Français

Chaque semaine, le blogue d'ICI ARTV vous remémore les mots qui ont marqué les invités de l'émission Pour emporter, ainsi que les illustrations signées Pierre Brassard et projetées lors du tournage. Cette semaine, France Beaudoin reçoit le journaliste Raymond Saint-Pierre.

 

 

 

Définition de Raymond Saint-Pierre Par Marc Messier (Avec la complicité d’Hélène Payette et Gaston Caron)

 

 

 

RAYMOND SAINT-PIERRE - Il porta pendant quelques temps le collant qui, comme chacun le sait, est l’uniforme de l’étudiant en art dramatique. Il fit des débuts extrêmement prometteurs dans le rôle du Fondeur de Boutons dans une pièce d'Henrik Ibsen et des adieux tout aussi prometteurs dans le rôle d’un curé de Bertold Brecht.

 

Raymond fit aussi des études en littérature, en France, à Aix-en-Provence. Études qui auraient pu s’avérer inutiles s’il n’y avait rencontré la femme de sa vie, Sylviane Tramier, qui l’accompagna partout sur la planète.

 

Raymond, grand reporter, fut nos yeux et nos oreilles pendant de nombreuses années au cœur des plus grands conflits, des catastrophes naturelles, des guerres, des guerres et des guerres mais aussi parfois l’espoir comme un mur qui tombe à Berlin.

 

Ses amis se sont toujours demandé comment cet homme si sensible a pu paraître si contenu devant toutes ces catastrophes. Métier oblige j’imagine.

 

Raymond brillant, généreux, d’une grande finesse, épicurien et bien sûr un sens de l’humour à toutes épreuves nous est toujours apparu comme une source de lumière !

 

Lumière qui éclaire les zones d’ombre... Lumière d’un homme libre !

 

 
 

 

 

©  Pierre Brassard, 2019. Toute reproduction, communication, impression ou autre utilisation de ces illustrations, en tout ou en partie, est interdite, et nécessite le consentement préalable écrit et explicite de l'auteur.

Livres :

 

La Conjuration des imbéciles- John Kennedy Toole (10-18)

 

L’Énigme du retour - Dany Laferrière (Boréal)

 

Peur: Trump à la Maison Blanche– Bob Woodward (Seuil)

Promets-moi que tu reviendras vivant : ces reporters qui vont à la guerre – Danielle Laurin (Libre expression)