Christine Beaulieu : 6 rôles qui ont jalonné son parcours

Christine Beaulieu : 6 rôles qui ont jalonné son parcours
Crédit : Radio-Canada/KOTV

La comédienne, autrice et artiste engagée Christine Beaulieu brille autant à la télévision et au cinéma que sur les planches. Voici plusieurs rôles qui ont marqué sa carrière. 

Née en 1981 à Trois-Rivières, Christine Beaulieu a étudié le théâtre avant de décrocher quelques petits rôles dans des séries télévisées à succès au début des années 2000 (L'auberge du chien noir, Les Invincibles, etc.). Elle s’est notamment fait remarquer par le grand public lorsqu’elle a incarné le rôle de Véronique Gagnon dans Virginie entre 2007 et 2010. 

En 2009, l’actrice a fait le saut au septième art et joué dans deux films : Romaine par moins 30 et Mesrine : l'Instinct de mort. Elle a par la suite enchaîné les productions, se taillant une place de choix dans les industries cinématographique et télévisuelle du Québec au cours des 10 dernières années. 

Prolifique et polyvalente, Christine Beaulieu a continué en parallèle de développer sa carrière sur scène - elle compte à ce jour plus de 20 pièces de théâtre à son actif. De plus, elle est récemment passée du côté de l'animation dans l’émission de rénovation Déconstruire.

Voici quelques-uns de ses rôles notables.

 

Roxanne dans le film Le mirage (2015)

Christine Beaulieu et Louis Morissette dans Le mirage.
Christine Beaulieu et Louis Morissette dans Le mirage. Crédit : Les films Séville.

Ce long métrage comique réalisé par Ricardo Trogi propulse la visibilité de l’actrice. Elle y interprète Roxanne, une femme attirante et joviale qui devient le fantasme du mari de sa meilleure amie, joué par Louis Morissette. Ce second rôle lui vaut deux nominations : une aux prix Écrans canadiens, une au Gala du cinéma québécois (anciennement Gala Québec Cinéma).

 

Elle-même dans la pièce J’aime Hydro (2016)

Dans ce grand succès du théâtre documentaire qui prend la forme d’une enquête citoyenne, Christine Beaulieu incarne sa propre personne. C’est à la suggestion de la dramaturge Annabel Soutar que la comédienne a commencé à réfléchir à la relation qu’entretiennent les Québécois et Québécoises avec Hydro-Québec. Durant plusieurs mois, elle a voyagé pour aller rencontrer les gens afin qu’ils se prononcent sur la pertinence du réseau électrique et  des barrages, leurs répercussions sur les populations, et la structure complexe de la société d’État. 

Ce dur labeur s’est conclu par une pièce qu’elle a elle-même écrite et jouée, et qui a rapidement été plébiscitée par le public et la critique. Présentée dans de nombreuses salles du Québec, J’aime Hydro a remporté, entre autres, le prix Michel-Tremblay en 2017, et constitue l’une des pièces de théâtre les plus percutantes des dernières années.

 

Mathilde Gaudreau dans le film Les fleurs oubliées (2019)

Roy Dupuis et Christine Beaulieu dans le film Les fleurs oubliées.
Christine Beaulieu et Roy Dupuis dans Les fleurs oubliées. Crédit : Marcel Jomphe.

Dans cette comédie réalisée par André Forcier, Christine Beaulieu donne la réplique à Roy Dupuis, son conjoint, avec qui elle avait déjà tourné dans Ceci n'est pas un polar (2014) et Mesrine : l'Instinct de mort (2008).   

Ce film fantastique à l’intrigue écologique raconte l’histoire d’Albert (Roy Dupuis), un apiculteur, qui voit apparaître le frère Marie-Victorin (pourtant mort il y a 75 ans) et se lie d’amitié avec lui. Dans ce récit qui emprunte au style du réalisme magique, la comédienne endosse le rôle de Mathilde Gaudreau, une brillante avocate qui tombe sous le charme d’Albert et va l’épauler dans sa lutte contre une compagnie de pesticides. 

Le film Les fleurs oubliées sera diffusé sur ICI ARTV le mardi 30 janvier à 20 h et le jeudi 1er février à 23 h. 

 

Simone Vallier dans la série Cerebrum (depuis 2019)

L’enquêtrice aux crimes majeurs Simone Vallier qu’elle interprète dans Cerebrum contraste avec plusieurs de ses précédents rôles à la télé et au cinéma. En effet, jusqu’ici, Christine Beaulieu avait tendance à incarner des jeunes femmes séduisantes, frivoles (Viriginie, Le mirage), voire un peu farfelues (Les pêcheurs). 

Dans cette série dramatique, la policière qui enquête sur des disparitions et des féminicides est totalement dévouée à son travail, intransigeante et baisse rarement sa garde. C’est lors d’une de ces enquêtes qu’elle noue une relation avec le médecin psychiatre Henri Lacombe, joué par Claude Legault, puis par François Papineau. Bien reçu par le public et la critique, ce feuilleton met en scène des personnages aux personnalités complexes dans un scénario qui conjugue suspense, drame et intrigue captivante. L’ultime saison de Cerebrum doit sortir dans les prochains mois

 

Sophie dans le film Nouveau-Québec (2021)

Sophie, accompagnée de son conjoint Mathieu (Jean-Sébastien Courchesne), se rend sur la Côte-Nord, à Schefferville, pour régler la succession de son père, un ancien mineur. Sur place, le couple est témoin d’un drame qui le met alors en contact pour une rare fois avec les communautés innue et naskapie locales ainsi qu’avec la triste réalité de ce village déserté depuis des années. Peu à peu, la relation de Sophie et Mathieu est mise à dure épreuve.

Ce drame de Sarah Fortin explore les tensions entre allochtones et Autochtones au sein d’un territoire aride et impressionnant qui confère bien souvent une impression de huis clos au récit. Christine Beaulieu prête ses traits à un personnage en deuil, captivant et en quête de solutions. Ce long métrage, tout comme J’aime Hydro, témoigne de l’engagement social de l’actrice qui n’hésite pas à collaborer à des œuvres qui soulèvent des questionnements profonds.

 

Isabelle Gagnon dans la série L’œil du cyclone (depuis 2021)

Attachante, sarcastique et débordée : ce sont les adjectifs qui décrivent à merveille Isabelle Gagnon, la mère célibataire de trois enfants que Christine Beaulieu interprète dans cette série comique depuis trois ans. Dans L’œil du cyclone, dont la quatrième saison s’apprête à sortir sur l’Extra d’ICI Tou.tv, elle donne notamment la réplique à Véronique Cloutier, à Émi Chicoine et à Catherine Souffront. Ce rôle principal à la fois léger, mais suffisamment réaliste pour qu’on puisse s’y identifier, démontre toute l’étendue de son talent dans le genre de la comédie. 

Pour ce rôle, elle a remporté deux prix Gémeaux, en 2021 pour le Meilleur premier rôle féminin : comédie, et en 2023 dans la catégorie Meilleur premier rôle : comédie.

 

Au grand écran, on l’a également vue récemment dans Simple comme Sylvain, Norbourg, Frontières, et elle a aussi tenu le rôle-titre dans Les tricheurs. À la télévision, Christine Beaulieu a pris part à la distribution de nombreuses séries phares en plus de celles déjà mentionnées : Lâcher prise, District 31, Hubert et Fanny, Ruptures, et bien d’autres.

Quel rôle de Christine Beaulieu avez-vous préféré?