Français

Quels films voir au FIFA?

La 32e édition du Festival international du film sur l'art prendra son envol dans quelques jours. Il se peut que, devant la programmation aussi alléchante qu'abondante, vous ayez un peu de difficulté à arrêter votre choix sur quelques films seulement. Voici certains des coups de coeur de René Rozon, fondateur et directeur général de l'organisation.

Le Défi des bâtisseurs – La Cathédrale de Strasbourg

D+®fi-des-b+ótisseurs,-Le
Chef-d’œuvre de l’art gothique, la cathédrale de Strasbourg témoigne du rêve démesuré de ses créateurs. Avec sa flèche qui culmine à 142 mètres, elle demeure jusqu’au XIXe siècle le plus haut monument du monde. Qui sont les bâtisseurs de la cathédrale ? Entièrement tourné en 3D relief, le film alterne séquences de fiction, documents d’époque, images de synthèse, entretiens avec des historiens et spécialistes. Il révèle les secrets de fabrication de cette prouesse architecturale, la vie des maîtres d’œuvre, l’organisation sociale du chantier, le rayonnement européen du projet et le contexte politico-religieux dans lequel il s’est développé.

Thierry Marx : Le Chef et la 5e saveur

Pendant plusieurs mois, Jean Barat a suivi en exclusivité le quotidien du chef Thierry Marx, fraîchement nommé directeur gastronomique du Mandarin Oriental, nouveau palace parisien ouvert en juin 2011. Thierry Marx explique sa conception de l’art culinaire et dévoile la carte de ses deux restaurants. De la rue de Ménilmontant à la rue Saint Honoré, du lycée de Blanquefort à la Centrale de Poissy, le samouraï de la cuisine revient aussi sur son parcours exceptionnel et ses engagements citoyens qui l’ont conduit des cités de l’est parisien de son enfance aux quartiers chics de la capitale.

Jean Cocteau, je reste avec vous

Jean-Cocteau
Cette biographie de Jean Cocteau (1889-1963), 50 ans après sa disparition, met en évidence son héritage artistique et son immense influence sur le cinéma et les arts visuels. Ami de Proust, Coco Chanel, Stravinsky et Picasso, touche-à-tout de génie, passant du théâtre au grand écran, du dessin à la sculpture, de la bande dessinée à la littérature avec la même aisance, Cocteau a toujours été au service d’une seule expression : la poésie. Son univers visuel et poétique a été une source d’inspiration notamment pour les cinéastes de la nouvelle vague. Des témoins qui l’ont connu retracent ici sa vie unique et multiple.

Bardot, la méprise

En 2011, Brigitte Bardot donne son accord pour un projet de documentaire biographique. Elle ne participera pas au film, mais donne au réalisateur accès aux lieux de sa vie, les maisons de La Madrague et de La Garrigue à Saint-Tropez, et à ses archives familiales, des films réalisés par son père, de sa naissance jusqu’à sa métamorphose en déesse des écrans. À partir de cette matière précieuse, le cinéaste élabore un portrait rare et sensible qui donne à voir toutes les contradictions d’une femme et d’une actrice mythique et passionnée. Il s’appuie aussi sur des passages d’Initiales B.B., l’autobiographie de l’actrice, dits par Bulle Ogier, et sur des extraits de films.

L’Affaire Pasolini

La mort de Pier Paolo Pasolini a-t-elle été préméditée au sein de cette classe politique dont il dénonçait les liens avec la mafia ? À travers des extraits de l’œuvre immense de Pasolini se dessine le portrait d’un artiste qui n’a rien perdu de sa modernité et de son caractère explosif, et bon nombre de ses visions et analyses se sont avérées terriblement justes. Le film retrace les circonstances de la mort de l’artiste, et l’enquête bâclée qui a suivi. De nombreuses questions restent sans réponses. Avec les commentaires de Dacia Maraini, écrivaine et proche de Pasolini, le sociologue Peter Kammerer, Nico Naldini, cousin de Pasolini, Barbara Castaldo, spécialiste de littérature, et Guido Calvi, avocat et professeur à l’Université, qui a largement contribué à la réouverture du procès.

Dans l’œil de Luis Buñuel

Dans-l'oeil-de-Luis-Bunuel

Don Luis Buñuel (1900-1983) tel qu'en lui-même, raconté par ses proches (Carlos Saura, Jean-Claude Carrière) et ses acteurs (Michel Piccoli, Carole Bouquet). Libertaire, subversif, marqué par la cruauté et la violence du monde, haïssant le jargon et la psychologie, adorant les blagues, tel fut Luis Buñuel, cinéaste majeur et inclassable. Il a laissé à la postérité plus de 30 films traversés par des thèmes tels que la cruauté, le fétichisme, le désir et la frustration sexuelle, la bourgeoisie, la lutte des classes, la religion, le surréalisme, la puissance de l’imagination, ainsi qu’une autobiographie et quelques interviews, qui font la trame de ce portrait.

André Le Nôtre en ses jardins


Comment André Le Nôtre (1613-1700), maître d’œuvre de l’extraordinaire parc de Versailles, a inventé l’art du paysage au XVIIe siècle. Le Nôtre a transformé le paysage en une œuvre d’art équilibrée et contrôlée, révolutionnant à jamais la manière d’aménager la nature. Plans, animation et entretiens avec des experts à l’appui, le film entre de plain-pied dans le processus de création du maître jardinier pour mieux comprendre ses inspirations et les solutions techniques novatrices qu’il mit en œuvre pour servir son projet versaillais, aussi démesuré que les rêves de son commanditaire, le roi Louis XIV.

Édith Piaf Amoureuse

ëdith-Piaf-Amoureuse
La vie d’Edith Piaf a été marquée par ses relations avec les hommes, dont certains ont inspiré son œuvre. À l’occasion des 50 ans de sa mort, évocation des liaisons tumultueuses de l’artiste. Ils sont une quinzaine d’hommes, dont Raymond Asso, Paul Meurisse, Yves Montand, Marcel Cerdan, Georges Moustaki ou bien encore Théo Sarapo, pour ne citer que les plus célèbres, à avoir traversé sa vie et à lui avoir inspiré ses plus beaux textes, comme « L’hymne à l’amour » ou « C’est un monsieur très distingué ». Véritable roman d’une vie, le film mêle photos, images d’archives et la lecture des lettres qu’Édith Piaf a envoyées tout au long de sa vie à Jacques Bourgeat, son ami et confident.

Jacques Brel, dernière ligne droite aux Marquises

Jacques-Brel,-derni+¿re-ligne-droite

Octobre 1966. Sur la scène de l’Olympia, Jacques Brel salue ses fans pour la dernière fois. Il arrête le tour de chant. Le cœur n’y est plus, il veut se tourner vers d’autres horizons. S’ouvre alors une nouvelle page dans la vie du Grand Jacques : celle de la comédie musicale, du cinéma, celle surtout du grand départ sur son voilier, l’Askoy, qui le mènera au bout de sa route, aux Marquises. En octobre 1978, 12 ans après l’Olympia, Brel fait à nouveau ses adieux pour toujours. Il décède des suites d’un cancer à Paris. À travers les témoignages de ses proches et des archives rares, le film propose de découvrir l’homme dans les dernières années de sa vie.

Picasso, l’inventaire d’une vie

" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen>

Il y a plus de 40 ans, le 8 avril 1973, s’éteignait Pablo Picasso, un des plus grands génies de l’art du XXe siècle. Commence alors un incroyable inventaire de l’œuvre laissée par le peintre dans ses 11 résidences. Près de 50 000 œuvres vont ainsi être découvertes, dessins, peintures, sculptures, céramiques… Elles révèlent une part de la vie privée de l’artiste : portraits des femmes de sa vie, de ses enfants légitimes et des autres… Grâce aux témoignages de ses proches, d’archives familiales et de documents filmés inédits, ce film retrace les trois années de cet inventaire exceptionnel et dévoile le portrait d’un Picasso secret et de son œuvre multiforme.

 

Quel film irez-vous voir au FIFA?