4 faits marquants sur Mitsou

4 faits marquants sur Mitsou

Cet article est en lien avec l'émission La table de Kim

Aller à la fiche de l'émission

Figure incontournable de la culture québécoise, Mitsou Gélinas s’impose dans le monde des médias depuis plus de trente ans. De la scène à la télévision en passant par la radio et l’entrepreneuriat, cette personnalité polyvalente née le 1er septembre 1970 à Loretteville n’a cessé de se réinventer et a su se tailler une place dans le cœur du public. Retour sur les moments forts de son parcours.

 

Une percée grâce à un répertoire musical audacieux

C’est en tant qu’interprète que Mitsou se fait connaître du grand public en 1988, lors de la sortie de son album El mundo. Alors qu’elle n’est âgée que de 17 ans, son premier disque aux sonorités pop et énergiques rencontre un succès fulgurant, notamment sa chanson Bye bye mon cowboy qui la propulse au sommet des palmarès d’écoute au Québec et dans le reste du Canada. Grâce à cette première création musicale, elle récolte deux trophées de l’ADISQ, pour la découverte de l’année et le meilleur premier disque de l’année.

À l’époque, la chanteuse est rapidement considérée comme un sex-symbol, à cause de ses paroles décomplexées et de son image de jeune femme émancipée. Des décennies plus tard, Mitsou n’hésite pas à confier que plusieurs critiques à son égard ont été difficiles à recevoir, notamment celles qui ont sous-estimé son talent, attaqué son physique et son intelligence. 

En dépit de quelques commentaires détracteurs, l’« effet Mitsou » va porter ses fruits puisque plusieurs de ses morceaux deviennent de véritables classiques au fil de son parcours. C’est le cas de La corrida, Dis-moi, dis-moi, Ouvre-moi, sans oublier Les Chinois. Au total, ce sont 7 albums qui ont été enregistrés par la chanteuse. 

Malheureusement, la tentative de l’interprète de percer le marché américain au début de sa vingtaine ne fonctionne pas puisque la maison de disques avec qui elle collabore aux États-Unis, Hollywood Records, connaît des remous. 

La dernière proposition musicale de Mitsou remonte à 2023, alors qu’elle reprend exceptionnellement le micro le temps d’interpréter en duo avec Laurence Nerbonne, une chanson intitulée Cowgirl.

 

Actrice au cinéma et à la télévision

L'artiste a aussi suivi les traces de son grand-père Gratien Gélinas, acteur et dramaturge pour le théâtre et le cinéma. On a pu la voir jouer dans la série Terre humaine aux côtés de Jean Duceppe et Sylvie Léonard lorsqu’elle était enfant. 

Tandis que sa carrière musicale va bon train, elle fait le saut au septième art avec le film Coyote en 1992 et saisit par la suite l'occasion de tourner avec plusieurs cinéastes de renom, notamment Denise Filiatrault (L’Odyssée d’Alice Tremblay, 2002), Denys Arcand (Les invasions barbares, 2003) et Luc Dionne (L’enfant prodige, 2010).

Si ses expériences en tant que comédienne se font plus rares à partir des années 2010, Mitsou Gélinas ne quitte pas l’industrie pour autant, mais passe du côté des coulisses. Elle cofonde avec son conjoint de l’époque, Iohann Martin, la maison de production musicale Dazmo. L’entreprise qui se spécialise dans la composition de musiques pour la télé, le cinéma et la publicité va signer les trames sonores de plusieurs émissions populaires comme Fortier, Rumeurs, La galère, ou plus récemment 5e rang

 

Une animatrice polyvalente 

Au-delà de sa carrière artistique, Mitsou Gélinas s’est également distinguée dans l’industrie médiatique en tant qu’animatrice et chroniqueuse. Sa première expérience a lieu en 1994 alors qu’elle coanime l’émission estivale C’est chaud avec Jean-Michel Dufaux, diffusée sur les ondes de TQS. 

Par la suite, son charisme et sa sensibilité l'amènent à la barre de plusieurs concepts radiophoniques et télévisuels. On a d’ailleurs pu la voir ou l’entendre ces vingt dernières années sur les ondes de Rythme FM (Le Retour de Mitsou et Sébastien), CBC/Radio-Canada (Kampaï! À votre santé, Au Courant) ou encore TVA (Dis-moi, Mitsou et Léa).

Mitsou est également très souvent invité sur des plateaux télé. On a récemment pu la voir dans Drags – Les reines de la pop où un quatuor de drag queens, dont Mona de Grenoble fait partie, revisite un célèbre titre de son répertoire musical. 

 

Une ascension exceptionnelle en affaires

En plus du groupe Dazmo, Mitsou Gélinas est la fondatrice de Grandé Studios qui rassemble une dizaine de studios dans lesquels sont tournées plusieurs productions phares de la province, de la fiction à la variété : Plan B, L’œil du cyclone, Complètement lycéeDans les médias, etc. Le studio accueille aussi de nombreux tournages cinématographiques.

La femme d’affaires a également su conjuguer ses compétences en gestion et sa passion pour les médias en tant que directrice du magazine québécois Clin d'œil entre 2001 et 2009, avant de créer son propre blogue devenu aujourd’hui Mitsou Magazine. 

Philanthrope, Mitsou a prêté main-forte à plusieurs causes sociales, incluant la Fondation Cancer du sein du Québec dont elle est la porte-parole bénévole depuis plus de 15 ans.
 

Mitsou fait partie des personnes invitées à l’émission La table de Kim du vendredi 19 janvier à 20 h sur ICI ARTV.