Français
Cotes d’écoute: 5 émissions qui surprennent

Cotes d’écoute: 5 émissions qui surprennent

Pier-Luc Ouellet

2 juin 2021

Ce billet vous est offert par l’équipe web de C’est juste de la TV.

 

Même à l’ère où la consommation de la télévision est fragmentée entre le web, l’écoute en différé et la vidéo sur demande, les bonnes vieilles cotes d’écoute demeurent l’oxygène qui fait vivre nos émissions de télé.

Peu importe le nombre de tweets, de mentions J’aime sur Facebook et de pétitions, une émission a besoin de bonnes cotes d’écoute pour rester en ondes. C’est aussi simple que ça.

Mais qui sont les grandes gagnantes de cette course aux cotes d’écoute? La réponse risque de vous surprendre.

 

Vlog est un phénomène

Vlog

Les plus jeunes d’entre vous tomberont peut-être à la renverse d’apprendre ce fait, mais Vlog, l’émission de vidéos tirées du web animée par Dominic Arpin, est un véritable phénomène télévisuel.

En effet, l’émission se classe régulièrement parmi les trois premières du palmarès des cotes d’écoute du dimanche soir, un moment particulièrement important en télé, juste derrière Star Académie et Tout le monde en parle. À titre d’exemple, le 12 avril dernier, Vlog attirait 728 000 fidèles, soit 72 000 de plus que la finale de Big Brother Célébrités!

Qu’est-ce qui explique ce succès? On peut faire des hypothèses : peut-être que plusieurs ne passent pas beaucoup de temps sur YouTube et y obtiennent leur dose de vidéos virales, mais il y a aussi fort à parier que la case horaire de Vlog est spécialement favorable et que le concept remplace un peu les émissions du type Drôles de vidéos...

Dans tous les cas, avec de telles cotes d’écoute, Vlog risque de rester longtemps à l’antenne, d’autant plus que l’émission doit coûter une bouchée de pain (en somme, on ne fait que présenter des extraits de vidéos dégotées sur le web!).

 

La petite vie continue de battre des records

La petite vie

Crédit : ICI Radio-Canada TÉLÉ

La petite vie  est sans contredit l’un des plus grands phénomènes de l’histoire télévisuelle du Québec. Il a fallu attendre 2018 pour que le record de l’épisode « Réjean reçoit » (4 098 000 téléspectateurs en mars 1995) soit battu. En effet, c’est le Bye Bye 2018 qui a détrôné cet épisode, en attirant alors 4,4 millions de téléspectateurs.

Si cet épisode était diffusé pour la première fois maintenant, il battrait la plupart des émissions des États-Unis qui figurent parmi les 10 plus populaires en ce moment. Fou!

Mais même aujourd’hui, La petite vie continue de performer ridiculement bien en ce qui a trait aux cotes d’écoute.

Oui, vous avez bien lu, les reprises vieilles de 25 ans, diffusées un samedi soir (pas vraiment le meilleur soir pour la télé), réussissent à atteindre 900 000 téléspectateurs! « Eh baptême! », comme dirait Ti-Mé!

 

Un faux déclin?

En direct de l'univers

Crédit : ICI TÉLÉ

Depuis déjà plusieurs années, quand on parle de télévision, on parle nécessairement du déclin des cotes d’écoute. Les gens n’écoutent plus la télévision, Netflix a détruit le câble, et la télé meurt à petit feu. Comme si c’était des évidences qu’il ne vaut même plus la peine de démontrer. Vraiment?

En réalité, comme le rapportait Richard Therrien dans son article du 3 avril, de nombreuses émissions ont vu leurs cotes d’écoute augmenter au cours des 10 dernières années. Ainsi, Infoman est passée de moins de 500 000 téléspectateurs en 2012 à 716 000 aujourd’hui, alors qu’En direct de l’univers est passée de 717 000 téléspectateurs à plus de 1,3 million!

À l’inverse, certaines émissions s’en tirent moins bien, évidemment. Star Académie, par exemple, n’est plus le phénomène monstre qu’elle a déjà été. Mais de là à chanter l’oraison funèbre de la télé, il y a une marge.

 

Les nouvelles ont la cote

TVA nouvelles

Crédit : Simon Clark / Agence QMI

Si vous faites partie de ces gens qui déplorent que la population ne s’informe pas assez, ce n’est certainement pas à cause de la télé; les bulletins d’information sont très populaires.

Prenons à titre d’exemple la journée du lundi 12 avril 2021. Sur les 15 émissions les plus écoutées, 6 étaient des bulletins de nouvelles :

  • TVA nouvelles à 18 h (3e)
  • TVA nouvelles à 17 h (9e)
  • TVA nouvelles à 12 h (11e)
  • Le Téléjournal avec Patrice Roy à 18 h (12e)
  • TVA nouvelles à 22 h (14e)
  • Le Téléjournal avec Patrice Roy à 18 h 30 (15e)

 

De toutes ces émissions, la plus étonnante est sans doute l’édition de midi de TVA nouvelles. Les émissions diffusées en journée sont habituellement moins regardées. Mais on peut supposer que la pandémie favorise une telle case horaire, puisque plus de gens sont à la maison pour allumer leur téléviseur.

 

Les jeux télévisés remportent le gros lot

Tricheur

Crédit : Julien Faugère

Vous vous demandez pourquoi La poule aux œufs d’or est à la télé depuis près de 30 ans? C’est une émission relativement peu coûteuse à produire (si on compare avec une série de fiction, par exemple), et les cotes d’écoute sont excellentes; le 12 avril, l’émission attirait 582 000 téléspectateurs, soit plus qu’une grosse fiction américaine comme New Amsterdam diffusée sur la même chaîne ou une fiction saluée par la critique comme Trop.

Et ce n’est rien : Le tricheur frôle régulièrement le million de téléspectateurs et bat souvent les cotes d’écoute de Tout le monde en parle. Oui, c’est populaire à ce point-là.