Français

Cette semaine à C’est juste de la TV, Anne-Marie Withenshaw et les panélistes Thérèse Parisien, Alex Perron et Nathalie Petrowski donnent leur appréciation des séries dramatiques La faille, Doute raisonnable et Campus, ainsi que du documentaire La goutte de trop, en plus de discuter inclusivité avec la drag-queen Barbada de Barbades.

Voici le résumé de l’émission du 15 octobre 2021.

Allons-y!

 

Zapping

La deuxième saison de La faille se déroule dans un magnifique décor, celui du Château Frontenac de Québec. La mise en situation, qui n’est pas sans rappeler les histoires d’Agatha Christie, est légèrement confuse et les quelques incongruités présentes dans les intrigues sont agaçantes, mais la qualité du jeu des interprètes est remarquable.

Doute raisonnable, la nouvelle série dramatique racontant diverses histoires d’agressions sexuelles écrite par Danielle Dansereau, est très bien ficelée. Julie Perreault, Marc-André Grondin et Karelle Tremblay jouent avec brio. La vie personnelle de quelques-uns des personnages principaux est cependant tirée par les cheveux et enlève de la crédibilité à la trame narrative de la production.

La nouvelle fiction pour jeunes adultes de VRAK, Campus, raconte un drame dans un campus universitaire et ses répercussions sur un groupe de sept jeunes y évoluant. Les personnages de la série sont bien construits et intéressants, mais le rythme lent et la trame de fond lourde n’incitent pas les téléspectateurs et téléspectatrices à se plonger dans ce nouvel univers.

Le documentaire environnementaliste La goutte de trop, de Jérémie Battaglia, traite de la consommation d’eau au Québec, un sujet de première importance. Les faits relatés sont consternants, mais pas suffisamment bien appuyés à l’écran pour que le public soit en mesure d’avoir une idée claire du sujet après le visionnement du documentaire.

 

Invitée de la semaine : Barbada de Barbades

Barbada de Barbades, qui s’est fait connaître à Canada’s Drag Race, a rendu visite à l’équipe en studio pour discuter de l’engouement pour l’univers des drag-queens à la télé. Elle se dit ravie de cet intérêt du public pour la drag, qui a certainement été démocratisée par le phénomène RuPaul’s Drag Race, une téléréalité américaine qui a vu le jour il y a une quinzaine d’années. Elle souhaite voir son milieu s’ouvrir et faire montre de plus d’inclusivité envers la communauté LGBTQ+. Prochainement, elle participera à la téléréalité Call Me Mother, une toute nouvelle compétition de drag à OutTV, et animera une émission pour enfants.


Voici d’autres contenus qui pourraient vous intéresser : 


 

Ça m’allume… ou pas!

Cette semaine, Couples à boutte, une émission où des couples racontent les problèmes auxquels ils sont confrontés avant d’être épaulés par des spécialistes, est le coup de cœur d’Alex Perron. De son côté, Thérèse Parisien a été charmée par La vie secrète des animaux, une émission à caractère éducatif qui est aussi drôle grâce au commentaire de Stéphane Rousseau. Enfin, la deuxième saison tant attendue de la série dramatique The Morning Show a déplu à Nathalie Petrowski, qui n’a pas trouvé que les intrigues et les sujets avaient été bien choisis.

Voilà qui termine ce résumé!

Pour regarder l’émission dans son intégralité, c’est ici :

À la semaine prochaine!