Français
Les révélations à l'écran de l'année 2019

Les révélations à l'écran de l'année 2019

Philippe Côté-Giguère

20 décembre 2019

Cette année encore, de nouveaux visages à la télé, au cinéma et sur le web nous ont fait vivre toute la gamme des émotions grâce à leur jeu exceptionnel.

 

Retour sur les révélations à l’écran de 2019!

 

Sarah-Maude Beauchesne – Fourchette

Capture d'écran Fourchette

 

Sarah-Maude Beauchesne était reconnue principalement pour sa plume jusqu’à l’année dernière. Ça, c’est avant qu’elle décide de suivre des cours de jeu afin d’incarner son alter ego Fourchette dans la série web du même nom, diffusée au printemps dernier.

 

L’autrice, maintenant aussi comédienne, se débrouille particulièrement bien dans ce premier rôle qui lui a été confié. Même si l’histoire est basée sur sa propre vie, il nous faut souligner toutes les nuances qu’elle a données à la personnalité de son personnage. C’était la première fois, mais certainement pas la dernière, qu’on la voyait à l’écran! 

Nahéma Ricci– Antigone

L’interprète du rôle-titre d’Antigone, le film coup de poing de la réalisatrice Sophie Deraspe qui représentera le Canada à la prochaine cérémonie des Oscars, a ébloui les cinéphiles du monde entier en 2019.

 

Touchante, émouvante, Nahéma Ricci a démontré un mélange de douceur et de force dans son jeu au ton juste qui a porté le personnage d’Antigone. On sent toute sa fragilité, mais aussi la détermination, la rage et les convictions de son personnage quand vient le moment de les exprimer, sans que ce soit trop appuyé. Grandiose.

 

Mehdi Meskar Le monstre

Capture d'écran Le monstre

 

Mehdi Meskar était à peu près inconnu ici, au Canada, avant de jouer un rôle qui a marqué les esprits en 2019; celui de M, le violent pervers narcissique de la série télé Le monstre, inspirée de la vie de l’autrice Ingrid Falaise.

 

Incarner un personnage aussi complexe que M n’était certainement pas facile, mais son interprète a réussi le défi haut la main. Grâce à son excellent travail, Meskar permet aux téléspectateurs et téléspectatrices de comprendre pourquoi le personnage de sa copine ne peut cesser de l’aimer, malgré tout l’abus qu’il lui fait subir. Une performance étincelante.

 

Élodie Grenier– Passe-Partout

Capture d'écran Passe-Partout

 

La comédienne Élodie Grenier a fait connaître son nom à tous les jeunes enfants – et leurs parents – de la Belle Province au cours de la dernière année en devenant Passe-Partout dans la nouvelle mouture de l’émission culte du même nom.

 

Imaginez toute la pression qui reposait sur les épaules d’Élodie Grenier après avoir accepté de jouer ce personnage mythique de la télé québécoise. L’actrice a non seulement répondu aux attentes, mais elle les a largement dépassées en s’appropriant le rôle et en lui donnant sa saveur. Bien fait!

 

Sarah Cantin– La maison des folles

Capture d'écran La maison des folles

 

Sarah Cantin en est encore à ses premiers pas dans le métier de comédienne, mais son premier rôle d’importance dans la grande série web La maison des folles, diffusée au printemps dernier, laisse entrevoir de très belles choses pour la suite.

 

La jeune interprète de Sahara, une fille dépassée par les événements après avoir été précipitamment accueillie dans une famille d’accueil au Canada, a brillé dans son rôle. Son jeu, d’une finesse déconcertante, a indéniablement contribué au succès de la série. Vraiment, du beau boulot!

 

On espère voir ces nouveaux visages pour un bon bout de temps sur nos écrans!