Français

De grands noms se sont éteints en 2021

De grands noms se sont éteints en 2021

Rétrospective culturelle de 2021

Voir tous les billets

2022 est à nos portes, et des personnalités aimées du public québécois n’auront malheureusement pas la chance de voir arriver cette nouvelle année. Leur départ laisse un vide dans le cœur des gens qui les ont tant appréciées en raison de leur talent plus grand que nature.

Nous tenons donc à célébrer cinq de ces artistes extraordinaires qui ont fait leur marque pour une multitude de raisons et qui ont rendu leur dernier souffle en 2021.

 

Michel Louvain

Michel LouvainMichel Louvain, crédit photo : Sébastien Raymond

Le 14 avril dernier, un monument de la chanson québécoise s’est éteint : Michel Louvain a été emporté par un cancer de l’œsophage à l’âge de 83 ans. Après avoir appris la nouvelle de son décès, les membres de la colonie artistique lui ont rendu hommage en rappelant sa bonté, son charisme et sa générosité hors du commun. 

Le chanteur a été une véritable idole au Québec durant toute sa carrière, qui s’est échelonnée sur plus de 60 ans. Il était tellement aimé qu’un club d’admiratrices, Les dames en bleu, le suivait même un peu partout pendant ses tournées dans la province. On se souviendra notamment de son éclatante performance de chant et de danse sur la pièce Gangnam Style lors d’un numéro au festival Juste pour rire en 2013.

 

 

Minou Petrowski

Minou PetrowskiMinou Petrowski, crédit photo : Jean-Pierre Karsenty

La grande animatrice et critique de cinéma Minou Petrowski, mère de Nathalie, est morte le 27 avril 2021 à l’âge de 89 ans des suites d’un accident vasculaire cérébral. Les bons mots à son endroit ont afflué sur le web après la parution de cette nouvelle.

Minou Petrowski est arrivée au Québec en 1957 en compagnie de sa fille Nathalie. Au cours des années 1960, elle a travaillé pour des émissions de Radio-Canada avant de devenir intervieweuse et reporter à Femme d’aujourd’hui, après y avoir été embauchée en 1966. Puis, peu à peu, elle a fait sa marque comme critique de cinéma, art qui la passionnait, et en est devenue une référence, surtout dans les années 1980 et 1990.

 

Serge Bouchard

Serge BouchardSerge Bouchard, crédit photo : Radio-Canada

Le 11 mai 2021, le vénérable anthropologue, auteur et animateur Serge Bouchard a rendu l’âme à l’âge de 73 ans. Les hommages à l’endroit de cet homme au grand savoir n’ont pas tardé à la suite de l’annonce de son décès.

Au cours de sa longue et brillante carrière, Serge Bouchard a étudié avec minutie l’histoire du Québec et des Premières Nations, particulièrement celle du peuple innu du nord du Québec. Il a d’ailleurs consacré son mémoire de maîtrise au savoir des chasseurs et chasseuses des communautés innues du Labrador lors de ses études à l’Université Laval. Ses réflexions sur la société et les enjeux d’actualité étaient toujours empreintes de sagesse; il les a réunies dans une vingtaine d’ouvrages en plus d’en faire part à la radio de Radio-Canada durant plus de 30 ans.

 

Andrée Boucher

Andrée BoucherAndrée Boucher, crédit photo : Radio-Canada

La comédienne Andrée Boucher est décédée à l’âge de 83 ans le 30 septembre dernier. Celle qui était en vedette dans la populaire série Des dames de cœur a marqué toute une génération de Québécois et Québécoise.

Toute jeune, Andrée Boucher voulait déjà devenir actrice, puisqu’elle rencontrait régulièrement des interprètes qui visitaient l’hôtel tenu par son père dans le village de Matamic, en Abitibi-Témiscamingue. Elle a décroché son premier rôle d’importance dans Les belles histoires des pays d’en haut, diffusé de 1956 à 1970 à Radio-Canada. C’est dans ce téléroman que le public québécois l’a découverte et est tombé en amour avec elle pour son jeu de grande qualité et son aimable personnalité. À la fin des années 1980, elle a tenu le rôle d’Évelyne Lamontagne dans Des dames de cœur, une série dramatique ayant marqué les esprits, écrite par Lise Payette.

 

Pierre Légaré

Pierre LégaréPierre Légaré, crédit photo : Michel Mercé

L’humoriste Pierre Légaré est disparu le 5 octobre 2021 à l’âge de 72 ans. Celui qui s’est fait connaître pour son humour pince-sans-rire et ses pensées philosophiques a marqué bien des humoristes, qui ont tenu à lui rendre hommage.

Pierre Légaré avait étudié la psychologie avant de se lancer dans le milieu de l’humour comme auteur dans les années 1970. Il a notamment écrit pour de nombreuses émissions de radio et de télé, comme Le festival de l’humour, Ad Lib et Samedi de rire. Ce n’est qu’à la fin des années 1980 qu’il a lancé son premier spectacle, Recherchez Légaré. S’ensuivront trois autres qui forgeront sa réputation d’humoriste sans pareil, aimé du public et de ses collègues.

 

Nous offrons toutes nos condoléances aux proches de ces personnalités que nous n’oublierons pas de sitôt.