Français

Gâteau choco, nori et chantilly pour les 20 ans de L’épicerie!

Gâteau choco, nori et chantilly pour les 20 ans de L’épicerie!

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV.


 

Le mercredi 6 octobre, L’épicerie entame sa 20e saison! Parmi le million de fidèles de ce magazine d’affaires publiques consacré à l’alimentation, l’auteur de ce billet est sans contredit le plus grand! Celui qui n’a raté aucune émission du magazine au cours des 10 dernières années affirme avoir hâte de le regarder en rattrapage lorsqu’il revient de voyage et avoue même faire la baboune lorsque la production ose rediffuser un segment!

Selon lui, malgré ses 20 bougies, L’épicerie n’a pas pris une ride... au contraire! Regard sur deux décennies à faire le tour des supermarchés… 50 semaines par année.

 

Un duo gourmand sur la route

Denis Gagné copilote l’émission hebdomadaire depuis le début, et Johane Despins, elle, depuis 2007. L’épicerie, c’est ce duo!

À force de les suivre, on les connaît comme le fond de sa poche. On aime le côté gourmand de Johane et le sincère plaisir qu’elle a à goûter les recettes des personnes invitées à l’émission. Du côté de Denis, on sait que lorsqu’il dit : « Ah oui, c’est intéressant, on sent la texture... », c’est que ce n’est pas très bon! Le duo est attachant, aussi pertinent qu’intéressant, et on aimerait le voir animer plus souvent!

Denis Gagné et Johane Despins

 

Du ketchup au kombucha

Au fil des ans et de ses 920 émissions, L’épicerie a su s’adapter, ce qui constitue l’une de ses plus grandes forces et possiblement le secret de sa longévité. La formule actuelle, probablement la plus efficace et intéressante jusqu’à maintenant, est épurée et les reportages plus longs permettent de comprendre leur sujet en profondeur.

De plus, certains segments ont disparu; on ne nous lit plus les spéciaux de la semaine en fin d’émission (Dieu merci!), on a délaissé la nostalgie culinaire de 1960 et l’absurde segment « Non, mais franchement ». Le magazine a plutôt su suivre les tendances alimentaires et élargir son public. On nous parle d’achat local, de diminution de consommation de viande, de réduction des déchets, de nouveaux aliments à essayer... Avant que le populaire chou frisé soit ce qu’il est aujourd’hui, il est assurément passé par L’épicerie!

On nous propose également une importante ouverture sur le monde depuis les dernières années. On nous fait découvrir les saveurs, les épices et les façons de cuisiner certains aliments grâce à des gens aux origines variées. De la cuisine autochtone à la cuisine sénégalaise en passant par les brochettes cambodgiennes, on nous raconte l’histoire de restaurateurs et de chefs venant d’ailleurs, et nous découvrons la richesse culinaire que ces personnes amènent avec elles pour le plus grand bonheur de nos papilles.

L’épicerie n’est pas une émission de recettes, mais elle suscite néanmoins le goût de cuisiner et attise notre curiosité en élargissant sans cesse nos horizons et nos talents culinaires. Comment faire coller le riz au fond de la casserole à la manière iranienne, japonaise et coréenne? Le magazine nous l’apprend! De même, nous savons maintenant qu’au lieu de jeter nos chaudrons si le riz colle au fond, il suffit d’ajouter un peu de sauce hoisin et un œuf, puis tadam, voilà un délice coréen!

 

Pas prête à quitter les tablettes

Même après 20 ans, la pertinence de L’épicerie demeure. Son mandat reste d’informer et d’éduquer la population sur de saines habitudes de consommation et sur l’alimentation, sans pour autant bouder notre plaisir gourmand pour les pâtisseries françaises, les sodas ou les fromages.

Nous mangeons tous les jours et portons de plus en plus attention à ce que nous mettons dans notre assiette. Alors que l’offre alimentaire explose et qu’on ne sait plus trop où donner de la tête, Johane et Denis sont là pour nous aider à y voir un peu plus clair et à faire de délicieuses découvertes.  

« L’eau de coco, est-ce que c’est bon pour la santé? » L’épicerie vous le dira! 

 

De nouvelles saveurs dans l’équipe?

Un vent de changement se pointerait-il à l’horizon? Dans l’émission du 1er septembre 2021, Denis nous a présenté les autres journalistes qui travaillent avec Johane et lui. Le public a l’habitude d’entendre d’autres voix, mais la présence des autres membres de l’équipe de l’émission à la caméra demeure rare. La présentation officielle d’une nouvelle recrue signifie-t-elle une reconnaissance du partage des tâches ou bien le présage d’une transition à venir?

 

Chose certaine, avec ou sans son duo vedette à l’animation, le contenu de L’épicerie demeure une nécessité dans notre paysage télévisuel.

Bon 20e à tous et toutes les fidèles, et longue vie à L’épicerie!