Français

Les spectacles d'arts de la scène qui ont marqué 2021

Les spectacles d'arts de la scène qui ont marqué 2021

Rétrospective culturelle de 2021

Voir tous les billets

Les étés souterrains, de Steve Gagnon, La Licorne

Le polyvalent auteur Steve Gagnon a offert un solo taillé sur mesure pour l’immense Guylaine Tremblay cette année. Lors de repas entre proches durant ses vacances d’été, une professeure d’université extravertie, aussi pétulante que cérébrale, parle de liberté en exposant sans gêne ses convictions et ses contradictions, alors qu’on la sait en proie à un alzheimer précoce. Un monologue qui traduit magnifiquement toute la fougue de sa protagoniste. 

 

Créature, de Rita Baga

Rita Bagacrédit photo : Roy & Turner communications

Dans la foulée de son ascension, la drag queen révélée au grand public dans Big Brother célébrités a offert son premier « one drag show », un spectacle de variétés survolté! Humour, danse, chant, synchro, théâtre : Jean-François Guevremont, de son vrai nom, déploie l’éventail de son talent dans la peau d’un extraterrestre qui voyage dans le temps afin de décrypter l’humanité. Et quoi de mieux que la musique pour ce faire? L’occasion pour la créature d’enfiler les tenues extravagantes de danseuse de cabaret ou de divas de la pop. 

 

King Dave, d’Alexandre Goyette, chez Duceppe

Anglesh Majorcrédit photo : Théâtre Jean-Duceppe

À l’origine, au début des années 2000, King Dave était un solo percutant écrit et joué par Alexandre Goyette. Podz l’a par la suite adapté au cinéma (en un fameux long plan-séquence). En 2021, Anglesh Major a repris le rôle de ce jeune délinquant qui s’engouffre dans la violence de rue à coups de mauvaises décisions. Bien que la criminalité liée aux quartiers populaires soit toujours brûlante d’actualité, l’auteur a entièrement réécrit son texte, influencé par les mouvements de protestation contre le racisme systémique ayant secoué la planète cette année.

 

Jalouse, d’Anne-Élisabeth Bossé

Anne-Élisabeth Bossécrédit photo : La production est encore jeune / Karine Dufour

Le sens de l’humour et la répartie comique de la comédienne ne sont plus à prouver, et ce, dans un registre tant burlesque que comicodramatique. Citons son imparable Guy, roi de la main des Appendices, ou son interprétation déjantée de Céline dans le Bye bye 2019. Et comment oublier la désabusée Charlène de Série noire, et son attachante, mais un brin égocentrique Maxim des Simone? Il est donc réjouissant de la voir fouler la scène dans son premier spectacle solo pour dévoiler ses forces, et, surtout, ses faiblesses – parce que c’est bien plus drôle, à son avis. 

 

Manuel de la vie sauvage, chez Duceppe

L’année 2021 a certainement été celle de Jean-Philippe Baril Guérard. La voix officielle de Radio-Canada a non seulement sorti un nouveau roman aussi incisif que ses précédents, mais il a aussi doublement adapté son premier roman, Manuel de la vie sauvage : pour la télé (la minisérie sortira en 2022) et pour les planches. Au théâtre, l’ambitieux et cruel Kevin est devenu Cindy – un changement de genre qui n’est pas anodin, le succès au féminin pouvant encore déranger. Les personnages de cette satire du monde entrepreneurial et des technologies s’assénaient des répliques cinglantes dans une somptueuse mise en scène.