Français
Peut-on produire des émissions de voyage en pleine pandémie?

Peut-on produire des émissions de voyage en pleine pandémie?

Maude Carrier

8 octobre 2020

Cet article vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV.


Le monde de la télé a été chamboulé cette année et les productions ont dû s’adapter comme jamais pour livrer, dans des délais serrés, des émissions de qualité pour les téléspectateurs. C’est le cas, en autres, des émissions de voyage dont la production a dû être revue en “mode COVID”. Ces productions vendent du rêve et présentent des paysages splendides peuplés de gens colorés aux histoires attachantes. Le défi de l’année : continuer de produire de telles émissions pour vous divertir… sans pour autant voyager à l’extérieur du pays!


Les destinations
 

Évidemment, l’impact numéro un de la COVID-19 sur les émissions de voyage est le choix des destinations. Plus question de partir à l’étranger vers des destinations exotiques aux eaux cristallines et sommets vertigineux! Cette année, c’est « chez nous » que ça se passe! À ce que l’on sache, aucune compagnie d’assurance ni boîte de production ne s’est dite prête à assumer légalement qu’une équipe de 3 à 5 personnes quitte le pays pour réaliser une émission de voyage. Heureusement, notre pays est loin d’être un prix de consolation! Au contraire, dans la plupart des cas, les émissions tournées ici vous permettront certainement de découvrir de magnifiques endroits souvent négligés au profit de l’Europe ou de l’Asie.

 

 

Ces derniers mois, on a vu passer le recrutement de la série Expat (en ondes sur CASA) pour des épisodes spéciaux au Canada et, bien sûr, Occupation Double qui a posé ses valises au Québec en plus d’y organiser ses escapades romantiques (en ondes sur Noovo du dimanche au jeudi à 18h30). Marnie Morand, qui produit notamment 99 envies d’Évasion et Direction la mer chez Productions Déferlantes, nous explique que « le travail acharné [de l’équipe] a permis d'accéder aux provinces de l’est du Canada, qui ont fait du Québec, de l'Ontario et des Maritimes notre terrain de jeu pour nos émissions de voyage. Lorsque nos équipes ont commencé à y tourner et à nous envoyer des images, ce que nous avons reçu était vraiment au-delà de nos attentes. Des paysages à couper le souffle, des activités incroyables, une cuisine locale créative et succulente et un peuple charmant et accueillant, même dans les pires moments. » Une chose est certaine, les restrictions voyage ne sont pas près d’arrêter les productions de créer des surprises, redoublant d’efforts pour vous divertir ces prochains mois.

 

 

Les restrictions locales

Bien que le Canada ait beaucoup à offrir, 2020 apporte son lot de défis à l’intérieur même du pays. On pense entre autres à la « bulle des provinces maritimes » qui imposait (et impose encore à ce jour) à quiconque une quarantaine obligatoire aux visiteurs. Imaginez seulement les coûts de production d’avoir une équipe enfermée 14 jours à l’hôtel, sans tournage... ! Plusieurs productions ont dû s’adapter à cette réalité en choisissant de tourner au Québec ou encore en assumant ces restrictions coûteuses à même le Canada.


Le port du masque et les règles de distanciation amènent aussi leurs lot de défis, tant à l’image qu’avec les équipes de tournage. Il est difficile de cacher à l’écran des gens masqués, des restaurants à 50% de capacité et des bars peu animés. Pour certains, cette réalité (dont on tente tant bien que mal de se sauver en tant que téléspectateurs d’émissions de voyage) peut évidemment se révéler quelque peu… décevante. Ainsi, la règle d’or cette année : on ne peut les éviter à 100%, mais il faut redoubler d’ingéniosité afin d’amoindrir au maximum les effets de 2020 à la caméra, tout en respectant les règles.

 

 

Les zones rouges au Québec
 

Alors que toutes les équipes sont sur un élan depuis le mois de juin, voilà qu’arrive au début octobre les fameuses zones rouges dans plusieurs régions du Québec. Les tournages sont toujours permis, ce qui est une bonne nouvelle en soi, mais cela amène certaines complications pour les productions en cours. Imaginez une émission voyage sans bars, restaurants, musées, théâtres... La destination vous attirerait-elle autant? Une grande ville où les rues sont plutôt désertes? Difficile de la rendre « excitante », non? Le genre de restrictions imposées par les zones rouges complique définitivement les tournages en cours. Les équipes retiennent leur souffle, espérant que cela ne se prolonge pas plus qu’il ne le faut et redoublent d’efforts pour trouver des lieux excitants à vous présenter, coûte que coûte.

 

Tourner des émissions voyage en temps de pandémie est une prouesse en soi. Le monde de la télé fait des petits miracles à tous les jours dans le désir de vous divertir ces prochains mois… presque « comme si de rien n’était ». À votre tour d’encourager et de montrer votre appréciation pour toutes ces équipes qui se cachent derrière chaque émission en étant au rendez-vous et en partageant vos coups de cœur avec familles et amis!
 


COMPLÉMENTS

5 séries de bureau si tu t'ennuies de tes collègues
Caméra café : en attendant le retour d'un classique
10 recettes iconiques de la télé
CJDLTV: Résumé de l'émission du 2 octobre 2020