6 émissions qui ont été en ondes très peu de temps

6 émissions qui ont été en ondes très peu de temps
Crédit : Kevin Winter/Getty Images

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV

Voir l'émission

Certaines émissions rencontrent un succès fulgurant, fracassent des records de cotes d’écoute, entrent dans la légende. On en cite des phrases mythiques encore aujourd’hui, comme « steak, blé d’Inde, patates ». D’autres sont des échecs retentissants, des fiascos, des déceptions et restent habituellement en ondes seulement pour un bref moment, si bien que nous n’avons pas le temps d’apprendre les noms des personnages. 

Retour sur des émissions éphémères dont vous ne vous souvenez probablement pas.

 

Breaking Boston, A&E (2014)

Le célèbre Mark Wahlberg, comédien et rappeur, s’est lancé en 2014 dans la production d’une téléréalité appelée Breaking Boston, qui se voulait la version bostonnaise de Jersey Shore, mais avec un peu plus de substance. La série suivait quatre jeunes femmes dans la vingtaine qui tentaient de prendre leur vie en main, dans une ville où les opportunités étaient rares.  

Mark Wahlberg semblait avoir un réel intérêt pour ce projet. Il se sentait personnellement interpellé par le parcours des jeunes femmes, ayant lui-même terminé son secondaire à l’âge de 42 ans. 

Malheureusement, A&E a décidé de retirer l’émission des ondes après la diffusion du pilote. La série de sept épisodes s’est donc retrouvée uniquement diffusée sur le site web de la chaîne, et plus tard, sur Hulu pour finalement être retirée des deux plateformes.

Qu’elle repose en paix!

 

Au bout du monde, France 2 (2006)

Parlant de séries qui n’ont pas eu une longue vie, on peut dire que l’émission Au bout du monde a été tuée dans l’œuf! Le concept était le suivant (et je cite) : « Six candidats partagent la vie de peuples primitifs dans différents pays du monde. »

Sans grande surprise, plusieurs organismes, dont la Fédération internationale des droits de l’homme et la Ligue des droits de l'Homme, sont sortis publiquement à l’époque pour dénoncer le concept, qualifiant l’émission de « zoo humain dans lesquels on exhibe les peuples colonisés ». 

Soutenant que cette proposition n’était pas une téléréalité, qu’elle voulait mêler aventure et découverte du monde, la chaîne a tout de même décidé d’annuler la diffusion. 

Sage décision. 

 

Fred et cie, Radio-Canada (1994)

Fred et cie était un magazine culturel pour adultes, animé par des marionnettes (pas bizarre du tout!) qui a été en ondes du 6 juin au 7 juillet 1994. Si on fait un calcul rapide, on parle bien de seulement cinq semaines à l’antenne. Mais ô combien mouvementées elles ont été!

Tout d’abord, il s’agissait d’une émission estivale qui devait être de retour l’année suivante si les cotes d’écoute étaient au rendez-vous. Divulgâcheur : ça n’a pas été le cas. 

De semaine en semaine, l’intérêt du public pour la production a diminué. Guy Bonnier et Denis Sabouret, les auteurs et concepteurs de l’émission, ont démissionné et ont été remplacés par Benoît Chartier. Miss Lana, la marionnette la moins appréciée du public, a alors été mise en « congé », et on a tenté de sauver le tout en proposant un hybride où humains et marionnettes jouaient chacun leur rôle.

Finalement, l’émission a été annulée définitivement et la chaîne l’a remplacée par une version estivale de Que le meilleur gagne avec Gregory Charles. 

 

Osbournes : Reloaded, Fox (2009)

L'affiche de Osbournes : Reloaded.

L’émission The Osbournes a été une des premières téléréalités à succès, au début des années 2000, malgré les nombreuses critiques qui lui étaient adressées, dont l’utilisation de langage grossier par ses protagonistes.

Quelques années plus tard, Fox a décidé de ramener la famille en ondes, avec un concept un peu différent. Ici, on retrouvait Sharon, Ozzy, Kelly et Jack dans une émission de variétés incluant des numéros d’humour – dont un, récurrent, où deux enfants britanniques parlaient et sacraient comme Ozzy et Sharon –, mais aussi des caméos de célébrités, du chant, de la participation du public, des performances en direct, des parodies, des segments de la vraie vie, des rencontres interfamiliales, etc. Bref, une émission qui allait dans tous les sens et se cherchait un peu, beaucoup, passionnément!

La première émission devait durer 60 minutes, mais elle a été réduite à seulement 35 minutes, et la deuxième… n’a jamais été diffusée. 

 

XOXO, TVA (2018)

L’unique saison de XOXO a été diffusée au complet, et dès le début, on savait qu’il n’y aurait pas de suite. Trois coachs (Olivier Primeau, Cary Tauben et Elisabetta Fantone) étaient chargés de diriger une équipe de filles célibataires. Il y avait aussi une équipe de garçons célibataires, sans coach. Les équipes habitaient dans des penthouses (*tousse, tousse* des condos dans Griffintown) et les filles proposaient des activités à leur équipe. Les gars devaient ensuite les rejoindre pour participer à l'activité avec elles avant qu’il y ait des éliminations... Ou quelque chose du genre.

Le concept de cette téléréalité n’était pas bien ficelé et le manque de budget s’est fait sentir, sans parler des participants, surtout masculins, qui étaient… discutables. Le seul bon élément de XOXO, c’était Anouk Meunier. 

J’ai toujours pensé que si XOXO avait été tournée aux États-Unis, avec leurs mégabudgets, ça aurait été un succès mondial. Mais on ne le saura malheureusement jamais…

 

VIP, Radio-Canada (2004)

Animé par Louis Morissette, VIP signifiait « Vedettes Importantes ou Paspantoute ». Il s’agissait d’un magazine culturel humoristique qui se voulait une parodie des émissions comme Flash ou Star Système

Louis Morissette et son équipe, composée de Patrick Groulx, Alex Perron, Pauline Bertrand et Caroline Proulx, proposaient des nouvelles artistiques véridiques, mais décortiquées, présentées sous un angle différent, à travers des reportages, des entrevues et des moments en studio. 

Dès la première émission, une controverse a éclaté. Quelques jours plus tôt, Louis Morissette et deux caméramans, déguisés en buisson, avaient réussi à entrer dans la maison des participantes d’Occupation double. L’animateur avait profité de sa brève incursion pour leur montrer la une d’un magazine qui faisait état d’une querelle entre les filles. Une équipe de sécurité, accompagnée de policiers, avait arrêté le tournage, puisque Louis Morissette était entré par effraction et n’avait pas l’autorisation d’être sur les lieux. 

La saison prévoyait 27 émissions de 30 minutes. Elle a débuté le 7 octobre 2004 et s’est terminée le 7 octobre 2004, après que l’animateur a remis sa démission à Radio-Canada le lendemain de la première diffusion.

Près de 20 ans plus tard, on peut dire que Louis Morissette ne s’est pas laissé abattre par cette mésaventure. Tant mieux pour lui!


Et vous, avez-vous eu le temps de regarder une de ces émissions? Leur auriez-vous donné une seconde chance? 

Découvrez d'autres articles de l'équipe web de C'est juste de la TV!