Français

Après vous avoir présenté les albums québécois qui ont marqué notre année, voici 15 albums d'ailleurs dont on ne se lasse pas. Bon, visiblement, on a écouté beaucoup de musique américaine en 2014... n'hésitez pas à nous faire part de vos coups de coeur personnels dans les commentaires, on adorerait les découvrir!

Ces choix sont le reflet des préférences personnelles des blogueurs d’ICI ARTV, qui sont des passionnés de culture. Nous n’avons pas la prétention de désigner les «meilleurs» albums de l’année de façon exhaustive, nous laissons volontiers cette tâche ardue aux critiques, dont c’est l’expertise. 

Pour d’autres coups de coeur culturels de l’année 2014, c’est par ici! 

 

Damien Rice - My favorite faded fantasy

M. Rice est de retour après une absence de huit ans, ce n'est pas rien. C'est toujours aussi doux, ça s'écoute bien et ça fait du bien. Mention spéciale à la chanson It takes a lot to know a man.

http://youtu.be/2xzwRUD19aY

Merchandise - After the end

Une belle production indie pop à l'écoute facile, de composition plutôt éclectique qui n'est pas sans rappeler par moments les belles années du New Wave (The Smiths, Talking Heads). 

Sun Kil Moon - Benji

Mark Kozelek, vieux routier de la scène indie, a beau être assez peu affable par moments, ça n'en fait pas moins un auteur-compositeur de talent. Cet album résolument folk lui a valu d'être découvert par un nouveau public. Mention spéciale aux textes percutants, qui abordent des thématiques universelles d'un angle très personnel. 

You+Me - Rose Ave.

Ce projet folk réunit la chanteuse américaine Alicia Moore et l'auteur-compositeur-interprète canadien Dallas Green. Ces noms ne vous disent rien? Peut-être les connaissez-vous mieux sous les pseudonymes de Pink et City and Colour. Les deux amis ont voulu se délester temporairement de la pression de l'industrie musicale et faire un album pour le plaisir. Résultat? Une oeuvre puissante, mais tout en simplicité, qui a su se hisser au sommet des palmarès, même en s'éloignant des chemins normalement empruntés par les deux artistes.

http://youtu.be/DjYqdmtRSlI

Sam Smith - In the lonely hour

Ce chanteur r&b à la voix magnifique s'inscrit dans la même lignée que la superstar britannique Adèle. À découvrir bien vite si vous aimez le genre.

Future Islands - Singles

Une réussite inattendue pour le groupe indie-pop, qui en est pourtant à son quatrième opus. Synthés au premier plan, mélodies accrocheuses, références new-wave et textes charmants... il y a là de bien bons ingrédients. Sans parler de l'intensité et du charisme du chanteur Samuel Herring, qui nous a séduits sans peine!

Lana Del Rey - Ultraviolence

Dire qu'on avait hâte de découvrir ce nouvel album serait un euphémisme. Notre patience a été récompensée, la belle Lana a surpassé les attentes. L'album envoie un clin d'oeil assumé aux seventies et incite vaguement à la débauche (sex, drugs and rock n'roll). Lascif, aérien, mélancolique... ce son-là risque de vous donner des envies pas toujours catholiques.

Alt-J - This is all yours

L'énorme succès de leur premier album mettait une énorme pression sur les Britanniques de Alt-J pour ce deuxième opus. Ils semblent avoir relevé le défi haut la main avec un long-jeu plus sombre, qui leur a même valu de nouveaux fans (dans les rangs de notre équipe, à tout le moins.)

http://youtu.be/NRWUoDpo2fo

 The War on Drugs - Lost in the Dream

Lost in the dream, troisième disque du groupe (qui évolue désormais sans le prodigieux Kurt Vile), est un album racoleur dans le bon sens du terme, aux influences americana assumées, qui ne cherche pas à être complexe pour rien.

http://youtu.be/1LmX5c7HoUw

Timber Timbre - Hot dreams 

Les Canadiens de Timber Timbre savent mieux que quiconque créer une ambiance. Cet album est envoûtant, à l'image de la voix singulière du chanteur Taylor Kirk. Onirique, résolument rétro, cinématographique, on sent que les musiciens se sont amusés à explorer. Un merveilleux album  à écouter en boucle lors d'un dimanche pluvieux.

Mac de Marco - Salad Days 

On dirait que le pseudo-Montréalais (natif de l'Ouest canadien, il a enregistré son album à Brooklyn, mais continue d'avoir un attachement particulier pour la métropole du Québec) prend du galon à chaque album. Salad Days est un album faussement négligé, à la fois solaire et nonchalant, mais pas exempt de nostalgie. L'ensemble a un parfum de vacances et de seventies.

Tony Bennett et Lady Gaga - Cheek to Cheek

L'alliance entre ces deux artistes que tout semble éloigner peut surprendre, mais à l'écoute de l'album, on s'aperçoit qu'elle est tout à fait naturelle. Le vieux crooner et la superstar de la pop y interprètent des standards du jazz, en duo ou en solo. C'est un bonheur de découvrir la voix de Lady Gaga dénuée des artifices habituels!

Ariel Pink - Pom Pom

Ode à la démesure, patchwork d'influences bigarrées, hymne pop bizarroïde et parfois dérangeant, Pom Pom est à l'image d'Ariel Pink, créature étrange et mystérieuse qui fait figure d'ovni sur la scène musicale.

Ice Age - Plowing into the field of love

Moins abrasif et plus complexe que les précédents sans renier les racines punk du groupe danois, cet album emprunte autant à la brit pop qu'au country rock. L'interprétation est à la fois sensible et théâtrale, sur des instrumentations très intéressantes et des textes sombres, romantiques. 

Les collaborateurs qui ont soumis leurs coups de coeur pour cet article sont : Alex, Cynthia, Jeanne, Joanie, Katia, Karyne, Marie et Marion.