Français

Ces chaînes télé disparues... mais jamais oubliées!

Ces chaînes télé disparues... mais jamais oubliées!

Ce billet vous est offert par l'équipe web de C'est juste de la TV.


 

Depuis les années 1980-1990, un nombre incalculable de chaînes télé ont fait leur apparition. Qu’elles soient gratuites ou payantes, généralistes ou spécialisées, ces chaînes présentent une panoplie de contenus et permettent au public d’avoir l’embarras du choix! Les aventuriers et aventurières peuvent se tourner vers Évasion; les adeptes du bricolage, vers CASA; les curieux et curieuses, vers Explora ou Historia; et les nostalgiques, vers Prise 2. D’autres chaînes s’adressent plutôt aux fanatiques de sports ou de cuisine, aux familles ou même aux adultes! On peut donc dire qu’il y a de tout, et ce, pour tous les goûts!

Plus récemment, la chaîne V a subi une métamorphose pour devenir la nouvelle entité Noovo. Du côté des naissances, la plateforme de visionnement Vrai est la petite nouvelle dans le paysage médiatique québécois.

À l’inverse, certaines chaînes télé ont aussi été à l’antenne pendant plusieurs années avant de mourir. Elles demeurent cependant bien ancrées dans l’imaginaire des gens. L’équipe web de C’est juste de la TV se remémore quelques chaînes télé maintenant disparues qui ont marqué les esprits!

 

TQS

C’est le 7 septembre 1986 que le deuxième réseau francophone privé du Québec, Télévision Quatre Saisons, a été inauguré. Le terme « Quatre Saisons » faisait référence au fait que la chaîne diffusait du contenu nouveau et original 12 mois par année. En 1993, l’appellation « TQS » a été adoptée. 

La chaîne a produit des émissions inoubliables, comme L’heure JMP, dans laquelle Jean-Marc Parent faisait « flasher » les lumières du Québec en entier! Sonia Benezra y animait son talk-show quotidien et est rapidement devenue une icône de l’entrevue au Québec. Michèle Richard était « la reine de Quatre Saisons », mais elle n’y est pas restée longtemps puisqu’elle a quitté son émission de variétés estivale Garden Party, qu’elle animait avec Serge Laprade. TQS a aussi donné naissance aux Bleu Poudre, et c’est là que Rock et Belles Oreilles (RBO) a fait ses premières armes au petit écran. Par ailleurs, croyez-le ou non, mais dans les années 1990, TQS était le diffuseur officiel des matchs de hockey des Nordiques!

Son slogan « Le mouton noir de la télé », avec son mouton emblématique, est arrivé plus tard, en 1998. Irrévérencieuse, la chaîne nous a donné des productions provocatrices, déjantées et survoltées, notamment La fin de monde est à 7 heures, Black-out, Dieu reçoit, Testostérone, 110 % et Fun noir. On y a connu plusieurs comédies de situation (sitcoms en anglais) et séries, par exemple 3 X rien, des Mecs comiques, Dominic et Martin et 450, chemin du Golf

La fin du monde est à 7hLa fin du monde est à 7 heures, crédit : photo d’archives

TQS a aussi donné dans le créneau « olé olé » en présentant l’une des premières émissions érotiques du Québec, Sur l’oreiller, animée par France Castel. On y a aussi vu la célèbre Bleu nuit (axée sur la présentation de films pornographiques) ainsi que Sexe et confidences, une émission de lignes ouvertes sur la sexualité. 

Au début des années 2000, certaines émissions de TQS sont venues concurrencer sérieusement des productions à succès de Radio-Canada et de TVA. On n’a qu’à penser à l’émission matinale Caféine, qui jouait dans les pattes de Salut Bonjour (TVA), ou encore à la téléréalité Loft Story, qui rivalisait avec Occupation double (TVA).

Le bouillant Jean-Luc Mongrain et son Grand journal ont changé le monde des bulletins de nouvelles de 1999 à 2008. Ses opinions tranchées et ses indignations mémorables ont fait la renommée de son émission, suivie par de nombreux téléspectateurs et téléspectatrices avides d’information nouveau genre.

Le magazine Flash, d’abord animé par Alain Dumas et Patricia Paquin, puis par Anne-Marie Withenshaw et Pierre Brassard, était LA référence culturelle de la télévision d’ici et couvrait tous les événements artistiques qui avaient cours au Québec et à l’international. D’autres ont essayé de l’imiter, mais ne l’ont jamais égalée...

Le 31 août 2009, après 23 ans en ondes, le réseau TQS a cédé sa place à la nouvelle entité V, après que la chaîne eut été rachetée par Remstar en raison de difficultés financières. 

L'heure JMPL’heure JMP, crédit : photo courtoisie

 


Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser : 


 

MusiquePlus 

Musique plus

MusiquePlus a été mise sur pied en septembre 1986 par les producteurs Moses Znaimer et Pierre Marchand. Pendant français de la chaîne MuchMusic (déjà présente au Canada anglais depuis 1984), MusiquePlus mettait la musique à l’avant-plan et présentait les vidéoclips de l’heure. Ce que le public appréciait de la chaîne à vocation musicale, c’était son côté avant-gardiste, non conventionnel; une tout autre façon de faire de la télé. La réalisation était éclatée; les animateurs et animatrices avaient beaucoup de latitude; les caméras étaient décadrées, à l’épaule, et elles zoomaient plus vite que leur ombre!

Les émissions de MusiquePlus plaisaient autant aux ados qu’aux adultes qui aimaient le punk ou le rock. On admirait les styles des VJ, on vivait l’apogée des vidéoclips et on se pâmait pour les artistes qui y figuraient. Pas étonnant que la chaîne ait connu un tel succès dans les années 1990 et 2000! On se rappelle les nombreuses fois où les fans se ruaient devant les fenêtres de l’édifice situé coin Bleury et Sainte-Catherine pour essayer d’attirer l’attention d’un des Backstreet Boys et faisaient tout en leur possible pour essayer d’entrer dans les studios. Un grand nombre d’artistes du monde entier y ont offert des performances durant les belles années de la station. Le succès de la chaîne était indéniable! C’est sans oublier le Guichet Vox Pop, où les gens pouvaient aller faire leurs demandes spéciales... qui étaient parfois vraiment très spéciales! 

Les backstreet boys dans l'émission Musique plus.Les Backstreet Boys dans les studios de MusiquePlus, crédit photo: Gordon Beck/Montreal Gazette

Plusieurs animateurs et animatrices ont aussi entamé leur carrière comme VJ à MusiquePlus. Geneviève Borne, Véronique Cloutier, Claude Rajotte, Sonia Benezra, Chéli Sauvé-Castonguay, Iza Desjardins, Rej Laplanche, Nabi, Babu, Gonzo ou encore Denis Talbot ont grandement contribué au succès de la chaîne.

Parmi les émissions phares de MusiquePlus, on se rappelle bien sûr Dollaraclip, animée par Louis-José Houde; Plus sur commande; 123 Punk!; l’émission Le Groulx luxe : c’est n’importe quoi; ou encore les personnages Poudy et Chabot, interprétés par Martin Perizzolo et Mike Ward, dans L’gros show.

En 2013, V a fait l’acquisition de MusiquePlus, qui a pris une tangente différente en diffusant des émissions d’humour et de téléréalité. En août 2019, le public n’étant plus suffisamment au rendez-vous (et le web ayant bien changé ses habitudes d’écoute), MusiquePlus s’est éteinte et a laissé sa place à ELLE Fictions, une chaîne destinée « aux femmes actives de 25 à 54 ans ».

Sonia BenezraSonia Benezra, crédit photo: photo d’archives

  

Canal Famille

Canal Famille.

Impossible de passer sous silence Canal Famille, qui a bercé l’enfance et l’adolescence de tant de jeunes au Québec! Lancée le 1er septembre 1988, cette chaîne télé jeunesse était d’abord destinée aux 3 à 14 ans. Le mandat de Canal Famille n’était pas seulement éducatif; l’apprentissage passait surtout par le plaisir et l’humour.

La chaîne présentait des émissions de 7 h à 19 h en semaine, et jusqu’à 20 h la fin de semaine. L’arbre emblématique du logo de Canal Famille était reconnaissable par plusieurs générations, et tout le monde s’entend pour dire que les émissions étaient d’une grande qualité. Le réseau présentait surtout du contenu original produit au Québec et fait par des artistes de chez nous.

On se rappelle parfaitement bien nos matins en pyjama lorsqu’on regardait Sur la rue Tabaga, Anne la banane, Enfanforme, Fripe et Pouille ou Bibi et Geneviève sur le gros écran de télé cathodique. On est nostalgiques des retours de l’école, quand on dévorait des émissions comme Sur la piste, La princesse astronaute, Les Zigotos, Télé-Pirate, Les intrépides et plus encore! Les chansons thèmes de ces émissions nous habitent encore, et on les connaît par cœur.

Les intrépides.Les intrépides, crédit photo: Canal Famille

C’est en 1995-1996 que la direction de la station a décidé de se tourner vers un public un peu plus vieux et d’offrir du contenu un peu plus absurde et éclaté. C’est là que sont entrées en jeu des émissions comme Radio Enfer, Le studio, Zone de turbulence et Dans une galaxie près de chez vous

En raison de trop nombreuses reprises, de l’arrivée de Télétoon et de la perte de parts de marché, la chaîne a décidé de renouveler son image ainsi que sa programmation au début des années 2000. Elle est toutefois disparue le 1er janvier 2001 et a laissé place dès le lendemain à VRAK.tv, destinée à un public adolescent qui avait grandi avec Canal Famille.

Encore aujourd’hui, les fans irréductibles de Canal Famille sont toujours au rendez-vous. La page Facebook Canal Famille 2.0, qui publie des souvenirs et du contenu nostalgique à propos de la chaîne, rallie plus de 69 000 personnes! Un livre est également en cours d’écriture afin de rendre hommage à cette chaîne emblématique de la télévision jeunesse. 

Radio-EnferRadio-Enfer, crédit photo: Canal Famille

On aurait aussi pu parler d’autres chaînes qui sont disparues du petit écran, dont le Canal Argent (voué aux nouvelles économiques), Musimax (une chaîne destinée aux mélomanes et aux fans de musicographies) ou encore Télé Annonces, qui faisait office de Kijiji du petit écran. Cependant, TQS, Canal Famille et MusiquePlus avaient ce petit je-ne-sais-quoi qui a longtemps fait ses preuves et conquis le cœur du public grâce à leurs émissions audacieuses et à leurs animateurs et animatrices mémorables.

Quand une chaîne de télévision s’éteint, elle emporte avec elle des souvenirs télé impérissables. Et vous, quels souvenirs gardez-vous de ces chaînes télé du passé?

 

Découvrez d'autres articles de l'équipe web de C'est juste de la TV!