Français

Le 24 octobre prochain dès midi débutera la sixième et dernière saison de la populaire série Les pays d’en haut à ICI ARTV. Ne manquez pas cette occasion de voir (ou de revoir) en rafale cette nouvelle mouture des Belles histoires des pays d’en haut, qui avait connu un vif succès de 1956 à 1970, lorsque la fiction était diffusée à Radio-Canada.

En attendant ce rendez-vous, nous avons eu l’idée de recenser quelques émissions québécoises ayant effectué un retour au petit écran au cours des dernières années, une tendance qui semble loin de s’essouffler.

Allons-y.

 

Caméra café

La première adaptation québécoise de cette série humoristique française connue pour son plan de caméra fixe placée dans une machine à café d’un bureau a été très appréciée par le public et a notamment fait connaître Martin Matte non seulement comme humoriste, mais aussi comme un interprète comique de grand talent.

Au début de 2021, une nouvelle version de l’émission mettant en vedette Anne-Élisabeth Bossé, Marie-Soleil Dion, Didier Lucien, Sylvie Léonard et José Gaudet a été diffusée, mais n’a pas répondu aux attentes des téléspectateurs et téléspectatrices. Caméra café 2.0 n’aura duré qu’une seule saison, comparativement à 10 pour son ancêtre.

Un café bien fade, malheureusement.

 

Lance et compte

C’est bien connu : le peuple québécois a un amour profond pour le hockey depuis des dizaines d’années. Cette passion s’est même fait ressentir dans la fiction, quand la série dramatique originale Lance et compte, signée Réjean Tremblay, Louis Caron et Jacques Jacob, a tenu en haleine le public durant trois saisons, de 1986 à 1989.

Deux ans plus tard, après un refus de Radio-Canada, l’univers gravitant autour de Pierre Lambert était de retour, mais sous forme de téléfilms à l’antenne de TVA. Puis, en 2002, la quatrième saison de l’émission était diffusée. Le dernier opus de Lance et compte, le neuvième, appelé « La finale », s’est terminé en 2015, soit près de 30 ans après la diffusion du tout premier épisode de cette série culte. Soulignons aussi qu’un long métrage intitulé Lance et compte a été produit en 2010.

Est-ce vraiment terminé pour la bande à Pierre Lambert? Nous ne gagerions pas là-dessus.

 

Passe-Partout

Parlant d’émission culte, Passe-Partout a marqué toute une génération d’enfants, surtout au cours des années 1970 et 1980. La série inspirée de Sesame Street et commandée par le ministère de l’Éducation du Québec, qui mettait en vedette Marie Eykel, Claire Pimparé et Jacques L’Heureux dans les rôles respectifs de Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne, avait pour but d’éduquer les jeunes d’âge préscolaire tout en les divertissant.

En 2019, la cinquième génération de la série jeunesse, dont les histoires mettaient toujours en vedette Passe-Partout, Passe-Carreau et Passe-Montagne ainsi que Cannelle et Pruneau, a fait ses débuts à Télé-Québec. La nouvelle mouture de ce classique a permis à des enfants devenus parents de faire découvrir à leur progéniture l’univers qui les a bercés au cours de leur jeunesse.

La boucle est bouclée!

 

Star académie

En 2003, une autre adaptation d’une émission française à grand succès fait son apparition sur les écrans de millions de téléviseurs québécois : Star académie. La téléréalité adaptée et menée par les complices Stéphane Laporte et Julie Snyder ainsi que leur équipe devient une plateforme incontournable pour connaître les nouveaux talents de la chanson au Québec. Rappelons que c’est là que le public a notamment découvert Marie-Mai, Marie-Élaine Thibert, Annie Villeneuve, Maxime Landry et Stéphanie Lapointe. Après la saison originale, l’émission a été reconduite quatre fois, en 2004, 2005, 2009 et 2012, avant d’être mise au rancart.

Neuf ans plus tard, Star académie a effectué un retour à l’antenne de TVA avec à sa barre le chanteur Patrice Michaud accompagné de plusieurs profs de renom comme Lara Fabian, Gregory Charles, Ariane Moffatt et Mika, auxquels se sont jointes de nombreuses personnalités invitées. La cote de popularité de la téléréalité a été une fois de plus au rendez-vous, ce qui a incité le diffuseur à renouveler l’émission en 2022. L’animation de cette prochaine saison sera également confiée à un chanteur : Marc Dupré.

« Et c’est pas fini... »

 

Les filles de Caleb

Au début des années 1990, l’aventure amoureuse entre Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost a suscité un grand intérêt dans les maisons du Québec. En effet, Les filles de Caleb, mettant en vedette Marina Orsini et Roy Dupuis, arivé plusieurs millions de personnes à leur écran chaque semaine. Bien que la série tirée des romans du même nom écrits par Arlette Cousture n’ait duré qu’une seule saison, ses 20 épisodes auront marqué l’imaginaire de son public à jamais. En 1993, les 11 épisodes de la suite de la première série, appelée Blanche, ont été diffusés à Radio-Canada.

D’ailleurs, une nouvelle mouture de ce classique, appelée Ovila, est présentement en développement à URBANIA. La boîte de production a mis la main sur les droits du premier tome de la trilogie des Filles de Caleb et serait en pourparlers avec des diffuseurs, dont Netflix, dans le but de redonner vie aux personnages de l’univers créé par Arlette Cousture. Après le succès qu’a connu Les pays d’en haut, il ne serait pas surprenant que cette proposition en charme plus d’un!

Qui joueront Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost? Ça, c’est la question à mille dollars.

 

Voilà qui complète notre recensement de quelques-unes des séries québécoises qui ont connu de nouvelles moutures.

Ne manquez pas les six épisodes de la dernière saison des Pays d’en haut, les dimanches 24 octobre de 12 h à 16 h et 31 octobre de 12 h à 14 h, à ICI ARTV.