comme Révolution. Ce qui l’allumera en 2019? Cela reste à voir. Pour connaître la réponse, il faudra être à l’écoute de C’est juste de la TV, qui débutera le 25 janvier sur les ondes d’ICI ARTV.