Français
Cupidon à la rescousse de notre télé!

Cupidon à la rescousse de notre télé!

Josiane Aubuchon

10 février 2021

Ce billet vous est offert par l’équipe web de C’est juste de la TV (CJDLTV).

La télévision québécoise regorge de couples marquants. On n’a qu’à penser à Ovila Pronovost et Émilie Bordeleau dans Les filles de Caleb ou même, plus récemment, à Félix Bachand et Dominic Couture dans la série Fragile. À l’opposé, notre télé est aussi pleine de personnages de célibataires qui n’ont pas trouvé l’amour dans leur propre émission! Mais comme le chante si bien Daniel Bélanger : « Pire que la mort qui vient, c’est l’amour qui vient jamais ». Le coup de foudre se trouverait-il dans l’émission d’à côté?

Ainsi, à l’occasion de la Saint-Valentin, l’équipe de CJDLTV a décidé de jouer les cupidons! Pourquoi ne pas voyager à travers les époques, les chaînes et les émissions pour réunir les cœurs esseulés et créer les plus heureux couples improbables?

 

Céline Trudeau + Christian Laliberté

Céline Trudeau et Christian Laliberté

Crédit photos : La Faille/TVA et Radio-Canada

Céline Trudeau (Isabel Richer), dans La faille, est une policière très peu sentimentale. Elle sait user de ses charmes pour parvenir à ses fins. C’est une femme forte et assumée qui n’a aucune difficulté à compartimenter ses relations. Le sexe, c’est une chose; le travail, c’en est une autre.

Christian (Christian Bégin), dans Les mecs, est un homme qui aime les femmes. Il accumule les conquêtes, sans attachement et sans culpabilité. C’est un universitaire qui aime le bon vin et vivre dans un certain luxe.

Ces deux célibataires de longue date seraient aux anges ensemble, et les moments passés à deux seraient intenses et charnels. On leur propose toutefois d’opter pour un couple ouvert puisqu’après tout, Céline, en tant qu’enquêteuse, risque parfois de passer beaucoup de temps à l’extérieur. D’ailleurs, on se souviendra avec quelle facilité, et sans aucune gêne, elle a su amener son jeune coéquipier entre ses draps lors de son enquête à Fermont. Christian, quant à lui, a beaucoup de difficulté à ne pas aller voir si le gazon est plus vert chez la voisine (vous comprenez ici le sous-entendu).

On a ici affaire à deux pros qui n’en ont rien à faire des remords et qui veulent mordre dans la vie. Céline sait que la vie est pleine de dangers et que tout ne tient qu’à un fil, tandis que Christian est simplement un homme blanc cisgenre privilégié de la société, qui se considère comme un épicurien et cherche à s’enivrer de sexe et de passion pour oublier ses tourments de quinquagénaire. Ces deux personnes sont faites pour être ensemble.

Comme on dit dans le jargon : It’s a match!

 

Nancy Prévost + Damien Stone

Nancy Prévost et Damien Stone

Crédits photos : Radio-Canada et Marlene Gelineau Payette

Nancy Prévost (Debbie Lynch-White), dans Unité 9, est une intervenante de première ligne (IPL) à l’air sévère, voire quasi méchant. Elle a l’air bête et elle souhaite que les règles soient respectées. C’est une femme autoritaire à qui il vaut mieux ne pas tenir tête.

Damien Stone (Jean-François Ruel, alias Yes Mccan), dans Fugueuse, est le véritable bad boy qu’on aime détester. Faiseur de rimes, il se prend pour un rappeur. Il flirte constamment avec la magouille et n’hésite pas à être méchant. Il est irrespectueux et considère la femme comme un objet.

L’union de ces deux personnages est étonnante et déstabilisante, certes, mais c’est un couple qui se rejoint dans le besoin d’aller à l’extrême. Il n’y a aucune zone grise de leur côté. Damien pourrait aider Nancy à se détendre et à cesser d’avoir ce besoin constant de rectitude du matin au soir. Nancy, quant à elle, pourrait mettre un peu de plomb dans la tête de Damien et l’aider à prendre le droit chemin. C’est comme la rencontre du yin et du yang; une explosion dans le cosmos qui pourrait permettre à deux êtres aux esprits diamétralement opposés de trouver l’amour et l’équilibre.

It’s a match!

 

Caro Paré + Marc Arcand

Caro Paré et Marc Arcand

Crédits photos : Série Noire et Patrick Lamarche 

Caro Paré (Guylaine Tremblay), dans La petite vie, est complètement névrosée, voire « sautée su’l top ». L’une de ses principales quêtes – hormis celle qui consiste à obtenir de la reconnaissance et de l’amour de la part de son père, Ti-Mé – est sans aucun doute de rencontrer l’âme sœur. C’est une fille éclatée aux idées folles; avec elle, chaque jour est intense.

Marc Arcand (Marc Beaupré), dans Série noire, est un illuminé; un gars à l’allure normale qui confond la réalité et la fiction. Pour lui, chaque jour est une nouvelle aventure dans le « Marc Arcand World ». Il aime prendre le contrôle de la situation et il est en manque d’attention.

Ces deux célibataires pourraient sans doute mettre un baume sur leurs blessures respectives, mais surtout pourraient se compléter et se rejoindre dans leurs extravagances. Le couple formerait de modernes Bonnie et Clyde des frasques quotidiennes. Placée sous le signe d’une constante rébellion, leur relation serait incandescente et survoltée.

It’s a match!

 

Berthe Auclair + le cCuré Caron

Berthe Auclair et le curé Caron

Crédits photos : Les filles de Caleb et Bertrand Calmeau

Berthe Auclair (Nathalie Mallette), dans Les filles de Caleb, est la meilleure amie d’Émilie Bordeleau. Loin d’avoir le même destin que cette dernière, elle se destine à un avenir religieux : elle sera carmélite, vouée à la vertu du silence. Pour Émilie, c’est une terrible nouvelle. Berthe était son amie la plus précieuse, celle qui avait assisté aux balbutiements de sa relation avec Ovila. Comment oublier le moment où Berthe feint de s’être blessée à une cheville pour ainsi échapper à son rôle de chaperonne et laisser les amoureux batifoler en paix dans la nature?

Le curé Caron (David La Haye), dans Les pays d’en haut, est un homme de très mauvaise foi. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine... Il est manipulateur et détestable, tout à l’opposé du curé Labelle. Il est austère et veut abolir le vice à Sainte-Adèle. Le curé Caron fait la misère à tout le monde au village, et on peut dire qu’il frôle parfois la démence malgré sa soutane.

Nos deux membres du clergé auraient le pouvoir de se procurer mutuellement beaucoup de bien en optant pour une relation cachée; il leur suffirait d’être à l’emploi d’une même paroisse. La relation pourrait rester chaste et faire honneur à leurs vœux, mais ce qu’on souhaite au sein de cette « alliance », c’est que la douceur de Berthe puisse venir adoucir la fureur du curé Caron. Évidemment, Berthe devra respecter son statut de carmélite, mais elle pourrait couramment faire la prière en latin avec son nouvel ami. Entre quelques psaumes, il serait facile pour elle de glisser un petit mot gentil pour faire sourire le curé Caron. Cette relation amitié-amour pourrait permettre de tempérer les élans regrettables du curé et de sortir Berthe de sa silencieuse solitude.

It’s a match!

 

Catherine + Jean-Michel Rousseau

Catherine et Jean-Michel Rousseau

Crédits photos : Catherine et Radio-Canada/C.A.

Catherine (Sylvie Moreau), dans la sitcom du même nom est une pro du flirt! Dès qu’un homme est dans son champ de vision, il y a de bonnes chances qu’elle déploie le grand jeu pour se faire remarquer. Elle est drôle et attachante, quoiqu’un peu écervelée.

Jean-Michel Rousseau (Louis Morissette), dans C.A., est obsédé par la séduction. Il aime plaire; c’est un infidèle, et il n’hésite jamais à mentir pour obtenir les faveurs d’une belle. Il est clairement marqué au fer rouge par le divorce de ses parents et il ne croit plus au couple.

On parle ici de la réunion d’un grand séducteur et d’une grande séductrice. C’est comme se retrouver face à un miroir. Les deux personnages sont évidemment très centrés sur leur petit nombril et leurs besoins immédiats. Ensemble, ces deux célibataires auraient l’impression d’être en couple avec une autre version de leur propre personne et seraient donc éperdument sous le charme. Au diable le narcissisme; ces deux spécialistes du flirt pourraient passer des heures à s’aguicher au bar du coin... avant de terminer leur soirée un brin trop ivres pour conclure quoi que ce soit.

It’s a match!

 

Ada + Olivier

Ada et Olivier

Crédits photos : M'entends-tu/Télé-Québec et Trop/Radio-Canada

Ada (Florence Longpré), dans M’entends-tu?, peut parfois paraître un brin simple, comme dans l’expression « pourquoi tu fais simple de même ? » C’est une fille attachante, mais elle se met souvent les deux pieds dans des plans foireux, et elle est assez peu douée lorsque vient le temps de créer des liens. La violence et la sexualité sont souvent sa façon de rentrer en contact avec l’autre. Elle a de super copines et, pour ce qui est de son avenir, c’est plutôt flou.

Olivier (Jean-François Provençal), dans Trop, est un gentil marginal. Il n’a personne de proche dans sa vie à part sa coloc et il se sent en marge de la société. On ne connaît pas beaucoup de choses de lui, si ce n’est qu’il apprécie la course à pied, même si c’est toujours un terrible effort pour lui. Bien qu’il n’ait qu’une amie, on peut dire qu’il a une bonne écoute et que c’est un être attentionné.

Ce couple, un peu weirdo, pourrait se compléter magnifiquement. Ada pourrait amener Olivier à s’ouvrir sur le monde, à s’affirmer et, évidemment, à découvrir les plaisirs de l’intimité à deux. Olivier, une force tranquille, pourrait facilement se joindre au groupe d’amies d’Ada. Ces filles ont un besoin criant d’être reconnues et entendues, alors c’est avec un plaisir sincère qu’il pourrait tendre l’oreille pour les écouter. C’est un peu la réunion de deux êtres incompris qui se donnent la chance de se rapiécer et de s’améliorer au contact de l’autre.

It’s a match!

 

Qui sont les autres cœurs esseulés de notre télé qui méritent de trouver l’amour pour la Saint-Valentin?
Allez, devenez des pros des affaires galantes et faites-nous part de vos meilleurs couples fictifs!

 

Plus d’articles sur le blogue de C’est juste de la TV :