Français

Cette semaine encore, le public de C’est juste de la TV a eu droit à une émission très chargée. Les sujets ne manquaient pas, et l’équipe a tenu à rendre hommage à la comédienne Andrée Boucher, décédée le 30 septembre dernier, en début d’émission. Anne-Marie Withenshaw et les panélistes Alex Perron, Nathalie Petrowski et Thérèse Parisien ont aussi souligné le retour de Tout le monde en parle devant un petit public et la présence d’Anaïs Favron et d’Alexandre Barrette à la coanimation, la mort du sergent Stéphane « Poupou » Pouliot dans District 31 ainsi que la 100e de l’émission Dans les médias, qui a reçu l’ancien chef d’antenne de la CBC Peter Mansbridge pour l’occasion.

Et tout ça, ce n’était qu’en lever de rideau!

Voici le résumé de l’émission du 1er octobre 2021.

 

Zapping

D’abord, l’équipe a craqué pour Sans rendez-vous, la nouvelle comédie romantique écrite par l’autrice de Trop, Marie-Andrée Labbé. La série est coquine, crue, réconfortante, drôle sur plusieurs plans et remplie d’empathie. Les personnages y sont bien définis et ont chacun leur individualité. Magalie Lépine Blondeau ainsi que les autres interprètes participant à la fiction brillent. À voir!

Les moments parfaits raconte les histoires de personnes privilégiées vivant des petits malheurs au quotidien. Les moments mis à l’écran sont parfois tendres, graves ou drôles. C’est une série réconfortante qui fait du bien.

Enfin, la téléréalité Occupation double est de retour cette année, toujours avec l’humoriste Jay du Temple à l’animation. Il y a beaucoup de revirements, trop, selon l’équipe. Nathalie Petrowski n’a pas hésité à déclarer son dédain pour l’émission.


Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser : 


 

Invitée de la semaine : Elisapie Isaac

L’auteure-compositrice-interprète et animatrice Elisapie Isaac était de passage en studio pour discuter avec Anne-Marie Withenshaw et ses complices de la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, qui avait lieu le 30 septembre dernier. Pour souligner l’occasion, ICI ARTV présentait d’ailleurs son documentaire Elisapie, faire face à la musique, dans lequel l’artiste inuk expliquait son processus créatif en allant à la rencontre de membres des communautés autochtones du Canada. Il est important pour elle de faire des ponts entre les cultures autochtones et allochtones en décrivant de différentes façons, dont à la télé, la réalité vécue par les Premières Nations.

 

Ça m’allume… ou pas!

Cette semaine, Alex Perron a été déçu de la décision de Luc Dionne de tuer Stéphane Pouliot, un des personnages chouchous de District 31. Il a aussi exprimé son malaise devant la nonchalance avec laquelle est gérée la détresse de Bruno Gagné, personnage interprété par Michel Charette. De son côté, Nathalie Petrowski a grandement apprécié le reportage COVID-19 : les origines du virus, réalisé par l’équipe de Découverte, qui traite des causes possibles de la pandémie. Thérèse Parisien s’est délectée devant la diffusion des Étés souterrains, l’excellente pièce de Steve Gagnon mettant en vedette Guylaine Tremblay. Enfin, Controlling Britney Spears a retenu l’attention d’Anne-Marie Withenshaw pour les bonnes raisons. Le documentaire est une excellente suite au premier, qui avait beaucoup fait jaser au début de 2021.

Voilà ce qui clôt ce résumé.

Pour regarder l’émission en intégralité, c’est ici :

 

À la semaine prochaine!