Des séries où les interprètes jouent leur propre rôle

Des séries où les interprètes jouent leur propre rôle
Crédit : Avanti Groupe

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV

Voir l'émission

Il y a une règle que tous les auteurs et autrices répètent sans cesse aux néophytes : écris sur ce que tu connais. Et s’il y a un sujet sur lequel les gens sont experts d’habitude, c’est bien eux-mêmes. Ça tombe donc sous le sens d’écrire une autofiction.

C’est un conseil qui s’applique également aux scénaristes, et ils et elles l’ont bien compris. On ne compte plus les séries où les interprètes en vedette jouent leur propre rôle, de façon romancée ou non, comme le feront d’ailleurs Ève Côté et Marie-Lyne Joncas dans la série à venir en 2024 sur Crave Les crues, inspirée de leur fameux duo comique, Les grandes crues.

Cette semaine, on vous propose une liste d’autofictions télévisuelles marquantes, d’ici comme d’ailleurs.

 

3x rien (2003-2006)

C’est difficile à imaginer aujourd’hui, alors que Louis Morissette est l’un des producteurs les mieux établis au Québec (en plus d’être humoriste, auteur, acteur, et plus encore) et qu’Alex Perron est l’un de nos collaborateurs chouchous à C’est juste de la TV, mais Les mecs comiques ont connu d’humbles débuts. 

À peine sortis de l’École nationale de l’humour, Louis Morissette, Alex Perron et Jean-François Baril ont créé le groupe Les mecs comiques, sont partis en tournée et ont lancé à la télé une émission à sketches enregistrée devant public. Cette émission, simplement intitulée Les mecs comiques, a rencontré un certain succès, mais elle était aussi l’œuvre de trois jeunes humoristes ambitieux en début de carrière. 

L’histoire de la série de fiction 3x rien commence alors que l’émission Les mecs comiques tire à sa fin. Les trois amis et humoristes ont connu des débuts fulgurants, mais là, leur émission est terminée et ils ne savent plus ce qui les attend. Ils achètent alors un bar, le Azbine, et espèrent que le nom de celui-ci ne sera pas prophétique…

Si Les mecs comiques nous a permis de découvrir le trio, 3x rien nous a prouvé que ses membres avaient la substance pour durer dans le paysage culturel québécois. 

 

Episodes (2011-2017)

Oui, Episodes est une série à découvrir. On y suit deux producteurs britanniques, Sean et Beverly Lincoln, qui emménagent à Los Angeles pour y créer une adaptation de leur comédie de situation qui a connu un succès monstre au Royaume-Uni : Lyman’s Boys

Ils se retrouvent toutefois vite confrontés à un Hollywood bien différent de ce qu’ils connaissent, une communauté qui ne croit pas tant à l’intelligence de son public (parfois avec raison), et surtout, ils se font imposer Matt LeBlanc comme vedette de leur série. Ce dernier joue d’ailleurs son propre rôle, soit une version de lui-même qui peine à trouver du succès après Friends, en plus d’être un terrible père de famille et un amoureux encore pire. 

Une série grinçante sur le monde de la télé qui vaut le détour. 

La série est offerte sur Apple TV.

 

Tout sur moi (2006-2011)

On ne pouvait pas dresser cette liste d’émissions sans parler de Tout sur moi, comédie qui nous a fait tomber en amour avec le trio formé d’Éric Bernier, de Macha Limonchik et de Valérie Blais

Les trois interprètes, de véritables amis en réalité, nous présentent une version fictive de leur vie. Leurs personnages leur ressemblent et les intrigues s’inspirent aussi de certains faits vécus. Heureusement pour le trio, les péripéties ont été un petit peu exagérées pour nous faire rire!

Il n’y a pas que Bernier, Limonchik et Blais qui jouent leur propre rôle dans Tout sur moi. Plusieurs de leurs camarades font des apparitions éclair dans la série, dont Serge Postigo, Pascale Montpetit, Julie McClemens et, surtout, Émilie Bibeau, qui a été révélée dans cette autofiction mémorable. 

 

À propos d’Antoine (2022)

Cathleen Rouleau nous a offert un exemple plus récent d’autofiction avec À propos d’Antoine, qui raconte son arrivée dans une vie de famille rocambolesque. Elle y joue un personnage inspiré d’elle-même et rebaptisé Julie Picard. La protagoniste tombe amoureuse d’un homme qui a déjà deux enfants. Ce qui s’annonce déjà comme un défi d’adaptation le devient d’autant plus, puisque l’un des deux enfants, Antoine, est handicapé, autiste, déficient intellectuel, non verbal et épileptique. 

Claude Legault incarne Marc, le chum de Julie et le papa d’Antoine. Fait intéressant : Antoine joue son propre rôle dans la série. D’ailleurs, il a récolté une nomination au plus récent Gala des prix Gémeaux dans la catégorie du meilleur rôle de soutien dans une comédie ou comédie dramatique.

La série est offerte sur le Club illico.

 

Et vous, avez-vous une série d’autofiction préférée?

Découvrez d'autres articles de l'équipe web de C'est juste de la TV!