Français

5 nuances de films d’amour pour la Saint-Valentin

Félix Faucher

10 février 2015

Fête honnie par les uns et célébrée par les autres, la Saint-Valentin est l’occasion idéale pour visionner un film avec l’être cher. Personnellement, j’avoue que je n’affectionne pas particulièrement les films à l’eau de rose et aux sentiments dégoulinants. Mais il y a moyen de réconcilier romantisme et chasse à l’homme, ou encore de conjuguer amour et explosions.

Voici cinq films qui viennent donner de nouvelles cordes à l’arc de Cupidon.

 

L’amour aérodynamique - Top Gun

Amour et moteur ont souvent fait bon ménage. On n’a qu’à penser au drame de David Cronenberg, Crash. Et lorsque le moteur en question se trouve dans la carcasse d’un F-14 Tomcat, la passion atteint des sommets inégalés! Sans compter la petite bombe à deux roues conduite par Tom « Maverick » Cruise pour séduire la farouche psychologue de son cœur… Voilà un film d’action qui, avec ses nuages de fumée de kérosène et ses assourdissants vols en rase-motte, cache une ardente histoire d’amour qui plaira à tout amateur d'émotions fortes.

L’amour vrai - True Romance

Quand Quentin Tarantino se met à l’écriture d’une histoire de cœur, on peut s’attendre à de puissantes flammèches! Le film met en scène Christian Slater et Patricia Arquette (en lice cette année pour l’Oscar de la Meilleure actrice de soutien pour Boyhood de Richard Linklater), un couple follement amoureux qui doit fuir une armée de mafiosos, de policiers et d’agents du FBI afin de vivre leur idylle en paix. Tout au long du film, les baisers et les balles s’échangent à un rythme effréné. Et pour finir de convaincre votre être cher, il n’y a qu’à mentionner le reste de la distribution à faire rêver : Dennis Hopper, Val Kilmer, Gary Oldman, Brad Pitt et le toujours délectable Christopher Walken. On vous laisse avec  ce bijou de bande-annonce des années 90…

L’amour féroce - Natural Born Killers

Décidément, Quentin Tarantino aime beaucoup les histoires d’amour. Le revoici scénariste pour ce film percutant du réalisateur Oliver Stone qui raconte le road-trip halluciné de deux amants passionnés, Mickey et Mallory Knox, interprétés respectivement par Woody Harrelson (dans une forme magistrale) et Juliette Lewis. Mickey et Mallory Knox, Bonnie et Clyde: même combat.

L’amour possessif - Possession

La jalousie peut donner naissance aux pires monstruosités. Dans ce cas-ci, cette monstruosité est à prendre au sens littéral. Un film dérangeant, intense, obsessionnel (un peu comme l’amour, quoi), à voir ne serait-ce que pour la performance hallucinante d’Isabelle Adjani, qui lui a d’ailleurs valu la palme de l’interprétation féminine à Cannes en 1981.

L’amour interdit – Lolita (1962)

Stanley Kubrick n’a jamais eu peur d’aborder des sujets délicats. Pas même l’histoire d’un homme d’âge mûr qui tombe éperdument amoureux d’une adolescente. Adapté du célèbre roman de Vladimir Nabokov, le film du grand maître britannique a tout pour plaire : des chansons yé-yé, des lunettes en forme de cœur et l’inimitable Peter Sellers dans un de ses rôles les plus surprenants (et ce n’est pas peu dire).