Français

Éloge de l’hiver au petit écran

Éloge de l’hiver au petit écran

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV

Voir l'émission

La saison du coucounage est enfin commencée! On s’ouvre une petite bouteille de vin rouge, on s’emmitoufle dans les couvertures et l'on se prélasse dans le sofa en dévorant ses émissions préférées!

Alors que la saison télé bat son plein entre septembre et avril, on constate aisément que les séries qui mettent en valeur la saison hivernale et la neige se font plutôt rares. Étrange, non? Pourtant, l’hiver est si beau dans nos écrans!
 

Tourner l’hiver, pas très glamour

Au Québec, la plupart des séries sont tournées durant la saison chaude. Et pour cause : tourner l’hiver, ce n’est pas une partie de plaisir, bien au contraire! Tourner en plein mois de janvier, ça n’a rien de glamour. Ça prend des équipes motivées, mais aussi des ressources et des moyens financiers.

Peu de séries sont tournées l’hiver parce que c’est très coûteux. Les caméras n’étant pas conçues pour tourner dans un froid intense, les lentilles gèlent, les caméras sont embuées et les équipes doivent user d’ingéniosité pour réchauffer l’équipement, parfois même avec des séchoirs à cheveux!

C’est aussi un défi de taille pour les preneuses et preneurs de son, qui doivent composer avec les rafales et la poudrerie dans les micros. C’est sans parler du fait que tourner en plein hiver implique également une baisse de la lumière beaucoup plus tôt. Quand il fait noir à 16 h, le temps presse, et les scènes qui doivent être tournées de jour sont à faire plus rapidement avant que le soleil se couche.

Pour les acteurs et actrices, il est aussi très ardu de tourner dans le froid et dans la neige. Il leur est plus difficile d’articuler, de dire leur texte. Leurs mains et leurs pieds sont gelés dans leurs costumes, souvent plus jolis que chauds. On le sait, les journées de tournage sont longues, et avoir le corps frigorifié peut facilement devenir un frein pour le jeu devant la caméra!

Parfois, lorsqu’il grêle ou qu’il tombe un mélange de pluie et de neige, les conditions climatiques forcent aussi les équipes à revoir leur calendrier. Des scènes finalement tournées en intérieur ou encore de la neige ajoutée au montage à l’étape de la postproduction sont chose courante. Quand il cesse de neiger pendant une journée de tournage, on peut avoir un problème de raccord entre les scènes, puisque celles-ci sont souvent tournées dans le désordre. Tout cela fait partie des impondérables associés aux tournages hivernaux, et les équipes sont donc à la merci de Dame Nature.

 

Un personnage en soi

L’hiver est si rarement exploité dans nos séries qu’il est même devenu une signature pour certaines d’entre elles. Les exemples ne sont pas nombreux, mais souvent marquants!

Dans la série Après, diffusée en 2021 sur ICI Télé, le village de Lac Sabin peine à se remettre sur pied après une fusillade dans un supermarché. La série parle de résilience après une tragédie qui a fait chavirer la vie de toute la population. À travers les six épisodes, l’hiver vient ajouter de la froideur, il vient soutenir l’intrigue et la détresse psychologique des personnages. Il apporte aussi un sentiment de solitude et de mélancolie.

La série dramatique La faille (tout d’abord présentée sur addikTV en 2019 avant de vivre à TVA et sur Club illico) est probablement la série qui met le mieux en valeur l’hiver québécois.

Dans la première saison, l’intrigue se déroule à Fermont, où la découverte d’un cadavre entraîne la venue d’une équipe d’enquête dans le Grand-Nord. Les prises de vue aériennes, la forêt de sapins, le fameux « mur » et les lacs gelés viennent bonifier l’histoire. Ici, l’hiver glacial isole les personnages du reste du monde.

Dans la deuxième saison, l’enquête tourne autour d’un meurtre commis au Château Frontenac. Des plans filmés par drone de ce bâtiment historique ainsi que du Vieux-Québec enneigé offrent aux téléspectateurs et téléspectatrices des images absolument magnifiques! Du sang rouge sur de la neige blanche, des corps retrouvés complètement givrés ou couchés sur la glace au beau milieu d’un lac, c’est très frappant visuellement.

Les deux saisons de Série noire, diffusées respectivement en 2014 et en 2016 sur ICI Télé, mettaient aussi en valeur l’hiver dans leur histoire. La série présentait deux auteurs de télévision en panne d’idées qui se mettaient dans des situations absolument insensées pour retrouver l’inspiration. La neige venait ajouter un côté glauque et une atmosphère étrange à l’intrigue, dont beaucoup de scènes étaient aussi tournées la nuit. Le public pouvait ressentir le froid mordant, les rafales, le vent et la poudrerie. Dans Série noire, l’hiver n’est pas seulement un décor; c’est devenu un personnage tellement il s’impose!

Série noireSérie noire, ICI Radio-Canada télé

Dans la série Fragile, offerte sur ICI Tou.tv Extra avant d’être diffusée sur ICI Télé en 2020, l’hiver et ses scènes de nuit apportent un côté mystérieux. Le genre d’atmosphère idéale pour une série de Serge Boucher, où les secrets et les non-dits sont rois. Les personnages se déplacent en motoneige, et l’intrigue se déroule dans un village à la campagne; c’est une réalité hivernale qu’on observe moins souvent, mais qui est tellement pertinente dans notre province et dans notre télé!

D’autres séries comme Cardinal (CTV) ou encore Game of Thrones (HBO) ont tiré leur épingle du jeu en mettant également l’hiver au centre de l’histoire. Ces séries démontrent bien que le froid de l’hiver et le poids de la neige se prêtent bien au format des séries dramatiques et fantastiques. L’hiver apporte parfois une lourdeur et une intensité à l’écran souvent payantes pour des séries dramatiques, bien plus que pour les comédies.

CardinalCardinal, Super écran

Bref, l’hiver fait partie de notre culture, de notre unicité et de notre identité. Avec son blanc immaculé, cette saison se révèle toujours très photogénique. Les paysages et le panorama des séries hivernales sont à couper le souffle et nous permettent de découvrir des angles et des prises de vue magnifiques qui font honneur à notre Belle Province.


Décidément, on veut encore plus d’hiver au petit écran! Chapeau à celles et ceux qui s’y risquent!

 

Découvrez d'autres articles de l'équipe web de C'est juste de la TV!