Français
Du tac au tac : des répliques qui ne passeraient plus

Du tac au tac : des répliques qui ne passeraient plus

Philippe Côté-Giguère

18 février 2020

Près de 45 ans ont passé depuis que le tout premier épisode de la célèbre série télévisée à caractère humoristique Du tac au tac a été diffusé à l’antenne de Radio-Canada. En effet, c’est le 6 octobre 1976 que le personnel déglingué de la maison de gérance fictive Productions Jean-Jacques Lemay a fait irruption dans l’univers télévisuel québécois.

 

Pour les néophytes de la série dont le générique est, selon bien des gens, la huitième merveille du monde, il faut savoir que l’action se déroule principalement sur les lieux de travail de cette maison de gérance, dont le patron est joué par Roger Lebel. Le comptable de la boîte, Mario Duquette – un genre d’Elvis Gratton version légère –, est pour sa part interprété par Michel Forget. Sinon, la distribution comprend notamment France Castel, Michel Dumont et Véronique Le Flaguais.

 

Comme ICI ARTV diffusera à nouveau ce classique de la télévision québécoise à partir du mardi 25 février, on s’est dit qu’il serait intéressant de visionner quelques épisodes de la série, avec un regard de 2020. Évidemment, comme vous vous en doutez, la société a beaucoup évolué depuis la fin des années 1970, et il est tout à fait normal que certaines répliques aient mal vieilli.

 

Suivez-nous dans cet exercice sans prétention qui recense quelques-unes des citations les plus douteuses pour observer à quel point les mœurs ont changé depuis ce temps.

 

La modération a bien meilleur goût

«La modération a bien meilleur goût» n'est pas le dicton préféré de Luc.

Dans le troisième épisode, Huguette, la jeune réceptionniste un peu (beaucoup) naïve, discute de consommation d’alcool avec Luc, son collègue agent d’artistes. Soudainement, la discussion prend une drôle de tournure.

 

Huguette : Je prends plus une goutte d’alcool, moi!

 

Luc : Je te comprends, ça fait engraisser!

 

Huguette : Sais-tu que chaque verre d’alcool te brûle des cellules dans le cerveau?

 

Luc : Je savais pas que t’avais bu tant que ça dans ta vie.

 

Puis, un peu plus tard, Huguette tente de sensibiliser Luc pour que celui-ci ait une consommation plus responsable, mais disons que ses propos n’ont pas l’effet escompté.

 

Huguette (s’adressant à Luc) : T’as toujours un verre à la main!

 

Luc : Seulement avant, pendant et après les repas.

 

Huguette : Un jour, tu pourras plus te passer de l’alcool et tu seras un homme fini.

 

Luc : Hahahahaha!

 

Voilà des échanges particulièrement pertinents en ce mois sans alcool.

 

Une hilarante agression

Mario trouve ça bien drôle de donner une tape sur les fesses à sa jeune collègue Huguette.

Quelques instants plus tard, dans le même épisode, le comptable Mario Duquette nous démontre toute sa classe en passant derrière sa jeune collègue Huguette et en lui donnant une tape sur les fesses, le tout en commentant son alimentation.

 

Mario (en donnant une fessée à Huguette) : Pis, as-tu digéré ta carotte? Hahaha!

 

C’était très drôle, les agressions sexuelles entre collègues à l’époque, il faut croire.

 

Une danse lascive

La grande Louise Portal a fait un striptease qui a titillé bien des employés de la boîte de gérance Jean-Jacques Lemay.

Dans l’épisode 4, la stripteaseuse Patsy Laflamme, jouée par la grande Louise Portal, titille les employés masculins du bureau, plus particulièrement Luc, avec une audition en direct, après que le patron, Jean-Jacques Lemay, ait exprimé le souhait de l’engager pour faire la couverture d’un nouveau magazine érotique.

 

Patsy Laflamme : Est-ce qu’il y a de la musique sexy pour danser icitte?

 

Luc : Mais oui, mais oui! On a un très bon disque pour faire des stripteases. On s’en est servi lors du dernier party de bureau, vous vous en souvenez?

 

Le tout se termine par un striptease – interrompu avant que Patsy ne soit flambant nue, évidemment – immortalisé en photos par une cégépienne, alors que des spectateurs masculins se mordent les lèvres et que l’un d’entre eux essaie de détacher sa brassière à son insu.

 

De la grande classe!

 

Un divorce qui s’explique

Geneviève est visiblement mal à l'aise en raison de la visite de son ex-mari au bureau.

Quelques épisodes plus tard, Geneviève, l’agente d’artistes jouée par France Castel, est perturbée parce que Clément, son ex-mari avocat français, et Lucie, sa nouvelle conjointe, visitent l’agence. Son collègue Luc a soudainement beaucoup d’empathie pour le pauvre homme que Geneviève a tant perturbé.

 

Geneviève (s’adressant à Luc) : Au lieu de dire n’importe quoi, viens donc m’aider à placer mon poster!

 

Luc : Oh oh oh! Hé bien dis donc! Ça paraît que ton ancien mari est ici. Ton instinct matriarcal reprend le dessus! Pauvre gars! Le divorce s’explique facilement.

 

Très empathique, ce Luc.

 

Un misogyne de première

Clément, l'ex-mari de Geneviève, y va de commentaires sexistes à l'endroit de son ex-femme et de sa nouvelle fiancée.

Toujours lors du cinquième épisode, Clément montre sa sympathique personnalité avec des mots ô combien édifiants pour son ex-épouse et sa nouvelle conjointe. Féministes s’abstenir.

 

Clément (s’adressant à Geneviève et Lucie) : Bonsoir, mes p’tites chéries! Hahaha! Je sais, je sais, je suis en retard. (À Geneviève) Tais-toi, toi, t’as l’habitude de m’attendre. (À Lucie) Quant à toi, eh ben, t’en prendras l’habitude. Un avocat, c’est un artiste et ça a la vie d’artiste. Muahahaha! (En parlant de Lucie à Geneviève) Elle est belle, hein? Elle est jeune, elle! C’est frais comme une petite rose. (À Lucie) T’es ma tulipe, ma marguerite. Viens là que je butine ton pollen.

 

Un personnage qui savait parler aux femmes!

 

Willie Lamothe et son plaisir

Willie Lamothe a fait un caméo remarqué dans un épisode de la série.

Plusieurs personnalités très populaires de l’époque ont fait des caméos dans la série, dont l’humoriste Yvon Deschamps et le chanteur country Willie Lamothe. Justement, ce dernier y est allé d’une prestation remarquée dans le septième épisode de la première saison de Du tac au tac. Une de ses répliques d’une grande subtilité, dirigée à Huguette, a particulièrement retenu notre attention.

 

Willie Lamothe (s’adressant à Huguette) : Huguette, c’est quoi l’adresse de Geneviève?

 

Huguette : 3478, des Châtaignes.

 

Willie : Tiens, je pensais qu’elle habitait l’île des Sœurs…

 

Huguette : Ah, mon Dieu. Qu’est-ce que je raconte? 3478, des Châtaignes, c’est mon adresse! Hihihihi!

 

Willie : Haha! Non, mais ton adresse, je vais la garder pour le plaisir. Maintenant, me donnerais-tu celle de Geneviève, pour mon travail?

 

Un chaud lapin, le Willie!

 

Mario Duquette, l’entremetteur

Mario s'improvise entremetteur pour accommoder un invité spécial.

Lors d’une scène assez crue, Mario, le comptable, doit s’occuper de répondre aux moindres demandes de Jack Mitchell, l’agent français de Mireille Mathieu, pour que celui-ci accorde les droits de la tournée québécoise de la chanteuse à la boîte de gérance Jean-Jacques Lemay. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il prend sa tâche au sérieux…

 

Mario (en parlant à son beau-frère chauffeur de taxi, au téléphone) : Je suis avec mon ami Johnny Mitchell (il s’est trompé de prénom) et il a le goût d’avoir de la compagnie ce soir, si tu vois ce que je veux dire... (Pause) Oui, c’est ça : une guidoune! Ça prendrait quelqu’un avec de la classe, de l’élégance, de la distinction. (Mitchell lui fait un signe) Pèse pas trop sur la distinction! Fait que je te laisse ça entre les mains? Tu me livres ça tout de suite là, rapidement? OK, salut! (Mario raccroche.)

 

Mitchell : Dites donc, vous êtes efficace!

 

Mario : Ah ben au Québec, c’est comme ça! Quand tu peux pas te déplacer, tu sautes sur le téléphone pis tu fais venir ta poitrine pis tes deux cuisses. Haha! (En imitant une poule tout en y allant d’un geste peu subtil) Poc poc poc!

 

Par où commencer? Pas facile...

 

Voilà qui fait le tour de quelques-unes des répliques ayant le moins bien vieilli parmi les 10 premiers épisodes de la série Du tac au tac, qui sera rediffusée à partir du mardi 25 février à 19 h 30 sur ICI ARTV.

 

Vous êtes maintenant au courant : il se peut que les oreilles vous frisent de temps à autre en regardant ce classique de la télé québécoise!