Français

Cette semaine avait lieu le 13e gala des Zapettes d’or en direct du Théâtre Paradoxe, à Montréal, à l’occasion de la toute dernière émission de la saison de C’est juste de la TV. Malheureusement, l’animatrice Anne-Marie Withenshaw n’a pas pu participer à la fête, elle qui a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 quelques jours avant la soirée. C’est donc Nicolas Ouellet qui assurait l’animation du gala, épaulé par les panélistes habituelles Nathalie Petrowski et Thérèse Parisien ainsi que l’humoriste Marie-Lyne Joncas, qui a accepté de se joindre à l’équipe à la dernière minute.

Le gala a commencé en grand avec un sketch mettant en scène notamment Fred Éric Salvail, dans son rôle de l’enquêteur Antoine Chevrier-Marseau dans la populaire série Faits divers, ainsi que Marie-Soleil Dion, Nathalie Petrowski et Louis-Olivier Mauffette dans leurs propres rôles.

En début de soirée, Nicolas Ouellet a aussi confirmé que C’est juste de la TV serait de retour sur ICI ARTV en septembre prochain pour une quinzième saison!

Voici le résumé du reste de l’événement.

 

Les grands gagnants et gagnantes

Le premier prix du gala a été remis à l’équipe du Bye bye 2020 pour le sketch Les Bougon en Gaspésie dans la catégorie « Éclat de rire de l’année ». Le réalisateur de la spéciale annuelle Simon-Olivier Fecteau était présent sur le plateau pour accepter la zapette. Il en a profité pour remercier l’équipe de contenu ayant travaillé sur l’émission.

Dans la catégorie « Moment utile de l’année », c’est De garde 24/7 qui a remporté la statuette. Le réalisateur Paul-Maxime Corbin et l’intensiviste François Marquis, qui est l’un des spécialistes en vedette dans la série documentaire, ont remercié le public tout en mentionnant que l’objectif de l’émission n’était pas d’être utile, mais plutôt de raconter les épreuves vécues par le personnel soignant. Nous avons aussi appris que l’émission sera de retour pour une autre saison dans quelques mois.

Puis la jeune comédienne Élizabeth Tremblay-Gagnon a reçu le prix de révélation de l’année pour son interprétation d’Éloïze, une adolescente atteinte d’une déficience intellectuelle, dans Toute la vie. Elle a remercié la production de lui avoir fait confiance et a aussi mentionné que cette proposition avait été un véritable cadeau.

Mathieu Baron a mis la main sur la Zapette d’or dans la catégorie « Méchant de l’année » pour son personnage de Nick Romano dans District 31. L’interprète a raconté qu’il croyait que c’en était fini pour lui dans la série policière écrite par Luc Dionne quand il a vu le nom de l’auteur s’afficher sur son cellulaire. Heureusement pour lui, Nick Romano est toujours vivant!

Ensuite, la chroniqueuse Catherine Ethier a tourné en dérision quelques faux pas télévisuels qui ont été commis durant la dernière année, surtout en raison des mesures sanitaires qui devaient être respectées par les équipes de production en pandémie. Du bonbon!

La discussion de séparation entre Julie et Martin dans Les beaux malaises 2.0 a été choisie « Meilleur moment dramatique de l’année » par le public. L’humoriste a remercié les téléspectateurs et téléspectatrices en usant de son habituel sarcasme.

La statuette dans la catégorie « Personnage le mieux interprété » a été remportée par Vincent Leclerc pour son interprétation de Séraphin Poudrier dans Les pays d’en haut. Le comédien a vanté les mérites de l’auteur de la série Gilles Desjardins en acceptant son prix.

Patrick Huard a été nommé « Animateur de l’année » pour l’émission La tour, lui qui était la seule personne en nomination à ne pas avoir une grande expérience en animation. Il a lui aussi tenu à remercier les membres de l’équipe de production de son talk-show.

Enfin, le Grand prix Ça m’allume a été décerné à la série Les pays d’en haut, dont la sixième et ultime saison a pris fin récemment. Le réalisateur Yan England était heureux de mettre la main sur cette statuette et a souligné le travail remarquable des gens ayant participé de près ou de loin au succès de la série. Le comédien Vincent Leclerc a pour sa part rendu hommage au travail du réalisateur, dont l’énergie a irradié sur le reste de l’équipe.

 

Les Zapettes d’argent

De nouvelles catégories ont été créées cette année : les Zapettes d’argent. Ces prix ont été remis à des personnalités s’étant démarquées au cours de la dernière année. Cynthia Wu-Maheux, interprète de Da-Xia Bernard dans District 31, s’est vu remettre une de ces statuettes dans la catégorie « Personnage dont toutes les séries policières auraient besoin ». La deuxième Zapette d’argent a été donnée à la comédienne Nathalie Malette pour la réplique télé de l’année avec la fameuse phrase « Pou-pousse-la moi dans la qui-quine » prononcée par Sophie, son personnage dans la série Les mecs. Enfin, Pier-Luc Funk a été remercié avec le prix « Personnalité qui nous a le mieux accompagnés durant la pandémie » en raison de ses nombreuses apparitions dans le petit écran au cours de la dernière année.

 

Voilà qui met fin au résumé de cette soirée unique.

Si vous souhaitez regarder le gala dans son intégralité, vous pouvez le faire ici même:

 

Sur ce, on vous dit : à septembre prochain pour le début de la quinzième saison de C’est juste de la TV!