Les séries qui donnent envie de voler de ses propres ailes

Les séries qui donnent envie de voler de ses propres ailes

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV

Voir l'émission

Rêver de partir, de s’émanciper et de changer la routine, ça arrive à tout le monde.

J’ai moi-même rêvé à maintes reprises de quitter ma petite ville qui sentait le purin et mon école secondaire, où les élèves étaient majoritairement des membres de la parenté éloignée. 

Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui a le luxe de pouvoir changer sa vie du tout au tout, de tout quitter pour mieux recommencer. Ce n’était surtout pas mon cas à 15 ans, où je n’avais pas encore totalement compris comment ne pas faire brûler le riz au fond de la casserole. À cette époque, je disais que je l’aimais ainsi, mon riz, un peu croustillant. Ce qui manquait à ma vie, c’était justement le croustillant. J’adorais me mentir à moi-même.

La seule chose qui réussit à nous donner l’impression d’évoluer en tant qu’être humain souvent statique, lâche et incapable d’atteindre la bonne cuisson du riz, c’est la télévision. J’offre donc un humble palmarès des séries qui donnent envie de voler de ses propres ailes. Ce sont des séries marquantes, mais aussi que j’aurais voulu regarder dans mes plus jeunes années, à l’époque où notre société appréciait le chignon pour homme. 

 

Les Simone 

Les Simone.
crédit photo : La Presse

Écrite par nulle autre que Kim Lévesque-Lizotte, la série Les Simone raconte l’histoire de quatre femmes qui tentent de se définir, de se comprendre, mais surtout de se trouver dans le chaos de la vie quotidienne. Nos quatre protagonistes, viscéralement en quête d’indépendance, nous emmènent dans toutes sortes de chemins afin de se découvrir. 

Ancrée dans la réalité de la majorité des jeunes adultes, la série est drôle, touchante, mais surtout, elle donne envie de partir à la découverte de soi. 

La série est offerte sur ICI Tou.tv.

 

High School

High School.
crédit photo : National World

Cette toute nouvelle série de Prime Video est basée sur les mémoires des artistes musicales canadiennes qui forment le groupe Tegan and Sara. Maintenant bien connues ailleurs dans le monde, les jumelles revisitent leur enfance en Alberta au cours de cette série, dans laquelle elles explorent toutes deux une quête identitaire et la découverte de leurs talents musicaux. 

Cette proposition aux allures grunge nous ramène tout droit dans les années 90, époque à laquelle l’homosexualité était encore difficilement acceptée et où les stéréotypes régnaient. Les sœurs jumelles doivent ainsi, chacune de son côté, en apprendre plus sur leur identité sexuelle en gardant le tout secret. Si j’avais eu la chance de voir cette série plus jeune, j’ose croire que l’affirmation de mon orientation sexuelle aurait pu être pas mal plus rapide.

La série est offerte sur Prime Video.

 

La galère

La galère.
crédit photo : Attraction Distribution

Contrairement aux autres suggestions, La galère ne met pas en scène de jeunes adultes tentant de trouver un sens à leur vie pendant leurs années charnières, mais plutôt des mères de famille et des femmes plus âgées qui ont décidé d’emménager ensemble dans une grande maison avec leurs sept enfants. 

Cette série drôle et audacieuse nous pousse à repenser nos relations amoureuses, à remettre en question les modèles familiaux traditionnels et à revisiter nos amitiés profondes. Elle démontre aussi qu’il n’est jamais trop tard pour se reconstruire, refaire sa vie et essayer de vivre plus authentiquement. 

La série est offerte sur ICI Tou.tv.

 

Normal People

Normal people.
crédit photo: New York Times

Vous aimez brailler? Non? Tant pis, vous devrez vous y habituer en regardant Normal People, une série inspirée du livre à succès du même nom. La fiction suit deux personnages, Marianne et Connell, de l’école secondaire jusqu’à l’âge adulte. On les observe lors des années charnières de l’adolescence jusqu’à la vingtaine alors que leurs vies s’entremêlent de multiples façons. 

On y aborde une variété de sujets, comme la violence domestique, la dépression, les relations toxiques, mais surtout l’amour compliqué qui peut survenir même lorsque les choses devraient être toutes simples. Émouvante et possiblement qualifiable de petite torture mentale, cette série fait grandir, parce qu’on s’identifie aux personnages et on se reconnaît dans leurs mauvaises décisions. On veut les avertir qu’ils se trompent, mais la seule chose qu’on peut réellement faire, c’est se prévenir soi-même et grandir tout en se rongeant les ongles.  

La série est offerte sur Prime Video en anglais et sur ICI Tou.tv en français.

 

M’entends-tu?

M'entends-tu.
crédit photo: Télé-Québec

Incontournable de la télévision québécoise, M’entends-tu parle de trois amies qui vivent dans un quartier défavorisé et qui apprennent à gérer leurs relations amoureuses, leur travail et leurs amitiés malgré les déboires constants qu’elles subissent. 

Bien que la prémisse semble cruellement triste, les autrices Florence Longpré et Pascale Renaud-Hébert savent parfaitement injecter de l’humour à ce drame, créant ainsi un heureux mélange qui a permis à cette série de se tailler une place spéciale dans le cœur de beaucoup de gens. On évolue avec les personnages, autant en raison de leurs échecs que de leurs réussites. Cette série nous a collectivement fait grandir, en plus de nous faire découvrir l’incroyable Demain il fera beau, d’Étienne Coppée, une chanson essentielle lorsque vient le temps de pleurer dans son char. 

La série est offerte sur ICI Tou.tv et sur Netflix.

 

Finalement, si voler de ses propres ailes peut parfois sembler inatteignable et complexe, nos personnages préférés peuvent nous aider à nous émanciper et à vivre la vie rêvée. Qui aurait cru que la télévision pouvait réellement nous faire grandir?

 

Découvrez d'autres articles de l'équipe web de C'est juste de la TV!