Français

Chaque année, le 8 mars, on se remémore l'importance du combat pour les droits des femmes. Dans plusieurs sphères, l'égalité des genres ne s'est pas encore concrétisée, malgré des décennies de lutte acharnée. Le cinéma ne fait pas exception ; les inégalités y sont encore nombreuses, que ce soit en coulisses (notamment en ce qui concerne l'équité salariale) ou à l'écran.  En effet, dans plusieurs films, les femmes font figure de potiches ou de faire-valoir, n'existant que dans l'ombre des hommes. Si dresser une liste des personnages masculins marquants au cinéma se fait les doigts dans le nez, faire la même chose pour les rôles féminins demande un peu plus de réflexion.

Heureusement, même s'ils ne sont pas assez nombreux à mon goût, certains cinéastes mettent en scène des femmes de tête, indépendantes et en contrôle de leur destinée.  Aujourd’hui, je me creuse le ciboulot pour rédiger une liste de rôles féminins au cinéma qui m'ont marquée personnellement au cours de ma vie.

Hermione Granger – Harry Potter

hermione

On ne peut pas dire que les princesses de Disney soient de grands symboles de force et d’indépendance (on exclut la forte Mulan évidemment!). Pour l'enfant que j'étais, c'est  la sorcière Hermione Granger qui m’a révélé la force féminine au grand écran.(Je viens de trahir mon âge ici) Malgré sa grande sensibilité, Hermione est une jeune demoiselle férocement brillante et indépendante. Elle n’a pas peur de démontrer ses impressionnantes connaissances et de les mettre à profit dans les situations dangereuses. Je l’avoue, j’attends toujours ma lettre d’admission à Hogwarts…

The Bride – Kill Bill

http://youtu.be/ot6C1ZKyiME

À l’adolescence, je plonge dans le merveilleux monde du cinéma et dévore un film après l’autre. À la même époque, Quentin Tarentino réalise les films Kill Bill 1 & 2. La Mariée, interprétée par Uma Thurman, est la première femme violente que j’aie rencontrée sur écran géant. (Les Charlie's Angels ne comptent pas, ok?) Il n’y a pas que les hommes qui peuvent se venger! Nous pouvons nous aussi nous lever et botter des derrières. Oui, ma maman m’avait déjà dit que je pouvais faire ce que je voulais dans la vie, mais c’était la première fois que je le voyais de manière aussi flagrante et … sanguinolente!

Hayley Stark - Hard Candy

http://youtu.be/QQCMBaRvHDc

Au CÉGEP, les superproductions prennent le bord. Je me gave de films indépendants et d’auteurs. C'est par hasard que je visionne Hard Candy et fais la connaissance de Hayley Stark, une jeune femme très particulière, incarnée par Ellen Page.  Hayley, 14 ans, décide de piéger un pédophile sur Internet. Elle le rencontre, le drogue et lui inflige de douloureux sévices. Si La Mariée de Kill Bill était impressionnante par sa puissance et son désir de vengeance, Hayley peut sembler cruelle et déjantée. Et pourtant... Un personnage fort et terrifiant, mais marquant par son humanité et son sens de la justice bien particulier.

Mrs Chan - In the mood for love

017-in-the-mood-for-love-theredlist

Voilà, je le dis : In the mood for love est mon film préféré. Je ferai aujourd'hui abstraction de l'ambiance et du style qui me charment à chaque visionnement, pour me concentrer sur le personnage de Mrs Chan. Soupçonnant son mari d'entretenir une liaison avec la voisine, elle développe une relation platonique avec le mari de celle-ci. Interprétée par Maggie Cheung, Mrs Chan représente pour moi le summum de la féminité.

Olive Hoover - Little Miss Sunshine

Y'a pas que les adultes qui peuvent marquer le grand écran et notre imaginaire. La jeune et pétillante Olive Hoover du film Little Miss Sunshine remporte la palme de la bonne humeur et de la confiance en soi. Parce que parfois, et même souvent, les enfants sont ceux qui nous rappellent ce qui est important dans la vie.

Chantale Lemming – J’ai tué ma mère

Il y a toujours quelque chose dans l'univers de Xavier Dolan qui me chamboule et me transperce. Il sait rendre hommage aux femmes en préservant leur humanité. Dans son premier long-métrage en tant que réalisateur, Anne Dorval interprète Chantale Lemming, une mère bien ordinaire dont la situation m'était familière. L'amour inconditionnel d'une mère, c'est fort, c'est touchant. La performance qu'elle livrera quelques années plus tard dans Mommy me renversera de la même manière.

Anne - Amour

amour1

Dans un autre registre complètement, Emmanuelle Riva défend admirablement le rôle d'Anne, une femme en perte d'autonomie suite à un accident vasculaire cérébral, dans Amour de Haneke. Cette oeuvre brutale, malgré son apparente lenteur et sa subtilité, témoigne de la fragilité de la vie, de notre dépendance aux autres et évidemment, de l'amour inconditionnel. Caractérisé par des performances d'acteurs magistrales, le film lauréat de la Palme d'or en 2012  nous frappe en plein cœur et continue de nous hanter longtemps après la fin du générique.

Mom– Boyhood

Patricia Arquette, récipiendaire de l'Oscar de la meilleure actrice de soutien cette année, livre une performance remarquable dans un film grandiose. Sa vulnérabilité et sa grande force m'ont chamboulée pendant les 165 minutes que dure ce film-portrait. De plus, il faut admettre que ce n'est pas n'importe quelle femme qui accepterait qu'on la voit ainsi vieillir à l'écran. Hollywood n'est pas clément avec les actrices qui prennent de l'âge! Je lui lève mon chapeau.

***

Ma liste aurait facilement pu être plus longue. Ce que je retiens, c'est que ces femmes, et tant d'autres, fictives ou réelles, sont magnifiques, fortes et sources d'inspiration. Ces huit-là ont marqué mon histoire cinématographique, en plus d'influencer mes valeurs et convictions. Bien qu'une journée par année soit consacrée aux Femmes, le plus beau des cadeaux serait l'égalité sur tous les fronts, 365 jours par année. Mesdames, continuez de nous inspirer au grand et au petit écran, sur scène ou, tout simplement, tout le temps.

Et vous, quelle femme à marqué votre cinéma?