Français

Festival international Nuits d'Afrique: entrevue avec Suzanne Rousseau, la directrice générale

Festival international Nuits d'Afrique: entrevue avec Suzanne Rousseau, la directrice générale
Angélique Kidjo au Festival International Nuits d'Afrique en 2013, crédit photo : Kevin Mejo

Cette année, le Festival international Nuits d’Afrique célèbre son trente-cinquième anniversaire. Bien que l’organisation de l’événement ait à respecter les mesures sanitaires en vigueur en raison de la pandémie de COVID-19, elle s’est démenée pour que le public puisse en voir – et surtout en entendre – de toutes les couleurs du 6 au 18 juillet prochains.

Pour en savoir davantage sur la programmation ainsi que l’organisation de ce festival d’envergure qui anime Montréal depuis 1987, nous avons eu le privilège de discuter avec sa directrice générale, Suzanne Rousseau.

Lamine Touré et Suzanne Rousseau, cofondateurs du Festival international Nuits d'Afrique.
Lamine Touré et Suzanne Rousseau, cofondateurs du Festival international Nuits d'Afrique./Crédits photo : André Rival

Voici ce qu’elle avait à nous dire.

 


Découvrez des performances musicales uniques à l'occasion du 35e anniversaire du festival


 

Que nous réserve ce 35e Festival international Nuits d’Afrique?

 

On veut fêter dignement nos 35 ans cette année, même avec la pandémie. Lan passé, on a fait des ajustements et on a innové; en 2021, on a poursuivi cette innovation-là, avec tous les moyens de diffusion possibles. Cest ce qui nous a poussés à être cette fois en salle, en ligne et en plein air. Ce sont trois façons de diffuser et ça représente tout un défi – plus ça approche, plus j’en prends conscience. En contenu, on travaille beaucoup avec notre scène locale, et on a créé avec elle tout au long de l’année pour organiser des activités comme les Syli d’Or de la musique du monde, un concours parmi les artistes de la relève qu’on a lancé il y a 14 ans. Les trois lauréates de 2021 seront d’ailleurs du festival.

L’année dernière, on a aussi créé une série spéciale qui sappelait « Les concerts acoustiques Nuits d'Afrique » pour pouvoir accueillir le public de façon plus intime parce que, on ne se le cachera pas, on a une musique qui est très dansante. On est allés chercher le meilleur de ces artistes qui ont participé à cette série de cabarets acoustiques et on les a inclus cette année dans la série « Les incontournables ». On présente également de récentes découvertes, qu’on juge très prometteuses, comme toujours. On est vraiment choyés parce quon a beaucoup d'artistes de la scène locale, qui regorge de nouveaux talents. 

Nimbaya (Guinée), 2012 au Parterre du Quartier des spectacles.
Nimbaya (Guinée), 2012 au Parterre du Quartier des spectacles/Crédits photo : Bohdan Kiszczuk

En raison de la pandémie, nous n’avons pu inviter des artistes provenant de l’international. Nuits dAfrique a toujours été une vitrine pour les artistes d’ici ou d’ailleurs – de lAfrique, des Antilles, de lAmérique latine – et de toutes les nouvelles tendances. Habituellement, on voyage beaucoup à l’étranger, ce qui nous permet dêtre à laffût des nouvelles tendances. 

Comme on célèbre nos 35 ans, on a de grands projets tout au long de lannée. On est allés puiser dans nos archives et on a découvert une grande richesse musicale dans ce quon a filmé durant toutes ces années-là. Cest à ce moment quon sest dit quon allait faire les concerts douverture et de clôture en ligne avec des artistes de l’international ainsi que des moments forts de l’histoire du festival. 

Le concert douverture sappelle Le bal de lAfrique enchantée. LAfrique enchantée, cest une émission sur France Inter animée par trois journalistes spécialistes en culture qui montre toutes ces musiques provenant du continent africain, surtout durant les années dindépendance en 1950 et 1960 où les grands orchestres performaient. Ils modernisaient leur musique et la rendaient accessible à linternational. Cette Afrique-là est racontée en chanson par les animateurs de cette émission, qui ont ensuite créé le groupe Les mercenaires de l’ambiance dans le but de faire la tournée des festivals; ce groupe nous avait d’ailleurs visités en 2014. Il est composé de 11 musiciens chanteurs sur scène, en plus des trois animateurs, et représente tout le continent et sa riche histoire musicale. On leur a demandé de remonter sur scène et de présenter un spectacle pour les 35 ans de Nuits dAfrique. Ils ont accepté et ont fait des répétitions. Leur performance sera enregistrée à Paris et diffusée gratuitement en Facebook Live lors de louverture officielle du festival le 6 juillet à 20 h. On a très hâte de voir le résultat!


Pouvez-vous nous en dire plus sur les spectacles organisés à l’extérieur?

Le volet extérieur offrira des animations plus intimes avec le public pendant une période de six jours au Parterre du Quartier des spectacles du 13 au 18 juillet. Aussi, du 6 juillet au 8 août, une expo photo racontera lhistoire des 35 ans du festival. Il n’y a rien eu de cela lannée passée en raison des mesures sanitaires. On fait donc un retour sur le site extérieur. On en est très heureux parce que les gens ont besoin dêtre en contact avec les artistes, et vice versa. En 2019, on avait la grande scène et à côté, il y avait des animations plus intimes quon appelait « Le cabaret Nuits d'Afrique » sous un chapiteau. Là, on aura deux chapiteaux qui seront animés tout au long de la journée pendant ces six jours de la deuxième semaine du festival. 

2018, 32e édition, Femi Kuti (Nigéria) au MTELUS.
2018, 32e édition, Femi Kuti (Nigéria) au MTELUS./Crédits photo : Kaji Kaji

Le soir, des projections numériques sur la façade la Maison symphonique créées par un artiste visuel remplaceront les spectacles sur la grande scène extérieure. On collabore avec cet artiste avant-gardiste depuis 2009 parce qu’il sait mettre en valeur nos artistes et le produit Nuits dAfrique. Il réalisera plusieurs montages, dont un spectacle son et lumière avec quatre artistes emblématiques de Nuits dAfrique. La représentation comprendra aussi des images d’archives, comme des extraits de concerts mémorables dans l’histoire du festival.


Y aura-t-il des spectacles en salle?

Oui, il y aura 18 soirées en salle. Encore là, il y en aura pour souligner notre trente-cinquième anniversaire, notamment trois spectacles uniques présentés au National. Le premier, cest Daby Touré, qui vient de sinstaller à Montréal, mais qui est encore pour nous un artiste international. Il sera accompagné de la Révélation Radio-Canada 2021-2022 en musique du monde, Joyce N'Sana, qui est dorigine congolaise et fait une musique plutôt urbaine. 

Le deuxième, cest un spectacle de la série « Rythmes au féminin » créée il y a plusieurs années et qui est très populaire depuis ce temps. Depuis 3-4 ans durant le festival, on met en valeur les voix féminines. Cette année, ce seront quatre artistes de diverses origines (Bénin, Algérie, Zimbabwe et Brésil) qui seront en vedette au cours de cette soirée. 

2019, La nuit de la Kora, au Gesù, avec Yacouba Sissoko et Zal Sissokho (Sénégal).
2019, La nuit de la Kora, au Gesù, avec Yacouba Sissoko et Zal Sissokho (Sénégal)./ Crédits photo : Peter Graham 

La troisième soirée spéciale pour ce trente-cinquième anniversaire est celle avec le groupe Jab Djab, qui est originaire de Trinidad et était des tout débuts de Nuits dAfrique. Jab Djab sera accompagné de King Shadrock, de la Jamaïque, ainsi que Kayiri et Kabey Konate, originaires du Burkina Faso. Durant le spectacle, ils vont échanger leur musique et les chanter dans des langues différentes. Ce sont les trois soirées consacrées aux 35 ans en salle, mais il y aura aussi six séries qui permettront au public de faire de belles découvertes.


Comment le festival a-t-il réussi à s’adapter dans le contexte de la pandémie?

On a capté des concerts lautomne dernier avec de l’équipement de qualité. Peut-être que je vais vous dire un scoop, mais certains spectacles seront filmés, puisque la capacité en salle sera réduite, pour ensuite être diffusés cet automne. On sest aperçus que les captations, cest une autre vitrine quon peut offrir à nos artistes; ça rend leur travail encore plus accessible à l’échelle provinciale, nationale et même internationale, ce qui est particulièrement important dans le contexte actuel. Ça aussi, cest une offre quon veut développer dans le futur. On narrête pas dinnover.

En raison de la pandémie, avez-vous davantage mis l’accent sur des artistes de la scène locale?

On les a toujours mis de l’avant depuis que le festival existe; mais oui, cette année en salle, ce sont des artistes de la scène locale qui seront en vedette. Sur le web, des artistes de l’international viendront fêter nos 35 ans et on pourra voir de grands moments de Nuits d’Afrique depuis ses débuts. Je suis tellement contente de montrer tout le dynamisme de notre scène locale. Dans notre créneau, il y a beaucoup dartistes à découvrir qui touchent à plusieurs genres musicaux et qui sont accessibles. Cest ce quon veut montrer aux gens d'ici.

KASSAV (Guadeloupe) 2013, 28e édition, Métropolis.
KASSAV (Guadeloupe) 2013, 28e édition, Métropolis./Crédits photo : Mohand Belmellat

Est-ce qu’il y a un événement que vous recommandez particulièrement?

Les soirées spéciales 35 ans et les webdiffusions quon a dû imaginer sont très importantes pour nous. On est fiers de tout ce quon présentera cette année. Dvhabitude, il y a environ 70 concerts, mais cette année, il y en aura 18 en salle. Afin dassurer une belle visibilité de nos artistes, le festival offre une soixantaine de concerts acoustiques et des animations gratuites sur le site extérieur, ce qui représente tout un défi en contexte de pandémie.
 

Pouvez-vous nous en dire davantage sur l’offre d’expériences autre que les spectacles (projection, exposition photo, etc.)?

Il y aura une exposition photo à ciel ouvert du 6 juillet au 8 août au Parterre du Quartier des spectacles. Des photos géantes seront affichées dans les vitrines, sur les rues Clark et de Maisonneuve. Je peux vous dire que le choix des 30 photos n’a pas été facile! (Rires.) À lintérieur des cabarets, de grandes télés montreront des archives vidéo et des photos d’artistes d’ici et de l’international quon na pas pu intégrer dans l’expo. Ce sera l’occasion de se remémorer de beaux moments des 35 années du festival. C’est tout un défi dêtre en plein air dans un contexte sanitaire qui évolue tout le temps. Mais on compte bien le relever avec brio!

Suzanne Rousseau, merci beaucoup!

***

Pour tout savoir sur le 35e Festival international Nuits d’Afrique qui se déroulera du 6 au 18 juillet 2021, rendez-vous sur le site web de l’événement.

Retrouvez 3 performances musicales uniques pour célébrer cette édition du festival.

Bon festival!