Français

Une semaine particulièrement riche en rebondissements politiques a marqué l’épisode du 2 octobre de C’est juste de la TV (CJDLTV). L’annonce du resserrement des mesures sanitaires un peu partout au Québec ainsi que la présentation du premier débat présidentiel américain ont notamment beaucoup fait jaser sur le plateau.

 

Au sein de l’équipe d’animation de l’émission, Nathalie Petrowski a d’ailleurs dénoncé certaines des décisions particulièrement sévères du gouvernement québécois à l’endroit du milieu de la culture.

 

Voici notre bref compte-rendu de cette émission très chargée.

 

Zapping

 

D’entrée de jeu, Anne-Marie Withenshaw et ses panélistes n’avaient aucun commentaire positif à émettre à la suite de la présentation du premier débat entre Donald Trump et Joe Biden : un spectacle désolant, à l’image de 2020. Les complices ont ensuite encensé Les bogues de la vie, une série qui était passée sous le radar, et Mon fils, une autre série de fiction qui traite de manière frontale le sujet délicat des troubles de santé mentale. La justesse du jeu des interprètes, le rythme soutenu, une réalisation efficace et des textes bien ficelés expliquent leur succès.

 

Le retour des talk-shows

 

Les panélistes ont ensuite discuté de l’offre importante et variée de talk-shows (La tour, La semaine des 4 Julie, Tout le monde en parle, Bonsoir, bonsoir!, Y’a du monde à messe) à la télé québécoise présentement. Si tout le monde s’entendait pour dire que chacune des propositions a sa raison d’être, Nathalie Petrowski a été grandement impressionnée par La tour, principalement pour la grande aisance de Patrick Huard à l’animation. Thérèse Parisien était d’accord avec elle, ajoutant que l’émission était une « bibitte » qui méritait d’être apprivoisée. Nicolas Ouellet a, de son côté, tenu à féliciter l’équipe de montage pour son travail de grande qualité.

 

Ça m’allume… ou pas

 

Nicolas Ouellet n’avait pas de bons mots pour Documentaire Danemark : dérives extrémistes au pays de la tolérance, un long métrage qui l’a beaucoup déçu. Le magazine Dans les médias continue d’intéresser Thérèse Parisien de semaine en semaine pour la pertinence de son contenu et l’audace de son animatrice, Marie-Louise Arsenault. Enfin, Josélito au cœur du monde est une proposition trop lourde pour Nathalie Petrowski, surtout le samedi soir, moment de sa diffusion. 

 

Voilà, c’est ce qui termine le résumé de l’émission du 2 octobre 2020.

 

Pour regarder l’émission, c’est ici :

 

 

À la semaine prochaine!

 

Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser :