Français

Au Québec, la belle saison rime avec coups de cœur artistiques, visites captivantes et escapades dépaysantes. Découvrez ce qui éveille l’appétit culturel de l'animateur Sébastien Diaz cet été.

 

place aux spectacles!

Cet été, j'ai bien l'intention d'emmener ma fille de 5 ans voir Nezha, l'enfant pirate, une production du Cirque Éloize présentée en juillet en Mauricie, et de lui faire découvrir les marionnettes géantes du Théâtre de la Dame de Cœur en Montérégie. Et sinon, je trépigne d'impatience à l'idée d'assister au prochain Festival Fantasia, mon festival de cinéma préféré au monde, qui a lieu au mois d'août et qui demeure, pour moi, le festival du genre le plus tourné vers son public et le plaisir de voir des films en gang.

 

 

LA SAISON DES FESTIVALS

Depuis 10 ans, je suis un abonné du Festif! de Baie-Saint-Paul, un festival qui met de l'avant le meilleur de la musique d'ici et d'ailleurs. Ils ont une petite équipe qui travaille d'arrache-pied à construire une programmation de plus en plus impressionnante chaque année. Et étant depuis longtemps un amoureux de Charlevoix, je trouve le cadre du festival vraiment enchanteur. Les spectacles ont lieu en pleine rue, dans les pubs et les restaurants du village, et à la belle étoile à l’Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix, qui est l'un des plus beaux sites au Québec. On parle beaucoup des réussites d'Osheaga et du Festival d'été, mais il existe en région une foule d'autres événements du genre qui sont plus à hauteur d'homme et qui permettent de passer des week-ends d'été mémorables, comme Osisko en Lumières en Abitibi ou le Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé.

 

UN ROAD TRIP

Il y a quelques années, je suis parti sur un coup de tête en road trip à travers le Maine pour découvrir des lieux reliés à l'univers de Stephen King et je ne l'ai pas regretté. La maison où a été tourné Cimetière vivant, à Bangor, où habite Stephen King... J'ai répété l'expérience quelques années plus tard en compagnie de mon ami auteur Samuel Archibald et on a même repéré la bouche d'égout qui a inspiré l'ouverture de la saga It, la tour d'eau où se cache le clown Pennywise, la ville imaginaire de Derry... Pour les amateurs de cinéma et de littérature de genre, c'est le genre de road trip qui fait rêver et qui n'est qu'à quelques heures du Québec. Comme quoi l'horreur est à nos portes plus qu'on le pense...

 

Stephen King ouvrant les portes de sa maison en 1982

 

UN SOUVENIR D'ÉTÉ

Enfant, j'ai vécu ce qui est devenu un cliché dans tous les Stranger Things et films de ce monde qui misent sur la nostalgie des années 80. Sur mon BMX, avec mes voisins de quartier, on quittait la piscine de chez mes parents pour faire un arrêt au dépanneur Perrette et on aboutissait immanquablement au club vidéo de deux étages de Saint-Hubert, là où j'ai grandi. C'est dans les sections horreur, action, comédie et drame que j'ai fait le gros de ma culture cinématographique. Et sans le savoir, en essayant de dénicher les pochettes VHS les plus évocatrices, je tombais sur des classiques auxquels j'allais revenir des années plus tard : les films de Dario Argento et Lucio Fulci, les premiers thrillers avec Dustin Hoffman comme Marathon Man et Les chiens de paille (Straw Dogs), des films de kung-fu de Bruce Lee comme Opération dragon (Enter the Dragon)... Avec le recul, avant même l'université, mon école de cinéma aura été l'âge d'or de la VHS.

 

 

UNE PLOGUE

Les prochains mois s'annoncent fort occupés de mon côté. Je suis en plein tournage de la saison 6 de Format familial avec ma femme (Bianca Gervais), je continue à plancher sur ma première série lourde de fiction avec mes amis Samuel Archibald et William S. Messier (un thriller amoureux qui se passe dans un environnement très inquiétant...), et je prépare la toute nouvelle quotidienne d'ICI Radio-Canada Télé, que j'aurai le bonheur d'animer chaque jour dès septembre avec mes partners France Beaudoin et Nancy Charest.