Français
Artiste à découvrir: Aless MC, illustratrice

Artiste à découvrir: Aless MC, illustratrice

Patrick Dupuis

28 octobre 2020

Racontez-moi un souvenir de jeunesse qui a pu avoir une influence sur votre choix de devenir
illustratrice.

J'ai passé ma jeunesse à lire et dessiner des mangas et à jouer au Nintendo. 


En vos mots, comment qualifiez-vous votre style artistique.
Il évolue assez souvent car mes inspirations changent, mais je crois qu'il restera toujours très graphique, axé sur la forme et les couleurs. 

 


Décrivez-nous le lieu inspirant de prédilection pour trouver vos meilleures idées.
J'habite dans un endroit paisible entouré de nature et j'ai la chance d'avoir une chambre que je peux dédier au travail. J'ai aménagé mon intérieur pour que ça reste simple mais avec des pièces qui m'inspirent. J'ai également pris soin de créer des espaces distincts à travers ma maison pour que l'on puisse ressentir différentes émotions dans chaque pièce. En ce moment, ce lieu me donne l'espace et l'inspiration nécessaires pour trouver mes idées. 


Certaines illustrations ont un caractère social, politique et éditorial. Comment réussissez-vous à conceptualiser des idées au-delà des clichés visuels?
Il est plus facile pour moi de tomber dans les clichés si je reste au niveau narratif. J'ai récemment commencé à travailler avec des stylos-pinceaux, en découpant mes formes et en les superposant sur des blocs de couleur. Ça ajoute un niveau symbolique à une image et ça me permet de trouver des solutions graphiques pour communiquer mes idées. Il est également important de nourrir sa pratique à travers d'autres médiums que l'illustration afin de voir les parallèles pouvant se créer à travers différents champs artistiques.   

 

 

Vos illustrations sont souvent accompagnées d'une typographie choisie avec soin. Parlez-moi de l'importance de la typographie dans votre travail de création.
Il y a deux ans environ, j'ai commencé à travailler sur une série d'illustrations personnelles où je voulais intégrer le titre dans chaque image. Peu à peu, la typographie a commencé à occuper une plus grande place dans mes images et un rôle plus intégral que secondaire. 


Parlez-moi de votre amour pour les techniques d'impression en risographie et en sérigraphie.
J'aime beaucoup ces techniques parce qu'elles permettent de contrôler le résultat et d'y apporter une touche manuelle et spontanée. Par exemple, la superposition de couleurs qui en crée d'autres, le choix de papier qui influence la texture et le rendu final. J'aime aussi le fait d'avoir une oeuvre tactile à la fin du processus. 

 

 

Quelles sont vos sources d'inspiration?
J'aime bien les emballages, les jeux et les objets d'autrefois faits à la main. J'aime beaucoup regarder des aménagements d'intérieurs pour voir comment ont été mélangés les couleurs, les textures et les compositions. J'aime aussi beaucoup aller au musée pour découvrir l'œuvre d'un artiste ou bien l'évolution d'un mouvement artistique à travers le temps. De plus, je tire beaucoup d'inspiration des formes et des couleurs dans la nature.

 

Dans vos illustrations, on y découvre l'influence des publicités vintage. Comment en êtes-vous arriver à vous y intéresser et à intégrer cette influence dans votre travail?
Les publicités vintage ont une qualité nostalgique. Elles ont été réalisées avec des techniques d'impression traditionnelles et un nombre d'outils limités permettant de voir la main de l'artiste et de l'humain derrière l'image. C'est ce que je cherche à évoquer dans mon travail.

 

Parlez-moi d'un ou d'une artiste de votre discipline que vous affectionnez particulièrement.
En ce moment, je découvre les paysages de Charlotte Trounce et les œuvres au pastel de Clément Hoby. J'aime beaucoup l'artiste Tim Lahan pour ses concepts et son approche graphique. J'adore les dessins et les personnage de l'artiste @Kimi_and_12. Vittorio Fiorucci et Lorenzo Mattotti sont toujours de bonnes références pour moi. 


Partagez-nous de l'un des coups de cœur culturels importants de votre vie.
Tout produit culturel est pertinent à ma pratique créative. En ce moment, je m'intéresse beaucoup à comment une prise de vue peut être utilisée pour raconter une histoire. Le cinéma est un médium très intéressant pour étudier la composition d'une image. Sinon, les albums musicaux sont une bonne manière de comprendre la création d'une ambiance et comment celui-ci peut évoluer à travers le temps. Je ne vais pas souvent au théâtre mais quand j'y vais, je suis toujours fascinée par comment une scène peut être organisée pour créer une ambiance. 

 

 

 

Nommez-moi cinq objets importants qui font partie intégrante de votre vie, ceux qui nourrissent votre créativité.
En ce moment, j'ai la bande dessinée Arzak l'Arpenteur de Mœbius sous mes yeux. Une affiche laminée de l'artiste Walasse Ting qui date de mon enfance. J'ai récemment trouvé une magnifique lampe à pétales des années 50 sur le bord de la rue et qui, à mon heureuse surprise, fonctionnait quand je l'ai ramenée chez moi. Plusieurs collections de mangas que j'ai accumulé au courant de ma vie. Mon chat et mes plantes.

 

Quel serait l’un des vos rêves de création les plus fous?
Une exposition solo de peinture! Je ne fais pas assez de peinture et j'aimerais que mon travail soit plus spontané alors si ce rêve se réalise, ce sera parce que j'aurai commencé à adresser la spontanéité dans mon travail personnel.

 

 

Quels sont les projets qui sommeillent dans la tête d'Aless MC?
En ce moment je travaille sur un album documentaire illustré. Bien que ce soit beaucoup de travail, j'adore le fait de travailler sur un projet éducatif qui s'étends sur plusieurs mois. 

 

Quel est votre meilleur conseil à donner à un ou une jeune artiste en devenir?
Persévérer! Toujours évoluer et rester fidèle à soi-même.

 


compléments 

Artiste à découvrir : Estée Preda, illustratrice
Artiste à découvrir : Charles-Étienne Brochu, artiste et illustrateur
Artiste à découvrir : Élodie Duhameau, illustratrice 
Artiste à découvrir : Samuel Jacques, designer et illustrateur