Français

Cette semaine à C’est juste de la TV, l’animatrice Anne-Marie Withenshaw et les panélistes Nicolas Ouellet, Nathalie Petrowski et Thérèse Parisien traitent du retour des Beaux malaises, d’un ajout à l’équipe d’animation de Deux hommes en or, et d’Au cœur de la DPJ, une série documentaire dure, mais nécessaire. L’humoriste et comédienne Virginie Fortin vient aussi faire un tour en studio pour discuter de ses nombreux projets et de sa carrière. Tout ça et bien plus à l’émission!

Voici le résumé de l’émission du 29 janvier 2021.

 

Zapping

D’abord, c’était le grand retour de la comédie dramatique à succès Les beaux malaises cette semaine, et l’équipe a aimé qu’il y ait davantage de nuance dans les dialogues et le jeu des interprètes que lors des saisons précédentes. La réalisation de Robin Aubert, moderne et audacieuse, a aussi été grandement appréciée.

Nouvel ajout à Deux hommes en or, la chroniqueuse Rosalie Bonenfant se greffe aux animateurs Pierre-Yves Lord et Patrick Lagacé. Son rôle reste cependant à être peaufiné, selon les panélistes. La diffusion en direct amène une énergie intéressante, même si l’effervescence créée par le public manque.

La série documentaire Au cœur de la DPJ réussit à nous faire comprendre le fonctionnement de cet appareil de l’État en nous y donnant un accès formidable. Le public peut ainsi mieux comprendre les choix déchirants auxquels les intervenantes sont confrontées quotidiennement.

 

Invitée de la semaine: Virginie Fortin

L’humoriste et comédienne Virginie Fortin était de passage en studio pour discuter de sa participation, en compagnie de Louis Courchesne, d’Arnaud Soly et de diverses autres personnes invitées, à la toute nouvelle série humoristique Les doubleurs, offerte sur ICI Tou.tv Extra. Le concept est tout désigné pour les contraintes de tournage en vigueur lors de la pandémie et se veut sans prétention. L’invitée a aussi mentionné qu’elle aimerait écrire une série de fiction un de ces jours et qu’elle a longtemps vécu avec un sentiment d’impostrice puisqu’elle a appris son métier « sur le tas ». Elle a ajouté qu’elle aimait l’équilibre que lui procurent les différentes productions auxquelles elle participe et que de jouer dans la série Trop, de Marie-Andrée Labbé, l’avait comblée.

 

Ça m’allume… ou pas!

Cette semaine, la série documentaire Le dernier vol de Raymond Boulanger, racontant la vie rocambolesque d’un pilote mercenaire travaillant pour le crime organisé, a passionné Nicolas Ouellet, surtout parce que le sujet est un personnage plus grand que nature. Nathalie Petrowski a détesté la série Bling Empire, une téléréalité sur de richissimes familles héritières et leurs problèmes d’une indécence sans borne. Enfin, le visionnage de l’épisode La mine d’or de Malartic – de la série 25 ans d’émotions, de RDS –, racontant la triste histoire du prodige du hockey Michel Brière, décédé tragiquement à l’âge de 20 ans, a ému Thérèse Parisien.

Voilà qui complète le résumé de l’émission du 29 janvier 2021 de C’est juste de la TV.

Regardez l’émission en intégralité ici même :


Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser :