Nicole Kidman en 10 rôles marquants

Nicole Kidman en 10 rôles marquants
Crédit : Angela Weiss/Getty Images

Cet article est en lien avec Nicole Kidman, les yeux grands ouverts

Aller à la fiche de l'émission

L’actrice et productrice australo-américaine, née le 20 juin 1967, a réussi, grâce à son habileté à donner vie à des personnages denses et fascinants, à devenir une interprète incontournable de renommée internationale. Nicole Kidman fait ses premiers pas devant la caméra dans des films australiens à la fin des années 1980 avant de s’imposer à Hollywood et de connaître le succès grâce à plusieurs rôles mémorables. 

Thriller, drame, action, romance, comédie, cinéma indépendant… Au cours des quatre dernières décennies, Nicole Kidman a eu l’occasion de prêter ses traits à différents personnages, leur insufflant toujours une grande intensité, et ce, peu importe le style. 

Voici 10 rôles qui ont laissé une empreinte significative sur sa carrière. 

 

Jour de tonnerre (Days of Thunder, 1990)

Tom Cruise et Nicole Kidman dans le film Jour de tonnerre.
Tom Cruise et Nicole Kidman dans le film Jour de tonnerre. Crédit : IMDB.

C’est parce qu’il apprécie l’interprétation de Nicole Kidman dans le film à suspense Calme blanc, en 1989, que l’acteur Tom Cruise insiste pour qu’elle prenne l’affiche avec lui dans le long métrage Jour de tonnerre, réalisé par Tony Scott. Elle y joue la médecin Claire Lewicki, chargée de soigner un pilote de course après un grave accident. Sur le tournage, les deux interprètes tombent amoureux et forment alors l’un des couples les plus médiatisés du cinéma américain. 

La carrière de l’actrice, remarquée pour son talent et sa polyvalence, connaît une ascension impressionnante au début des années 1990. À la suite de ce rôle, Nicole Kidman se taille une place de choix dans l’industrie cinématographique et n’hésite pas à diversifier les styles de films dans lesquels elle joue.

 

Prête à tout (To Die For, 1995) 

Dans cette comédie noire du cinéaste Gus Van Sant, Nicole Kidman se glisse dans la peau du personnage principal. Suzanne Stone est une femme ambitieuse qui, obsédée par la gloire et la réussite, met en place un stratagème afin de manipuler des jeunes hommes pour qu’ils commettent des meurtres. Basé sur des faits réels, ce long métrage aborde de front la relation que la société entretient avec le vedettariat. 

Son interprétation glaçante de ce rôle psychologiquement complexe est récompensée par son tout premier prix aux Golden Globes, celui de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie.

 

Les yeux grands fermés (Eyes Wide Shut, 1999)

Encore un personnage qui a fait couler beaucoup d’encre! Dans ce film à la tension palpable réalisé par Stanley Kubrick juste avant son décès, la comédienne joue une dernière fois aux côtés de son mari de l’époque, Tom Cruise. Ils interprètent un couple new-yorkais fortuné qui s’interroge sur l'infidélité et les fantasmes. Jaloux et déboussolé d’en apprendre plus sur les désirs inassouvis de sa femme, Alice, Bill Harford va se retrouver dans une soirée secrète où des personnes masquées s’adonnent à des pratiques sexuelles, mais les situations étranges se multiplient. 

Provocant, envoûtant et mystérieux, ce film à la forte charge érotique a marqué le public. Nicole Kidman parvient à incarner un personnage qui passe de la frustration à la vulnérabilité en un seul souffle et ajoute une dimension émotionnelle troublante à l’intrigue.

 

Moulin Rouge (2001) 

Nicole Kidman dans Moulin rouge.
Crédit : IMDB.

Devenue un classique du genre, cette comédie musicale de Baz Luhrmann se déroule à Paris, dans le milieu des cabarets du quartier Montmartre au début du 20e siècle. Le récit suit la rencontre et l’histoire d’amour entre Christian, un poète anglais, joué par Ewan McGregor, et l’actrice de cabaret Satine, interprétée par Nicole Kidman. 

Pour ce long métrage à l’univers flamboyant, qui a d’ailleurs ouvert le Festival de Cannes en 2001, la comédienne australienne a dû suivre de nombreux cours de chant et de danse, et performer malgré des blessures physiques. Le film musical est un grand triomphe et vaut à l'actrice son deuxième Golden Globes, en plus d’une nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice. En 2008, l’actrice tournera à nouveau pour le cinéaste dans la fresque Australie (Australia).

 

Les heures (The Hours, 2002)

L’année suivante, elle partage l’affiche avec Meryl Streep et à Julianne Moore dans le film de Stephen Daldry, adapté du roman éponyme de Michael Cunningham. On y suit le destin de trois femmes ayant vécu à trois époques différentes, mais liées par le roman Mrs Dalloway, de Virginia Woolf

Cette dernière est interprétée par Nicole Kidman, qui porte alors un faux nez pour ressembler davantage à la célèbre écrivaine. Les heures explorent plusieurs thèmes profonds comme la quête de soi, l’influence de la littérature, la dépression, le suicide, mais aussi l’évolution de la réalité des femmes à travers le siècle dernier. Acclamée pour l’habileté de son jeu, l’actrice remporte pour ce rôle plusieurs prix, dont un troisième Golden Globe, ainsi que l'Oscar de la meilleure actrice.

 

Trou noir (Rabbit Hole, 2010) 

Alors qu’elle avait songé, quelques années auparavant, à renoncer au septième art pour s’occuper de sa famille, Nicole Kidman fonde sa propre compagnie de production, Blossom Films, en 2010, et achète les droits de la pièce de théâtre Rabbit Hole, de David Lindsay-Abaire, dont elle perçoit le potentiel pour le cinéma. 

Réalisé par John Cameron Mitchell un an plus tard, le film du même titre met en scène Howie et Becca, un couple en deuil de leur fils, mort dans un accident de voiture. L’actrice assume encore une fois un rôle puissant, illustrant de manière poignante la multitude d'émotions que traverse cette mère endeuillée, et participe à faire de ce récit dramatique un succès, tant commercial que critique.

 

Lion (2016)

Un autre rôle incontournable de l'actrice est celui de Sue Brierley dans le drame Lion, de Garth Davis, adapté de l’autobiographie A Long Way Home (Je voulais retrouver ma mère) écrit par Saroo Brierley. Nicole Kidman y joue la mère adoptive de Saroo (Dev Patel), un garçon qu’elle a adopté en Inde. Au début de sa vingtaine, le jeune homme, qui étudie à Melbourne et entretient une relation avec Lucy (Rooney Mara), commence à s’interroger sur ses racines et part à la recherche de son village natal. 

En plus de porter à l’écran cette histoire vraie percutante, le film fait écho à la propre vie de l’actrice, elle aussi mère adoptive de deux enfants. Dès sa sortie, Lion multiplie les nominations et les récompenses.

 

Petits secrets, grands mensonges (Big Little Lies, 2017) et Nine Perfect Strangers (2021)

Depuis quelques années, Nicole Kidman s’illustre beaucoup au petit écran. On a pu la voir en 2020 dans la série produite par HBO Les premières impressions (The Undoing), aux côtés de Hugh Grant, ainsi que dans Nine Perfect Strangers, en 2021. Dans cette minisérie à suspense inspirée de l'œuvre littéraire du même titre de Liane Moriarty, l’actrice incarne Masha Dmitrichenko, une sorte de gourou du développement personnel, à la fois torturée et inquiétante, qui organise une retraite spirituelle peu conventionnelle.

Nicole Kidman dans Big Little Lies.
Petits secrets, grands mensonges. Crédit : IMDB.

Mais c’est sans doute son rôle de Celeste Wright dans Petits secrets, grands mensonges, fiction réalisée par Jean-Marc Vallée (saison 1) et Andrea Arnold (saison 2), qui a marqué le plus les adeptes de télé. Aux côtés des actrices Reese Witherspoon, Laura Dern, Zoë Kravitz et Shailene Woodley, Nicole Kidman n’hésite pas à prêter ses traits, encore une fois, à un personnage charismatique aux multiples facettes peu évidentes à cerner. Celeste est une ancienne avocate qui semble fragilisée par ses expériences passées et dont la relation amoureuse est houleuse et parfois même malsaine. Une troisième saison semble être en route pour cette série qui a reçu de nombreux commentaires élogieux et qui est aussi une adaptation d’un roman de Liane Moriarty.

 

Being the Ricardos (2021)

Parmi les films récents dans lesquels Nicole Kidman a démontré toute l’étendue de son talent  se trouve Being the Ricardos, réalisé par Aaron Sorkin. Dans ce long métrage biographique, l’actrice se transforme en Lucille Ball, vedette du petit écran grâce à l’émission culte I Love Lucy, dans les années 1950, avec son mari, Desi Arnaz (Javier Bardem). 

Nicole Kidman parvient à faire revivre cette icône d’un temps révolu dont la vie personnelle et la vie professionnelle s’entremêlent beaucoup et qui est soupçonnée de sympathie envers le communisme en pleine guerre froide. 
 

On aurait pu citer tant d’autres films dans lesquels le jeu de Nicole Kidman est impressionnant : Batman Forever (1995), Les autres (The Others, 2001), Retour à Cold Mountain (2003) ou encore Scandale (Bombshell, 2019). Et vous, quel est votre film préféré avec cette actrice?

Pour en savoir plus sur le parcours exceptionnel de l’actrice, ne manquez pas le documentaire Nicole Kidman, les yeux grands ouverts, diffusé sur ICI ARTV dès le 10 décembre à 19 h.