Le Grand spectacle de la fête nationale – La célébration mémorable de 1975

Le Grand spectacle de la fête nationale – La célébration mémorable de 1975
Gilles Vigneault, crédit photo : Radio-Canada / Francis J. Menten

La célébration de la fête nationale du Québec est une tradition depuis de nombreuses décennies. Depuis ses débuts, cet événement annuel a mis de l’avant et réuni des dizaines, voire des centaines d’artistes d’ici afin de valoriser la culture québécoise en chanson. C’est ainsi que les Paul Piché, Diane Dufresne, Marjo, Ariane Moffatt, Les Trois Accords et compagnie sont tour à tour montés sur scène pour entamer des hymnes festifs au fil des nombreux spectacles de la Saint-Jean-Baptiste, livrant parfois des prestations qui resteront gravées dans la mémoire des spectateurs et spectatrices.

Parmi ces fêtes uniques, notons celle du 24 juin 1975, qui rassemblait notamment Gilles Vigneault, Yvon Deschamps et Louise Forestier. Ce spectacle des plus grandioses a été présenté sur le mont Royal devant une foule en liesse qui n’a pas été refroidie par le temps maussade. C’était un des événements de la grande célébration de cinq jours organisée par Lise Payette. À cette époque, la Saint-Jean-Baptiste n’était pas encore officiellement la fête nationale du Québec; elle l’est devenue en 1977, quelques mois après l’élection du Parti québécois de René Lévesque.

En 1975, Yvon Deschamps, l’un des coanimateurs de la grande fête sur le mont Royal, a eu l’idée quelque peu provocatrice d’appeler la soirée « Happy Birthday ». Cette proposition audacieuse a inspiré Gilles Vigneault à créer l’hymne Gens du pays ainsi que la version bien québécoise de la chanson originale d’anniversaire anglaise. C’est donc en lever de rideau du spectacle, après une petite saynète avec ses complices de scène Louise Forestier et Yvon Deschamps, que le légendaire chanteur de Natashquan a expliqué sa démarche et appris à tout le monde comment interpréter cette œuvre, que plusieurs considèrent comme l’hymne national du Québec, pour que tous et toutes se l’approprient.

Après le succès instantané de la chanson, en 1975, celle-ci a été de nouveau chantée avec grand enthousiasme l’année suivante, dans le spectacle 1 X 5, qui mettait en vedette Robert Charlebois, Gilles Vigneault, Yvon Deschamps, Jean-Pierre Ferland et Claude Léveillée. Rapidement, elle a aussi été associée au mouvement indépendantiste, qui était en pleine ascension à l’époque en raison notamment de la création puis de l’élection du Parti québécois de René Lévesque, que Lise Payette rejoindra en 1976.

Tout est dans tout, comme on dit!

 

Regardez le reportage de Nabi-Alexandre Chartier sur cette grandiose célébration ici même :

 

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la création de certaines des plus grandes chansons du répertoire québécois, nous vous invitons à écouter le balado Bien plus qu’une chanson, animé par Monique Giroux sur la plateforme OHdio.

Nous vous suggérons aussi de regarder la capsule de MÀJ dans laquelle Louise Forestier nous raconte sa version de la fameuse soirée du 24 juin 1975.