Français

L’année 2019 marque la 22e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM), l'un des festivals du documentaire les plus importants en Amérique du nord, qui se tiendra du 14 au 24 novembre prochains. Les amateurs de cinéma documentaire d'auteur seront encore une fois servis cette année. Une édition audacieuse, variée et bien ancrée dans notre époque. 

 

Avec ses 154 films présentés provenants de 47 pays différents, le RIDM offre encore une fois de plus une vitrine sans précédent pour le cinéma documentaire d’auteur. En tout, 20 premières mondiales, 17 premières nord-américaines, 17 premières canadiennes et 71 premières québécoises y sont à l’horaire. Les productions d’ici y sont également bien présentes: 57 films québécois et canadiens y seront projetés.

 

C’est le 14 novembre que le festival sera lancé en grandes pompes avec le film italien The Disappearance of my Mother, le tout premier du réalisateur Beniamino Barrese, un portrait intime de sa mère, une icône de mode des année 1960 et la muse d’Andy Warhol et de Salvador Dalí. 
 

Une programmation ancrée dans l’ère du temps

 

Encore une fois cette année et pour la troisième consécutive, le RIDM présente une programmation paritaire afin de mettre de l’avant le talent des réalisatrices de la relève. En fait, elles sont plus nombreuses que les hommes: elles sont 78 en tout contre 67 réalisateurs. 

 

La programmation de la 22e édition est bien ancrée dans notre époque. D’abord, une toute nouvelle section, Histoires naturelles, présentera neuf films à caractère environnemental. Une initiative applaudie, à l’heure où les changements climatiques sont plus que jamais abordés dans la sphère publique. Vous y verrez notamment les films Space Dogs d’Elsa Kremser & Levin Peterde, une production russe qui retrace l’histoire du premier être vivant dans l’espace, la chienne Laïka. Un regard sur la conquête spatiale dans l’oeil des animaux. Également, en compétition nationale, la production américaine The Hottest August de Brett Story qui pose un regard sur les changements climatiques et la société américaine de Trump avec empathie et réalisme. À voir. 

 

Le documentaire est probablement le médium le plus efficace pour passer des messages puissants et porteurs d’une volonté de changements profonds. C’est sur cette trame de fond qu’une nouvelle section sur l’activisme voit également le jour cette année, Résistance, qui annonce une programmation de huit films prometteurs. Féminisme et religion catholique vont de paire dans la production québécoise Ainsi soient-ellesde Maxime Faure et la révolte sera au rendez-vous dans le film Espero tua (re)volta d’Eliza Capai qui survole les manifestations étudiantes qui ont lieu au Brésil depuis les six dernières années. 

 

En clôture du Festival, le film canadien Drag Kidsrisque d’attirer l’attention. La réalisatrice Meghan Wennberg nous présente quatre enfants de neuf ans chacun qui partagent la même passion pour la performance drag queen. Provenants du Canada, des États Unis et de l’Europe, ces jeunes ouvrent nos yeux sur ce phénomène qui n'appartient plus qu'au monde des adultes. 

 

La relève à l’honneur

 

Ayant toujours à coeur de soutenir la relève en cinéma documentaire, le festival inaugure cette année une toute nouvelle compétition, Nouveaux regards, dans le cadre de la programmation nationale. Dans la course se retrouvent entre autres les films Another Word for Learningde Jadis Mariette Dumas qui retrace l'héritage culturel d’une jeune fille amédindienne d’origine Kwakwaka’wakwet ainsi que Soeurs : Rêve & Variations de Catherine Legault dans lequel nous plongeons dans l'univers artisitique de deux soeurs irlandaises. 

 

C’est le 17 novembre prochain que Matthieu Dugal animera la Soirée de la relève de Radio-Canada à la Cinémathèque québécoise. Une soirée à ne pas manquer pour visionner les court-métrages documentaires québécois en compétition en la présence des réalisatrices et réalisateurs. Les films nommés seront également disponibles sur la plate-forme ICI.Tou.TV. Au terme de cette soirée, Radio-Canada offrira un stage de coréalisation rémunéré pour la production d’un documentaire télévisuel. Ce prix sera attribué à l'un des six cinéastes en lice par un jury composé de professionnelles et professionnels du milieu documentaire. 

 

De plus, Radio-Canada présente en primeur une session d'écoute d'extraits du baladoBienvenue à Cité-des-prairies, une production d'URBANIA et d'ICI Radio-Canada Première, qui vous plongera dans la vie de cinq jeunes délinquants dans un centre de réadaptation qui sont invités à une journée de hockey intérieur par deux intervenants. S'en suivra une discussion animée par Marie-Ève Tremblay en compagnie du réalisateur Gabriel Allard-Gagnon. C'est à ne pas manquer le 21 novembre prochain à la salle Norman Mclaren de la Cinémathèque québécoise. 

 

 

Les 22e Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) se tiendront du 14 au 24 novembre prochains. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site officiel du Festival